Naira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Naira
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau du Nigeria Nigeria
Banque centrale Central Bank of Nigeria
Appellation locale Naira
Symbole local
Code ISO 4217 NGN
Sous-unité Kobo
Taux de change Nigerian Naira
Chronologie de la monnaie

Le naira ou naïra, avec comme symbole , est la monnaie du Nigeria. Il se subdivise en 100 kobos (k). Son code monétaire selon la norme ISO 4217 est NGN.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque du choc pétrolier, dans les années 1970 le naira est une monnaie importante au niveau international et s'échange au taux de 2 nairas pour un dollar. Mais elle s'affaiblit progressivement depuis et il fallait en novembre 2011 environ 160 nairas pour un dollar et 212 pour un euro. Jusqu'au milieu des années 1990 seuls les pièces de 1 naira, et les billets de 5, 10 et 20 nairas existent. Mais depuis ont été créés les billets de 50, 100, 200, 500, et 1 000 nairas.

L'annonce de la création en 2012 d'un billet de 5 000 nairas et de la transformation des billets de 5, 10 et 20 nairas en billets[1] provoque de fortes controverses ; l'introduction du billet est suspendue et reportée à plusieurs reprises[2]. En janvier 2015, le billet ne figure pas sur la liste de la Banque centrale du Nigeria des billets en circulation.

Le taux d'inflation du naira en 2014 est 8,2 %[3]. Malgré tout le naira est facilement accepté dans les pays voisins du Nigeria. À terme le naira doit être remplacé, comme presque toutes les monnaies ouest-africaines, par l'eco, la future monnaie de la zone monétaire ouest-africaine [réf. souhaitée].

Fichier:5000 nairas.png
Le projet de billet de 5000 nairas

Le billet de 500 nairas est à l'effigie de Benjamin Nnamdi Azikiwe, premier président de la République Fédérale du Nigeria.

Celui de 5 000 nairas devait porter les portraits de trois politiciennes ayant œuvré pour l'indépendance du Nigeria, Margaret Ekpo, Funmilayo Ransome-Kuti et Hajiya Gambo Sawaba[1].

Billets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Female activists Funmilayo Ransome-Kuti, Margaret Ekpo, others to be used on NEW N5,000 Note sur onlinenigeria.com, 24 août 2012
  2. Ayo Teriba Economics of the N5000 Note, sur ssrn.com, 29 mai 2014
  3. « Central Bank of Nigeria - Home », Central Bank of Nigeria, Central Bank of Nigeria (consulté le 6 août 2014)