Livre soudanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Livre soudanaise
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau du Soudan Soudan
Appellation locale Sudan pound
Code ISO 4217 SDG
Sous-unité 1 SDG = 100 qirsh (piastres)
Taux de change 1 SDG ≈ 0,18 EUR
Chronologie de la monnaie

La livre soudanaise est une devise officielle du Soudan depuis le , et la seule légale depuis le [réf. souhaitée]. Elle est divisée en cent piastres. Son code ISO 4217 est SDG.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première livre soudanaise, divisée en cent cents, a été créée au moment de l'indépendance du Soudan en 1956, pour succéder à la livre égyptienne, au taux d'une contre une. Son code ISO 4217 est SDP.

Le , le dinar soudanais (divisé en 10 livres) a remplacé la livre soudanaise au taux d’un dinar pour dix anciennes livres soudanaises. Son code ISO 4217 est SDD.

Le , une seconde livre soudanaise a été introduite, à raison d’une nouvelle livre pour cent dinars (ou mille anciennes livres). Selon la banque centrale du Soudan, le dinar (dont la valeur était équivalente à la piastre actuelle) a été retiré de la circulation six mois plus tard, le .

En 2011, face au processus d'indépendance du Soudan du Sud et en prévision d'une baisse significative des revenus pétroliers venant de cette région, l'économie soudanaise se détériore rapidement. En raison de la hausse des prix des denrées alimentaires et de la mauvaise santé des finances de l’État, la valeur de la livre soudanaise connait une baisse sensible durant plusieurs mois. Le président Omar El-Béchir annonce alors le , trois jours après la sécession du Sud qui adoptait sa propre monnaie, la mise en place d'un programme d’urgence d’une durée de trois ans, incluant notamment le remplacement de la livre soudanaise pour une nouvelle unité monétaire[1]. Cette « troisième livre soudanaise » a été mise en circulation le [2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :