Lire turque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Livre.

Lire turque
Unité monétaire moderne actuelle
Pièce bimétallique de 1 lire turque depuis 2009.
Pièce bimétallique de 1 lire turque depuis 2009.
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de Chypre du Nord Chypre du Nord[1]
Banque centrale Banque centrale de la République de Turquie (Türkiye Cumhuriyet Merkez Bankası (TCMB))
Appellation locale lira, ou Türk lirası
Symbole local ₺ (Turkish lira symbol 8x10px.png)
Code ISO 4217 TRY
Sous-unité piastre (kuruş)
1 livre = 100 piastres
Taux de change EUR ≈ 7,306 TRY ()

TRY ≈ 0,137 EUR ()

Taux de conversion TRY = 1 000 000 TRL
()
Chronologie de la monnaie

La lire ou livre turque (TL, officiellement Türk lirası, ou localement lira) est l'unité monétaire principale de la Turquie et de la République turque de Chypre du Nord. La livre turque est divisée en 100 kuruş (« piastres »).

La nouvelle livre turque (TRL), entrée en vigueur le remplace l'ancienne livre turque au taux de 1 contre 1 million.

Depuis le , de nouveaux billets et pièces sont émis, la monnaie redevenant Türk lirası (TRY). Les nouvelles livres pouvaient être utilisées conjointement jusqu'au 31 décembre 2009, passée cette date, toutes les anciennes coupures et pièces furent démonétisées.

Histoire de la livre turque[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Livre ottomane.

La livre turque est au départ une monnaie en or, introduite en 1844, par le siège de l'Empire ottoman, dans l'espoir de créer une unité monétaire cohérente à travers les territoires. Cette réforme reste un échec partiel. Elle est égale à 100 kuruş (ou « piastre », en français), chaque kuruş est lui-même divisé en 40 para. Avant la livre, l'unité monétaire principale de l'Empire ottoman est l’akçe, mais en réalité, avant 1837-1844, des dizaines d'unités de compte rivalisent entre elles, d'une province l'autre. À partir de 1839, gagés sur le Trésor public, sont imprimés les premiers billets en kurus : échangeables en or, ils rapportent 8 % au porteur. Ils vont se dévaluer sensiblement au cours des vingt années suivantes. Une nouvelle réforme s'imposait.

Fondée entre 1856 et 1863, la Banque impériale ottomane imprime d'abord des billets en kurus (de 5 à 5 000 kurus ou piastres), désormais garantis par un pool d'investisseurs internationaux. Dans les années 1870, les billets libellés en livres remplacèrent les billets en kurus (de 5 livres à 1 000 livres), toujours produits par la Banque impériale ottomane qui fait office de banque centrale émettrice.

Après la Première Guerre mondiale, en 1924, la jeune république turque remplaça les billets en livre de l'Empire ottoman par une nouvelle livre républicaine avec des billets représentant Mustafa Kemal Atatürk. Les billets sont ensuite produits par la Banque centrale de la République de Turquie à partir de 1931.

Évolution du taux de change de l'Euro par rapport à la livre turque depuis 1999

À la mort d'Ataturk en 1938, de nouveaux billets de banque sont imprimés au portrait du président Ismet Inönü. Le portrait d'Ataturk réapparait sur la série de billets émise dans les années 1950.

Depuis le début des années 1990, la Turquie a connu trois crises économiques majeures : en 1994, 1999 et en 2001. Cette dernière a été particulièrement grave, marquée par une dévaluation de la livre de 50 %, un effondrement du système bancaire, une importante récession (-6,7 %) et un très fort endettement public.

Le , la « nouvelle livre turque » a remplacé l'ancienne livre turque, en la divisant par un million, avec de nouveaux billets en circulation de 1, 5, 10, 20, 50, 100 et 200 livres turques.

De plus, elle est devenue convertible sur le marché international des changes grâce à une caisse d’émission appuyée sur des fonds de garantie en devises étrangères et des accords de coopération monétaire, permettant aussi d’en stabiliser le cours, freiner la fuite de capitaux, favoriser les investissements étrangers en devises nationales et de contrôler l’inflation et la dette nationale à long terme.

Au 1er janvier 2009, la livre turque a perdu son qualificatif de « nouvelle ». Au 1er janvier 2010, la « nouvelle livre turque » a complètement disparu du marché : dorénavant de nouvelles pièces et billets, appelés simplement « livre turque », sont mis en circulation.

Au cours de l'année 2018, de nouveau attaquée, la livre turque perd 40 % de sa valeur entre janvier et août, connaissant même une baisse de 20 % le 10 août en raison des tensions diplomatiques entre les États-Unis et la Turquie[2].

Pièces de monnaie turques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pièces de monnaie turques.

Billets de banque turcs[modifier | modifier le code]

Neuvième émission (série E9) (2009 >)
Image Valeur Dimensions Couleur principale Informations Date
Recto Verso Recto Verso Date de mise en circulation Date de retrait de la circulation
Image manquante Image manquante 5 livres 64 × 130 mm Violet clair Portrait d'Atatürk Sur ce billet figure le professeur Aydin Sayili (1913 – 1993). Aydin Sayili était docteur en philosophie de l'université Harvard, spécialiste de la philosophie des sciences. 8 avril 2013
10 Türk Lirası front.jpg 10 Türk Lirası reverse.jpg 10 livres 64 × 136 mm Rouge Portrait du professeur Cahit Arf (1910 – 1997). Cahit Arf était un des mathématiciens les plus importants de Turquie et est réputé internationalement pour plusieurs théorèmes portant son nom. 1er janvier 2009
20 Türk Lirası front.jpg 20 Türk Lirası reverse.jpg 20 livres 68 × 142 mm Vert Portrait de Mimar Kemaleddin (1870-1927). Mimar Kemaleddin est le pionnier de l'architecture turque moderne. 1er janvier 2009
50 Türk Lirası front.jpg 50 Türk Lirası reverse.jpg 50 livres 68 × 148 mm Orange Fatma Aliye (1862 – 1936). Fatma Aliye est la première femme philosophe de Turquie. C'est aussi une des premières écrivaines de pays. Elle prit le pseudonyme « Topuz » en 1934. 1er janvier 2009
100 Türk Lirası front.jpg 100 Türk Lirası reverse.jpg 100 livres 72 × 154 mm Bleu Buhurizade Mustafa Efendi, surnommé Itri. Il serait né en 1640 et mort en 1712. Il est réputé père de la musique classique turque. 1er janvier 2009
200 Türk Lirası front.jpg 200 Türk Lirası reverse.jpg 200 livres 72 × 160 mm Violet Yunus Emre. Il serait né en 1238 et décédé en 1320. Yunus Emre était un fameux poète soufi reconnu comme le père de la poésie turque. Sa célèbre maxime « Sevelim Sevilelim » (Aimons, Soyons aimés) accompagne son portrait. 1er janvier 2009
Sources: TCMB - Turkish Banknotes.info

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pays non reconnu par l'ONU et reconnu uniquement par la Turquie
  2. « Turquie : la livre turque s'effondre et l'économie est mal en point », sur franceinter.fr,