Franc comorien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Franc comorien
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau des Comores Comores
Banque centrale Banque centrale des Comores
Appellation locale franc comorien
فرنك قمري
Symbole local FC
Code ISO 4217 KMF
Taux de change 1 EUR = 492.47 KMF (Cours)
Chronologie de la monnaie

Le franc comorien (code ISO 4217: KMF, symbole local: FC) est la monnaie de l'Union des Comores.

Le franc comorien était garanti par rapport au franc français à un taux de change nominal de 75 FC pour 1 FF. Conformément à la décision du Conseil européen du , le passage à l'euro ne modifie pas les accords signés entre la France d'une part, l'Union monétaire ouest africaine, les États membres de la Banque des États d'Afrique centrale, et les Comores d'autre part. Ainsi, depuis le le taux de change se déduit de la parité entre le franc français et l'euro (1  = 6,55957 FF) soit 1  = 491,968 FC (cours variable selon les marchés). Le franc comorien n'est pas une nouvelle division de l'euro (contrairement au franc français).

Historique du Franc Comorien[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, pour pallier l’insuffisance de petite monnaie et les problèmes de communication avec la métropole, les pièces sont remplacées par des timbres-poste de 0,05 franc collé sur un carton portant au dos un motif imprimé représentant un chien ou un bœuf.

Le voit la création de l'Institut d'émission des Comores, en tant qu'agence autonome de la Banque de France. Le , un accord de coopération monétaire est signé entre la France et la République islamique des Comores garantissant la parité du franc comorien avec le franc français au taux de 1 FF = 50 FC.

Le , la Banque centrale des Comores succède à l’Institut d’émission des Comores

Le , le franc comorien subit une dévaluation de 33 % (1 FF = 75 FC).

En 1998, dans la perspective de l’Union monétaire européenne, le Conseil de l’Union européenne a abordé les accords monétaires conclus par la France avec la zone CFA et les Comores et a statué qu'il était peu probable que les accords aient un impact significatif sur la politique monétaire et de taux de change de la zone euro. Sous leurs formes actuelles et dans leurs états d'application, il est peu probable que les accords constituent un obstacle au bon fonctionnement de l'union économique et monétaire. Rien dans les accords ne peut être interprété comme impliquant une obligation pour la Banque centrale européenne (BCE) ou toute banque centrale nationale de soutenir la convertibilité du franc comorien. Les modifications apportées aux accords existants n'entraîneront aucune obligation de la part de la Banque centrale européenne ou d'une banque centrale nationale. Le Trésor français garantira la libre convertibilité à parité fixe entre l'euro et le franc comorien. Les autorités françaises compétentes tiennent la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Comité économique et financier informées de la mise en œuvre des accords et l'informent au préalable de toute modification de la parité entre l'euro et le franc comorien. Toute modification de la nature ou de la portée des accords nécessiterait l'approbation du Conseil sur la base d'une recommandation de la Commission et de la consultation de la BCE.

Le , le franc comorien est désormais aligné sur la valeur en euros du franc français, mais reste garanti par la Banque de France :
= 491,968 FC : ce taux reste révisable, et n'est garanti à ce taux qu'à hauteur des accords avec la France ; sur les marchés internationaux, le franc comorien peut avoir un taux de change avec l'euro légèrement différent en fonction des offres et demandes de liquidités.

Son équivalent en Afrique de l'Ouest est le franc CFA (UEMOA), remplacé par l'eco, pour le troisième trimestre 2020 ou peut être même pas avant 2021, prochaine monnaie unique de la CEDEAO.

Billets[modifier | modifier le code]

  • 500 FC (environ 1 euro)
  • 1 000 FC (environ 2 euro)
  • 2 000 FC (environ 4 euro)
  • 5 000 FC (environ 10 euro)
  • 10 000 FC (environ 20 euro)

Le , la Banque centrale des Comores a émis de nouvelles coupures de 500, 1000, 2000, 5000, 10 000 francs comoriens. Une bande iridescente verticale est censée rendre plus difficile la contrefaçon.

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]