Roupie indonésienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roupie.

Roupie indonésienne
Unité monétaire moderne actuelle
Nouveaux billets en circulation à partir de 2016
Nouveaux billets en circulation à partir de 2016
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Banque centrale Banque d'Indonésie
Appellation locale rupiah Indonesia
Symbole local Rp
Code ISO 4217 IDR
Sous-unité sen (1 roupie = 100 sen)
Taux de change EUR
Chronologie de la monnaie
1000 Roupies indonésiennes (recto)
1000 Roupies indonésiennes (verso)

La roupie indonésienne ou rupiah (IDR) est l'unité monétaire de l'Indonésie. Née pendant l'occupation japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, elle devient la monnaie nationale le 2 novembre 1949 en remplacement du florin des Indes orientales néerlandaises, quatre ans après l'indépendance du pays. Son nom s'inspire de l'unité monétaire de l'Inde : la roupie indienne.

La roupie indonésienne est convertible.

Comme les autres pays asiatiques, l'Indonésie bénéficie au début des années 1990 d'un afflux massif de capitaux étrangers[1] qui se retirent ensuite, déstabilisant la monnaie puis l'économie des pays[2].

La dévaluation de la roupie indonésienne, est alors suivie de celle du ringgit malais puis du peso philippin et des monnaies de Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong, avec la fin au système de change fixe ou quasi-fixe qui régnait depuis des décennies dans ces pays.

La crise économique asiatique de 1997 a ainsi entraîné une chute brutale de la roupie. En janvier 1998, son taux atteignait 17 000 roupies pour un dollar américain. Puis, l'économie de l'Indonésie se rétablissant, la roupie s'est graduellement revalorisée. À titre indicatif, en décembre 2009, 1 dollar valait approximativement 9 400 roupies indonésiennes.

Le , la roupie est cotée à 15 684 roupies pour 1 euro. C'est une des sept devises dont le taux de change est supérieur à 5000 unités monétaires pour 1 euro. Ce sont (dans l'ordre croissant de leur valeur en euro) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Flux financiers et marchés émergents en Asie", par Pieter Van Dijk, dans Revue d'économie financière (1999) [1]
  2. "Globalisation in Question", par Paul Hirst et Grahame Thompson, seconde édition, Cambridge, Polity Press (1999), p. 134-162.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :