NGC 6240

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 6240
Image illustrative de l’article NGC 6240
Vue d'ensemble sur cette galaxie.
Données d’observation
(Époque J2000)
Constellation Ophiuchus
Ascension droite (α) 16h 52m 58,9s
Déclinaison (δ) +2° 24′ 03″
Magnitude apparente (V) 12.8
Dimensions apparentes (V) 2'.1 × 1'.1

Localisation dans la constellation : Ophiuchus

(Voir situation dans la constellation : Ophiuchus)
Ophiuchus IAU.svg
Astrométrie
Distance 40 0106 al
(12 2106 pc)
Caractéristiques physiques
Type d'objet I0 peculiar
Liste des objets célestes

NGC 6240 est une paire de galaxies dans le constellation d'Ophiuchus.

Présentation[modifier | modifier le code]

NGC 6240 fait partie de la classe particulière de galaxies appelées ULIRG (Ultra-Luminous Infra-Red Galaxy, en anglais), c'est-à-dire des galaxies extrêmement lumineuses dans le domaine de longueur d'onde de l'infrarouge. La galaxie elle-même est le résultat d'une « collision »[1] de deux galaxies plus petites. La collision produisit une galaxie plus grande, de type irrégulière, avec cependant toujours deux noyaux distincts, et une structure très perturbée, incluant de faibles anneaux externes[2].

Le satellite Chandra a permis d’observer au centre de la galaxie NGC 6240 deux trous noirs supermassifs en orbite l’un autour de l’autre.

Un des deux trous noirs vient d'être reconnu (VLT et Gaïa) comme étant en fait deux trous noirs, ce qui permet de supposer que NGC 6240 résulte de la collision de trois galaxies. [article de Phil Plait dans "Bad Astronomy" le 10/12/2019: https://www.syfy.com/syfywire/a-galaxy-with-three-supermassive-black-hole-hearts]

Image prises dans les rayons X avec le satellite Chandra. Les deux points bleus brillants sont l'émission de rayons X provenant du noyau actif de galaxie. L'intensité de ces points indiquent que les deux noyaux sont des noyaux actifs de galaxies[3]. L'émission du gaz chaud environnant est de couleur verte. Crédit : NASA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En astronomie, une collision de galaxies signifie que les galaxies fusionnent et mélangent leurs populations d'étoiles. Étant donné l'immense proportion de vide dans les galaxies, cette « collision » n'engendre presque jamais de collisions véritables entre deux étoiles.
  2. (en) J. W. Fried, H. Schulz, NGC 6240 - A unique interacting galaxy, Astronomy and Astrophysics, 118, 166-170. « Bibliographic Code: 1983A&A...118..166F », sur ADS
  3. (en) S. Komossa et al., Discovery of a Binary Active Galactic Nucleus in the Ultraluminous Infrared Galaxy NGC 6240 Using Chandra, ApJ, 582, L15-L19 (2003) « Bibliographic Code: 2003ApJ...582L..15K », sur ADS

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Arp 220 : Une autre ULIRG résultant de la collision de deux galaxies.
  • Galaxies des Antennes : Une paire de galaxies en collision.
  • NGC 520 : Une autre ULIRG résultant de la collision de deux galaxies.

Liens externes[modifier | modifier le code]