NGC 2579

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2579
Image illustrative de l’article NGC 2579
L'amas ouvert associé à une nébuleuse NGC 2579
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Poupe[1]
Ascension droite (α) 08h 20m 50,3s[2]
Déclinaison (δ) −36° 13′ 02″
Distance environ 1 033 pc (∼3 370 a.l.) [3]
Magnitude apparente (V) 7,5[4]
Dimensions apparentes (V) 19[4]

Localisation dans la constellation : Poupe

(Voir situation dans la constellation : Poupe)
Puppis IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe IV1p[4]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 19 al[5]
Âge 41 M a[3]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [1]
Date 1er février 1835 [1]
Désignation(s) OCL 724
ESO 370-*N8 [4]
Liste des amas ouverts

NGC 2579 est un jeune amas ouvert[1],[3] associé à une région HII[6],[2] situé dans la constellation de la Poupe. Il a été découvert par l'astronome britannique John Herschel en 1835.

NGC 2579 est à environ 1 033 pc (∼3 370 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge de 41 millions d'années. La taille apparente de l'amas est de 19 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 19 années-lumière.

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme moins de 50 étoiles (lettre p) dont la concentration est faible (IV) et dont les magnitudes se répartissent sur un petit intervalle (le chiffre 1).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

NGC 2579 est l'une des régions HII les plus éloignées du centre de la Voie lactée à une distance de 12,8 ± 0,7 kpc (∼41 700 a.l.)[7]. Une autre étude[8] place NGC 2579 à 12,4 ± 0,7 kpc (∼40 400 a.l.) du centre de notre galaxie.

Trois étoiles de type spectral O (O5 V, O6.5 V et O8 V) sont responsables de l'ionisation de NGC 2579, alors qu'une étoile de type O8.5 V est la source de l'ionisation de l'autre région HII située à proximité, soit ESO 370-9[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 15 mai 2018)
  2. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2579 (consulté le 15 mai 2018)
  3. a b et c (en) « WEBDA page for open cluster NGC 2579, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le 15 mai 2018)
  4. a b c et d (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 15 mai 2018)
  5. On obtient la taille d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. (en) « NGC 2579 -- HII (ionized) region » (consulté le 15 mai 2018)
  7. a et b M.V.F. Copetti, V.A. Oliveira, R. Riffel, H.O. Castañeda et D. Sanmartim, « A study of the neglected Galactic H II region NGC 2579 and its companion ESO 370-9 », Astronomy and Astrophysics, vol. 472 #3,‎ , p. 847-854 (DOI 10.1051/0004-6361:20077890, lire en ligne)
  8. C. Esteban, L. Carigi, M. V. F. Copetti, J. García-Rojas, A. Mesa-Delgado, H. O. Castañeda et D. Péquignot, « NGC 2579 and the carbon and oxygen abundance gradients beyond the solar circle », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society,‎ (DOI 10.1093/mnras/stt730, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2571  •  NGC 2572  •  NGC 2573  •  NGC 2574  •  NGC 2575  •  NGC 2576  •  NGC 2577  •  NGC 2578  •  NGC 2579  •  NGC 2580  •  NGC 2581  •  NGC 2582  •  NGC 2583  •  NGC 2584  •  NGC 2585  •  NGC 2586  •  NGC 2587