Nébuleuse du Crayon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2736
Le rémanent de supernova NGC 2736.
Le rémanent de supernova NGC 2736.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Voiles
Ascension droite (α) 09h 00m 16,9s[1]
Déclinaison (δ) −45° 56′ 53″
Distance environ 250 pc (∼815 a.l.) [2]

Localisation dans la constellation : Voiles

(Voir situation dans la constellation : Voiles)
Vela IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Rémanent de supernova
Dimensions 5 a.l.[3]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [4]
Date 1er mars 1835[4]
Désignation(s) ESO 260-N14
La nébuleuse du Crayon
Le rayon d'Herschel [5]
Liste des rémanents de supernova

NGC 2736 est un rémanent de supernova située dans la constellation des Voiles à environ 815 années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1835.[4]

Image du télescope spatial Hubble[modifier | modifier le code]

La longueur de la nébuleuse du Crayon est d'environ 5 années-lumière[3] et elle est une partie du rémanent des Voiles[2]. Ce rémanent est situé près du pulsar des Voiles, pulsar provenant de la supernova qui a donné naissance au rémanent.

La luminosité du rémanent provient de régions denses de gaz qui sont entrées en collision avec l'onde de choc de la supernova. Au fur et à mesure que l'onde de choc se déplace dans l'espace de droite à gauche dans l'image du télescope spatial Hubble, elle compresse les gaz en les chauffant. Initialement, les gaz sont chauffés à des millions de degrés, mais il se refroidissent ensuite et ils émettent alors de la lumière.[2]

Les couleurs des régions de la nébuleuse fournissent des renseignement sur le processus de refroidissement. Certaines régions sont encore si chaudes que les émissions sont dominées par les atomes d'oxygène ionisés, qui brillent en bleu sur l'image. D'autres régions se sont refroidies davantage et elle sont visibles en émettant du rouge dans l'image. Ces émissions proviennent des atomes plus froids d'hydrogène. La couleur indique donc la température du gaz.[2]

L'explosion de la supernova a laissé un pulsar en rotation au cœur de la région du rémanent Vela. Sur la base de la vitesse à laquelle le pulsar ralentit, les astronomes estiment que l'explosion pourrait avoir eu lieu il y a environ 11 000 ans. Bien qu'il n'existe aucun enregistrement historique de l'explosion, la supernova Vela aurait été 250 fois plus brillante que Vénus et elle aurait été facilement visible par les observateurs de l'hémisphère sud et ce même en plein jour. L'âge de l'explosion, s'il est correct, impliquerait que l'explosion initiale a poussé le matériau de l'étoile à près de 35 millions de kilomètres à l'heure. À mesure que le reste de la supernova Vela se développe, la vitesse de ses filaments en mouvement, tels ceux de la nébuleuse au crayon, diminue. La nébuleuse au crayon, par exemple, se déplace à environ 640 000 km/h.[2]

Galerie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2736 (consulté le 15 août 2018)
  2. a, b, c, d et e (en) « The Pencil Nebula: Remnants of an Exploded Star (NGC 2736) » (consulté le 15 août 2018)
  3. a et b (en) « The Pencil Nebula in Red and Blue » (consulté le 15 août 2018)
  4. a, b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 3 août 2018)
  5. (en) « Revised NGC Data for NGC 2736 par Wolfgang Steinicke » (consulté le 15 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2728  •  NGC 2729  •  NGC 2730  •  NGC 2731  •  NGC 2732  •  NGC 2733  •  NGC 2734  •  NGC 2735  •  NGC 2736  •  NGC 2737  •  NGC 2738  •  NGC 2739  •  NGC 2740  •  NGC 2741  •  NGC 2742  •  NGC 2743  •  NGC 2744