NGC 2915

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2915
Image illustrative de l’article NGC 2915
La galaxie spirale barrée NGC 2915.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Caméléon
Ascension droite (α) 09h 26m 11,5s[1]
Déclinaison (δ) −76° 37′ 35″
Distance 6,41 ± 0,48 Mpc (∼20,9 millions d'a.l.) [2]
Magnitude apparente (V) 12,3 [3]
13,2 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 12,7 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,9 × 0,9[3], en lumière visible
Décalage vers le rouge 0,001531 ± 0,000010[1]
Angle de position 129°[3]
Vitesse radiale 468 ± 3 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Caméléon

(Voir situation dans la constellation : Caméléon)
Chamaeleon IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie I0[1] SBa[3] SBab[5]
SBab? pec[6]
Dimensions 11 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel[6]
Date 31 mars 1837[6]
Désignation(s) PGC 26761
ESO 37-3
AM 0926-762
IRAS09265-7624 [3]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 2915 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation du Caméléon à environ 21 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1837.

Un article portant sur la matière noire contenue dans NGC 2915[8] paru en 2010 mentionne que c'est galaxie naine bleue compacte. La base de données NASA/IPAC classe NGC 2915 comme une galaxie irrégulière. Toutes les autres sources consultées la classent comme une spirale barrée et c'est cette classification qui est la bonne. En effet, même si en lumière visible, elle apparait comme une naine bleue compacte, c'est une toute autre histoire lorsqu'on la regarde dans la bande radio émise par les atomes neutres d'hydrogène. On voit alors plusieurs bras spiraux et une barre qui traverse le centre de la galaxie (voir les images sur le site)[9],[10].

NGC 2915 présente une large raie HI et elle renferme des régions d'hydrogène ionisé. C'est aussi une galaxie du champ, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un amas ou un groupe et qu'elle est donc gravitationnellement isolée[1].

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 8,221 ± 7,167 Mpc (∼26,8 millions d'a.l.) [11], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

La matière noire dans NGC 2915[modifier | modifier le code]

La galaxie NGC 2915 renferme tellement de matière noire qu'on la même qualifiée de galaxie fantôme[12]. Une étude conduite par des astronomes australiens, canadiens et américains a démontré qu'elle est la galaxie à disque la plus sombre connue. En lumière visible, NGC 2915 apparait comme une galaxie naine, mais dans l'émission radio d'hydrogène neutre, NGC 2915 apparaît beaucoup plus grand et possède même des bras spiraux. L’équipe d’astronomes, dirigée par Gerhardt Meurer de l’Université Johns Hopkins, a analysé la rotation de la galaxie et a montré que NGC 2915 est composé principalement de "matière noire". La matière noire est extrêmement difficile à détecter car elle n'émet aucun rayonnement. Sa présence ne peut être déduite que de l'influence gravitationnelle de sa masse. Par rapport à la masse et à la luminosité du Soleil, le rapport de la masse totale de la galaxie à la lumière optiquement visible est près de quatre-vingts, le plus grand ratio de ce type trouvé pour une galaxie à disque. NGC 2915 est peut-être une galaxie qui a largement échoué à se former, sauf en son centre même où la gravité de la matière noire emprisonne les gaz interstellaires suffisamment pour la formation des étoiles.[9]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2915 (consulté le 25 octobre 2018)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 25 octobre 2018)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. (en) « NGC 2915 sur HyperLeda » (consulté le 25 octobre 2018)
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 25 octobre 2018)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. (en) E. C. Elson, W. J. G. de Blok, R. C. Kraan-Korteweg, « The dark matter content of the blue compact dwarf NGC 2915 », arXiv.org,‎ (résumé, lire en ligne)
  9. a et b (en) « NGC 2915: The Darkest Spiral Galaxy » (consulté le 25 octobre 2018)
  10. G.R. Meurer, C. Carigan, S. Beaulieu et K.C. Freeman, « NGC 2915. II. A Dark Spiral Galaxy With A Blue Compact Dwarf Core », Astronomical Journal, vol. 111,‎ , p. 1551 (DOI 10.1086/117895, lire en ligne)
  11. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 25 octobre 2018)
  12. (en) « Ghost Galaxy NGC 2915, Astronomy Picture Of the Day, 15 juillet 1995 » (consulté le 25 octobre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2907  •  NGC 2908  •  NGC 2909  •  NGC 2910  •  NGC 2911  •  NGC 2912  •  NGC 2913  •  NGC 2914  •  NGC 2915  •  NGC 2916  •  NGC 2917  •  NGC 2918  •  NGC 2919  •  NGC 2920  •  NGC 2921  •  NGC 2922  •  NGC 2923