NGC 2547

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 2547
Image illustrative de l’article NGC 2547
L'amas ouvert NGC 2547
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Voiles[1]
Ascension droite (α) 08h 10m 09,5s[2]
Déclinaison (δ) −49° 12′ 20″
Distance environ 455 pc (∼1 480 a.l.) [3]
Magnitude apparente (V) 4,7[4]
Dimensions apparentes (V) 25[4]

Localisation dans la constellation : Voiles

(Voir situation dans la constellation : Voiles)
Vela IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Classe II2p[4]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 11 al[5]
Âge 36 M a[3]
Découverte
Découvreur(s) Nicolas-Louis de Lacaille [1]
Date 1751 [1]
Désignation(s) OCL 753
ESO 209-SC18
AM 0808-490 [4]
Liste des amas ouverts

NGC 2547 est un amas ouvert[1],[2],[3] situé dans la constellation des Voiles. Il a été découvert par l'astronome français Nicolas-Louis de Lacaille en 1751 depuis l'Afrique du Sud[6].

Image de NGC 2547 prise à l'observatoire de La Silla (ESO)

NGC 2547 est à environ 455 pc (∼1 480 a.l.) du système solaire et les dernières estimations donnent un âge assez jeune de 36 millions d'années. La taille apparente de l'amas est de 25 minutes d'arc, ce qui, compte tenu de la distance, donne une taille réelle maximale d'environ 11 années-lumière.

Selon la classification des amas ouverts de Robert Trumpler, cet amas renferme moins de 50 étoiles (lettre p) dont la concentration est moyenne (II) et dont les magnitudes se répartissent sur un intervalle moyen (le chiffre 2).

Une gigantesque collision autour de l'étoile NGC 2547-ID8[modifier | modifier le code]

Les astronomes ont été surpris de voir dans les données du télescope spatial Spitzer une forte augmentation de la l'intesité de la lumière infrarouge dans le voisinage immédiat de l'étoile NGC 2547-ID8 qui s'est produite entre le mois d'aout 2012 et celui de janvier 2013 (voir le graphique).

Graphique de l'intensité de la lumière infrarouge en fonction du temps
Représentation artistique de la collision qui se serait produite dans le système de l'étoile NGC 2547-ID8

Les astronomes pensent que ce changement proviendrait de la poussière produite par l'explosion de deux gros astéroïdes qui seraient entrés en collision. La variation de l'intensité de l'infrarouge proviendrait donc du nuage de poussière en orbite autour de l'étoile. Le signal infrarouge diminue avec le temps, car la poussière provenant de la collision se disperse peu à peu.[7]

Animations[modifier | modifier le code]

Ces deux animations ont été réalisées par l'Observatoire européen austral.

Zoom avant sur l'amas ouvert NGC 2547.
Zoom arrière sur NGC 2547.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 6 mai 2018)
  2. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2547 (consulté le 6 mai 2018)
  3. a b et c (en) « WEBDA page for open cluster NGC 2547, A site Devoted to Stellar Clusters in the Galaxy and the Magellanic Clouds » (consulté le 6 mai 2018)
  4. a b c et d (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 6 mai 2018)
  5. On obtient la taille d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. Hartmut Frommert et Christine Kronberg, « NGC 2547 » [archive du ], sur SEDS (consulté le 6 juillet 2015)
  7. (en) « Witnessing a Planetary Wreckage » (consulté le 6 mai 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2539  •  NGC 2540  •  NGC 2541  •  NGC 2542  •  NGC 2543  •  NGC 2544  •  NGC 2545  •  NGC 2546  •  NGC 2547  •  NGC 2548  •  NGC 2549  •  NGC 2550  •  NGC 2551  •  NGC 2552  •  NGC 2553  •  NGC 2554  •  NGC 2555