Musée des Beaux-Arts de Dunkerque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée des Beaux-Arts de Dunkerque
Informations générales
Type
Visiteurs par an
1 905 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Peinture ancienne (écoles du Nord, française et italienne), art contemporain et histoire naturelle.
Nombre d'objets
24 000
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place du Général de Gaulle, 59140 Dunkerque, France
Coordonnées
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée des Beaux-Arts de Dunkerque est l'un des principaux musées de la région Nord-Pas-de-Calais. Il est fermé depuis le à la demande de la municipalité dans l'objectif de réunir le musée des Beaux-Arts et le musée portuaire dans le quartier de la Citadelle sur le site de l’entrepôt des tabacs et d’Ocean Link.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier musée de Dunkerque a été créé en 1841 sous l'impulsion du député Benjamin Morel. Avec les legs d'Adolphe Bray en 1881 et de Benjamin Coffyn, le directeur de la Banque de France à Dunkerque, en 1887, sont ajoutés à la collection de nombreuses peintures hollandaises, provenant en grande partie de l'abbaye de Saint-Winoc de Bergues.

Bombardé en mai-juin 1940, le musée fut reconstruit et inauguré en 1973 selon les modèles architecturaux de cette époque.

Les collections[modifier | modifier le code]

Premier musée historiquement implanté à Dunkerque en 1838, le musée des Beaux-Arts reflète une volonté de rassembler les arts, les connaissances, les cultures à travers les époques et les continents, dans une vision encyclopédique héritée de la philosophie des Lumières. Riches d’un important ensemble de peinture flamande, hollandaise, française et italienne du XVIe au XIXe siècle, d’un fonds de plus de 10 000 spécimens d’histoire naturelle, de nombreuses pièces d’arts décoratifs et d’archéologie, dont une rare momie recouverte de feuilles d’or, de collections d’histoire locale et régionale et de plus de 3 000 objets venus de tous les continents, les collections du musée surprennent par leur éclectisme.

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

  • /  : « D'après Nature »
  • /  : « Jürgen Nefzger », photographies
  • /  : « Par-delà la matière »
  • /  : « Offering », photographies d'Albert Clermont
  • /  : « Vu d'ici », traversée photographique dans la ville, Marie-Noëlle Boutin
  • /  : « Corps à Corps »
  • /  : « Vu d'ici », traversée photographique dans la ville n° 3, Marie-Noëlle Boutin
  • -  : « Collier de perles, Honoré d'O »
  • -  : « Une dynastie dunkerquoise au XVIIIe siècle : les Taverne »
  • /  : « Autre pareil », carte blanche à Philippe Richard
  • /  : « Migrations, Laura Henno »
  • /  : « Retours de mer »
  • -  : « La momie dorée et la collection d'Antinoé »
  • -  : « Missing stories », photographies et film de Laura Henno
  • -  : « Henri Le Sidaner », années de jeunesse
  • -  : « Le Ravissement du monde », carte blanche à Christine Stroobandt

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]