Abraham Janssens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre
Cet article est une ébauche concernant un peintre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Abraham Janssens
Calvary by Abraham Janssens.jpg

Le Calvaire

Naissance
Décès
Nationalité
flamande
Activité
Lieux de travail
Mouvement

Abraham Janssens van Nuyssen (ou Jansens), dit Abraham Janssens, né en 1575 à Anvers, où il est mort en 1632, est un peintre flamand baroque. Il est surtout connu pour ses œuvres religieuses et mythologiques, qui révèlent de l'influence de Caravage. Il était le premier peintre d'histoire en Flandre avant le retour de Rubens de l'Italie en 1608[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Abraham Janssens est né à Anvers probablement en 1575 comme fils de Jan Janssens et Roelofken Van Huysen ou van Nuyssen. Il est registré comme élève de Jan Snellinck dans les registres de la guilde de Saint-Luc en 1585. Il voyage en Italie où il réside principalement à Rome entre 1597 et 1602. Après son retour à son pays d'origine, il devient un maître dans la guilde de Saint-Luc d'Anvers en 1602[2].

Le 1 mai 1602, il épouse Sarah Goetkint (mort à Anvers le 7 Avril 1644) avec qui il a 8 enfants, dont cinq sont encore en vie au moment de sa mort: Maria Anna (la future femme de Jan Brueghel le Jeune), Sara, Catharina, Lucrèce et Abraham II. Janssens devient maître à la guilde de Saint-Luc d'Anvers, dont il est doyen en 1607.

Abraham Janssens séjourne longtemps en Italie, où il s'approprie la manière des artistes de ce pays. Jusqu'à l'avènement de Pierre-Paul Rubens, il pouvait certainement être considéré comme le plus grand peintre d'histoire de son temps. Le style des deux artistes était comparable mais, dans la précision du dessin, Janssens dépasse son contemporain. Si la composition de leur peinture et leur manière de traiter le nu artistique est semblable, Rubens a une plus grande maîtrise des couleurs et d'une manière générale, une plus grande liberté dans son travail.

Maître du clair-obscur, il aime que sa peinture soit faite de forts contrastes de lumière et d'ombre. Parmi ses élèves, on peut citer Gerard Seghers et Theodore Rombouts[3],[4].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Certaines de ses œuvres sont conservées au musée d'Anvers et à la galerie de Vienne. De nombreuses églises en Belgique possèdent un de ses tableaux, mais ses chefs d'œuvre sont dans l'église des Carmes à Anvers.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Walter A. Liedtke, Flemish Paintings in The Metropolitan Museum of Art, The Metropolitan Museum of Art, 1984, p. 108-110
  2. Frans Jozef Peter Van den Branden, Geschiedenis der Antwerpsche schilderschool, Antwerpen, 1883, p. 478-482
  3. "Janssens, Abraham, the Elder." Benezit Dictionary of Artists. Oxford Art Online. Oxford University Press. Web. Consulté le 23 janvier 2016.
  4. Ford-Wille, Clare. "Janssens, Abraham." The Oxford Companion to Western Art. Ed. Hugh Brigstocke. Oxford Art Online. Oxford University Press. Consulté le 23 janvier 2016

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :