Moiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moiron (homonymie).

Moiron
Moiron
Vue sur Moiron depuis la Côte de Mancy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Lons-le-Saunier-2
Intercommunalité Espace Communautaire Lons Agglomération
Maire
Mandat
François Carré
2014-2020
Code postal 39570
Code commune 39334
Démographie
Gentilé Moironnais
Population
municipale
133 hab. (2015 en diminution de 6,34 % par rapport à 2010)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 20″ nord, 5° 33′ 46″ est
Altitude Min. 281 m
Max. 492 m
Superficie 1,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Moiron

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte topographique de Franche-Comté
City locator 14.svg
Moiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moiron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moiron

Moiron est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Moironnais et les Moironnaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 320 mètres d'altitude et voisine des communes de Vernantois et de Macornay. Ses 129 habitants résident sur une superficie de 1,9 km² (soit 69,7 hab./km²).

La plus grande ville à proximité de Moiron est la ville de Lons-le-Saunier située au Nord-Ouest de la commune à 4 km. La rivière la Sorne est le principal cours d'eau qui traverse le village de Moiron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montaigu Rose des vents
Macornay N Vernantois
O    Moiron    E
S
Bornay

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le bassin houiller du Jura, où le charbon est découvert par un sondage[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1977 Marc Borrey    
1977 1989 Maurice Vincent    
1989 2001 Marie-Louise Jaillet    
2001 en cours François Carré DVG Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 133 habitants[Note 1], en diminution de 6,34 % par rapport à 2010 (Jura : -0,36 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
296218315324313314305295307
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
287247257253273252237234235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
244241232177184157155161158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
139146131107104135122138134
2015 - - - - - - - -
133--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

En 1880, Alix Jacquemin, commerçant et affineur de comté à Moiron, s'associe à François Rivoire et fonde une société d'affinage à Montmorot, à proximité de la voie de chemin de fer et de la saline.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Lienhardt, Géologie du bassin houiller stéphanien du Jura et de ses morts-terrains, Éditions Technip Chambéry, Impr. réunies, coll. « Mémoires du BRGM », , p. 39, figure 15.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.