Mogneneins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mogneneins
Mogneneins
Mairie.
Blason de Mogneneins
Blason
Mogneneins
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Intercommunalité Communauté de communes Val de Saône Centre
Maire
Mandat
Franck Calas
2020-2026
Code postal 01140
Code commune 01252
Démographie
Gentilé Mognons
Population
municipale
778 hab. (2017 en augmentation de 3,6 % par rapport à 2012)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 30″ nord, 4° 48′ 40″ est
Altitude Min. 168 m
Max. 238 m
Superficie 8,57 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Châtillon-sur-Chalaronne
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Mogneneins
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Mogneneins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mogneneins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mogneneins
Liens
Site web mogneneins.com

Mogneneins est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle appartient à la petite région naturelle du Val de Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Mogneneins est située sur la rive gauche de la Saône, à 5 km au sud de Thoissey, siège de la communauté de communes Val-de-Saône Chalaronne. Elle se situe donc à l’ouest du département de l’Ain ; elle dépend administrativement de Bourg-en-Bresse, chef-lieu.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Mogneneins est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2]. La commune est en outre hors attraction des villes[3],[4].

La commune de 727 habitants (en 2010) est constituée de trois quartiers séparés les uns des autres et des écarts :

  • Le bourg, regroupé autour de l’église, la mairie, la salle polyvalente ;
  • Les hameaux des Avaneins ;
  • Le hameau de Flurieux ;
  • Les écarts : le port de Mûre au sud de la Saône ;
  • Le Déaulx en bordure du CD 933 ;
  • Les Rives en bordure de la ligne TGV ;
  • Le quartier de la gare.

L’habitat se concentre sur la hauteur des coteaux (230 m).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Un ruisseau, Jorfon (ou Gerfond) prend sa source au centre de la commune dans un dénivelé de 50 m séparant le plateau dombiste et la plaine ouest de la Saône. Celle-ci reçoit les crues qui se produisent régulièrement chaque année.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la révolution de 1789, Mogneneins appartenait à la Principauté de la Dombes. La Paroisse Saint-Vincent et ses biens étaient gérés par un Conseil de fabrique. L’instauration de la République a modifié la vie civile et administrative des habitants de Mogneneins qui font partie maintenant du canton de Thoissey.

Les guerres de Religion, la Révolution française ont troublé le quartier du village; les guerres modernes ont décimé la jeunesse masculine et ravagé les foyers où les femmes, particulièrement dans les exploitations agricoles, ont pris le relais des hommes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Mogneneins est membre de la communauté de communes Val de Saône Centre, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Montceaux. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[5].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[6]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Châtillon-sur-Chalaronne pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[6], et de la quatrième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[7].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1837 ? M. Crozet de Céran   Conseiller d'arrondissement[8]
mars 2001 mars 2008 Louis Devaux    
mars 2008 En cours Franck Calas SE Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 778 habitants[Note 2], en augmentation de 3,6 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0851 1541 1021 2051 2751 2021 2011 2031 213
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1531 1021 1261 0871 1351 0661 0501 007896
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
857853807648590585589516476
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
399409373442491572632718779
2017 - - - - - - - -
778--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Médias[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Mogneneins a été récompensée par le label « Ville Internet @ »[13]. En 2015, elle obtient le label « Ville Internet @@@ »[14].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin.

Le village de Mogneneins possède :

  • une église du XIXe siècle avec des tableaux classés à l’inventaire des monuments historiques ;
  • la chapelle Saint-Claude de Flurieux ;
  • des croix de chemins ;
  • des maisons anciennes XVIIe siècle ;
  • des pigeonniers ;
  • de nombreuses propriétés bourgeoises en pierre et en bois ;
  • un calvaire du XVIe siècle situé devant l'église paroissiale. Il est sculpté sur ses quatre côtés, avec une profusion de détail ; un Christ en croix, un Vierge à l'enfant, des anges. Les symboles des quatre évangélistes figurent aux quatre extrémités. Au sommet, un cygne nourrit ses deux petits dans son nid. La sculpture est inscrite au titre des monuments historiques[15] ;
  • Vestiges du château de Mogneneins
Le château est la possession vers 1320 d'Aimard d'Anthon, vassal du sire de Beaujeu ;
  • Château du Déaux (pour mémoire)
En 1362, Hugues ou Hugonin Prévost de Montmerle achète des terres et près au prince de Beaujeu.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mogneneins Blason
D’argent à l’ombre de chevron accompagné de trois fleurs de lis du même[16].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 novembre 2020)
  5. « communauté de communes Val de Saône Centre - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  6. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Mogneneins », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  7. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  8. « Almanach royal et national... : présenté à Sa Majesté et aux princes et princesses de la famille royale », sur Gallica, (consulté le 18 septembre 2020).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Les Villes Internet 2014 », sur le site officiel de l’association « Ville Internet » (consulté le 20 juillet 2014).
  14. « Mogneneins - Ville Internet », sur villes-internet.net (consulté le 21 mai 2017)
  15. Plaquette Patrimoine, par l'Office du tourisme du Val de Saône Chalaronne, septembre 2009, 12 pages.
  16. Armorial de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]