Michel Laclos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laclos.
Michel Laclos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
CoulommiersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jack Michel Alphonse FrançoisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Michel Laclos est un journaliste, écrivain et verbicruciste français, né le [1] à Troyes (Aube) et mort le à Coulommiers (Seine-et-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le nom de Michel Laclos est, en fait, le pseudonyme de Jack Michel Alphonse François, fils de Paul-René François, ouvrier métallurgiste et de Prisca Dacquin[2].

Attiré par la comédie, Michel Laclos s'installe à Paris dans les années 1940 avec, pour tout bagage scolaire, son certificat d'études primaires. Il vit d'abord des petits boulots, joue quelques rôles de figuration au cinéma. L'un de ses emplois, en librairie (Le Minotaure, où il collabora pendant les années 1950 avec Roger Cornaille), lui permet d'élargir sa culture littéraire ; il devient proche de Lise Deharme. En 1953, il fait ses premières armes dans le domaine de l'édition en devenant directeur de la collection « Locus solus », de peu de notoriété, aux éditions Arcanes. En 1955, il relance la publication de la revue Bizarre (qui avait été arrêtée après deux numéros en 1953), dont il dirige la rédaction pendant 15 ans. Cette revue, éditée par Jean-Jacques Pauvert, accueille nombre d'écrivains célèbres tels Raymond Queneau, André Blavier, Robert Giraud, Noël Arnaud, Luc Étienne et François Caradec, ainsi que des dessinateurs comme Maurice Henry, Siné, Topor, Folon, Gustave Doré, René Magritte et Copi, dont il préfacera le premier recueil de bandes dessinées en 1963. Il débute dans le journalisme quotidien à Combat et l'exerce durant plusieurs années à Paris-Jour (service spectacles et rubrique d'échos placés sous la direction de Jacques Chancel).

Dès 1953, il est nommé régent du Collège de 'Pataphysique, chargé de l'éristique militaire et stratégique.

Grand amateur de l'humoriste Cami décédé en 1958, il fait publier de nombreux recueils de ses textes choisis dont il rédige préfaces et présentations. Ce sont Cami en 1960, La Famille Rikiki, Les Nuits de la Tour de Nesle et autres Contes en 1966, Dupanloup ou les Prodiges de l'amour, Vierge quand même ! et L'Homme à la tête d'épingle en 1972, Pour lire sous la douche en 1976, Les Mystères de la forêt noire en 1978, Voyage inouï de M. Rikiki en 1989.

Amateur de cinéma, il écrit, en 1958, Le Fantastique au cinéma qui paraît aux éditions Pauvert et collabore à sa collection « Vedettes du Cinéma » avec un ouvrage sur Marilyn Monroe en 1962, puis un sur Jeanne Moreau en 1964.

En 1964, il fait paraître chez Julliard un ouvrage composé de textes de Pierre Dac sous le titre L'Os à Moelle tome 2.

Michel Laclos était un amateur d'art éclairé. Il a écrit un texte sur le peintre britannique Henry Hartley et il possédait une vaste collection d'arts premiers[3].

En 1972, en collaboration avec Renée Legrand, présentatrice et speakerine de l'ORTF, il écrit une comédie musicale intitulée Rue de Buci dont le téléfilm sera diffusé le 17 août 1972 sur la deuxième chaîne .

1972 marque le début de ses activités de verbicruciste : ses grilles de mots croisés aux définitions astucieuses et originales vont lui ouvrir les portes du Figaro et l'accession à la notoriété[4]. Quinze recueils de mots croisés ont été à ce jour (2010) publiés aux éditions Zulma dans la collection Grain d’orage[4]. Il est également l'auteur d'opuscules, véritables recueils de pensées humoristiques, où sont déversés jeux de mots, palindromes, proverbes détournés et autres traits d'esprit.

Entre 1972 et 1980, il écrit ou collabore à la parution d'une série de brochures et livres touristiques illustrés des éditions Larousse, la collection « Beautés de la France ».

En avril 2010, il décide de prendre sa retraite à 84 ans[4]. Il meurt le , à l'âge de 86 ans, à l'hôpital de Coulommiers[1].

Michel Laclos a d'abord été marié à Arlette Gordon, puis à Liliane Michel-Gosse[2] qu'il épousa, en secondes noces, le 6 juin 1979.

Ouvrages de mots croisés et pensées humoristiques[modifier | modifier le code]

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Fantastique au cinéma, éditions Pauvert, 1958
  • Marilyn Monroe, collection « Vedettes du Cinéma », éditions Pauvert, 1963
  • Jeanne Moreau, collection « Vedettes du Cinéma », éditions Pauvert, 1964
  • Les Grilles de Paris - 99 mots croisés imaginés par 99 célébrités du Tout-Paris, éditions Albin Michel, 1971, en collaboration avec Renée Legrand
  • Rue de Buci, texte de téléfilm, 1972, 210 p. en collaboration avec Renée Legrand
  • Les Îles bretonnes, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1976, photographies d'Alain Weiss
  • Préhistoire en Périgord, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1976, photographies d'André Nadeau
  • Châteaux en Auvergne, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1976, photographies de Jean-Jacques Arcis, 20 p.
  • Préhistoire et vestiges gallo-romains, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1976, avec Pierre Minvielle, Gabriel Sacrez, Christian Plume, etc (ISBN 2-03-013902-5)
  • Les Îles, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Gabriel Lacrez, Pierre Marchant et Pierre Gallerey (ISBN 2-03-013901-7)
  • Châteaux forts, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Gérald Pechmèze, Yves D. Papin et Laurence Bonnet (ISBN 2-03-013906-8)
  • Rivages de l'Atlantique, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Gabriel Sacrez, Pierre Gallerey et Laurence Bonnet
  • La Bretagne touristique, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Gabriel Sacrez, Pierre Marchant, Albert Rèche, etc (ISBN 2-03-013909-2)
  • L'Auvergne et le Limousin, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Annie Perrier-Robert, Christian Plume et Pierre Gallerey (ISBN 2-03-013917-3)
  • L'Aquitaine, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, avec Gérald Pechmèze, Albert Rèche, Pierre Minvielle, etc (ISBN 2-03-013922-X)
  • Troyes et la Champagne méridionale, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1977, photographies de Martin Fraudeau
  • Palais et châteaux, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1978, avec Yves-D. Papin, André Séverac, Pierre Minveille, etc (ISBN 2-03-013915-7)
  • Champagne-Ardenne, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1978, avec Jacques Nosari et André Séverac (ISBN 2-03-013934-3)
  • Châteaux, palais et forteresses, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1978, avec Albert Rèche, Gérald Pechmèze, Laurence Bonnet, etc, 480 p. (ISBN 2-03-013274-8)
  • Châteaux en forêt, de Fontainebleau à Rambouillet, collection « Beautés de la France », éditions Larousse, 1980, 20 p.
  • Troyes et moi, collection « Cahiers bleus », éditeur Librairie bleue, Troyes, 1998 (ISBN 978-2863521960)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice d'autorité de Michel Laclos sur bnf.fr, consulté le 5 juillet 2014.
  2. a et b Michel Laclos sur le site du Who's Who in France, consulté le 5 juillet 2014.
  3. Catalogue monographique consacré à Henry Hartley (1930-2011) lors de la vente d'un ensemble de ses œuvres par Mes Joël Millon et Claude Robert à l'Hôtel Drouot, Paris, le lundi 10 octobre 1994. L'écrit de Michel Laclos sur l'artiste y est reproduit intégralement.
  4. a, b et c Maurice Beaudoin, « Le pape des mots croisés tire sa révérence », Le Figaro.fr, 16 avril 2010.
  5. (en) Rue de Buci sur l’Internet Movie Database