Renaud III de Modène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rinaldo d'Este.
Renaud III de Modène
RinaldoIIId'Este.jpg
Fonction
Cardinal
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ModèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Lucrezia Barberini (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frères
Almerico d'Este (d)
Alphonse IV d'EsteVoir et modifier les données sur Wikidata
Sœurs
Isabelle d'Este
Maria d'Este
Eléonore d'Este (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Duchesse Charlotte de Brunswick-Lüneburg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Enrichetta d'Este
Amalia d'Este (d)
Benedetta d'Este (d)
François III de Modène
Gianfederico d'Este (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Rinaldo d'Este (26 avril 1655 - 26 octobre 1737) fut d'abord cardinal, puis duc de Modène sous le nom de Renaud III de Modène, de 1695 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Modène, il était l'unique fils du troisième mariage de François Ier d'Este. Son oncle était le cardinal Rinaldo d'Este.

Créé cardinal en 1688 au titre de Santa Maria della Scala par le pape Innocent XI, il renonça à son statut d'ecclésiastique en 1695[1] pour succéder à son neveu François II à la tête du duché de Modène.

Rinaldo épousa Charlotte-Félicité de Brunswick-Calenberg (en) (1671-1710), fille aînée du duc Jean-Frédéric de Brunswick-Lunebourg et de Bénédicte de Palatinat (elle-même fille d'Edouard du Palatinat, petit-fils de Jacques Ier d'Angleterre, et d'Anne de Gonzague de Clèves, fameuse frondeuse française et tante d'Élisabeth-Charlotte, duchesse d'Orléans, belle-sœur de Louis XIV, mère du futur Régent). Il s'allia ainsi à de nombreuses familles princières germaniques, dont la Maison impériale des Habsbourg (la sœur de Charlotte-Félicité, Wilhelmine-Amélie, ayant épousé l'empereur Joseph Ier) et la Maison de Hanovre (Brunswick)-Grande-Bretagne (Sophie, la sœur d'Edouard, étant la mère du roi George Ier dont Charlotte-Félicité étant la cousine germaine), mais aussi à la Maison royale de France (les Orléans, et les Princes de Condé issus d'Anne-Henriette la sœur de Bénédicte).

Ses premières réformes consistèrent à diminuer le prix des céréales et à améliorer les conditions de vie des paysans.

Quand éclata la guerre de Succession d'Espagne en 1702, il déclara la neutralité de son duché, ce qui n'empêcha pas les troupes françaises de prendre Modène. Il dut alors se réfugier à Bologne, alors terre pontificale.

En 1707, à l'issue d'un long siège auquel il prit part, les troupes allemandes chassèrent les Français de sa capitale.

Aux termes du traité de paix, Rinaldo acquit le duché de la Mirandole mais perdit Comacchio.

Il tenta un rapprochement avec la France en mariant son fils François-Marie avec Charlotte-Aglaé d'Orléans (1700-1761), troisième fille du régent Philippe d'Orléans (1674-1723). Ce mariage ne fut pas des plus paisibles, en raison du comportement licencieux de la jeune épouse, si bien que Rinaldo leur fit construire une résidence séparée à Rivalta, dans les environs de Reggio d'Émilie. Il ne réussit pas à s'emparer du duché de Parme en mariant sa fille Henriette avec Antoine Farnèse : il n'y eut pas d'héritier, et le fief échut à la maison de Bourbon.

En 1733, commença la guerre de Succession de Pologne. Le duc Rinaldo, tout en restant officiellement neutre, prit secrètement le parti de l'Autriche. De nouveau, les troupes françaises le contraignirent à se réfugier à Bologne, mais le traité de paix de 1736 fut favorable à la maison d'Este. Le duc Rinaldo put regagner Modène et, le 12 octobre 1737, il obtint la seigneurie de Novellara et Bagnolo pour services rendus au Saint-Empire.

Il mourut deux semaines plus tard en laissant la régence à ses deux filles Benedetta et Amalia, pendant que son fils François-Marie se trouvait en Hongrie à combattre les Turcs sous les ordres de l'empereur Charles VI.

François-Marie lui succéda sous le nom de François III de Modène.

Descendance[modifier | modifier le code]

Rinaldo et Charlotte-Félicité d'Este eurent sept enfants :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x

Sources de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique du titre Santa Maria della Scala sur le site du Vatican