Gunilla Bergström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gunilla Bergström
Image dans Infobox.
Gunilla Bergström en 2012.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
StockholmVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Lena Treschow Torell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Plaque Elsa-Beskow (d) ()
Prix Astrid-Lindgren ()
Prix ​​Schullström ()
Prix Emil (d) ()
Illis Quorum (en) ()
Médaille Litteris et Artibus ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Alphonse Aubert (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gunilla Elisabet Dukure Bergström est une femme de lettres suédoise née le à Göteborg et morte le à Stockholm.

Elle est surtout connue pour sa série de livres pour enfants autour du personnage de Alfie Atkins (en suédois : Alfons Åberg)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfie Atkins.

Gunilla Bergström est également journaliste et illustratrice. Elle a travaillé pour des journaux suédois comme Aftonbladet et de Dagens Nyheter. Gunilla Bergström fait ses débuts comme autrice de livres pour enfants en 1971, et publie son premier livre, Alfie Atkins, en 1972. Elle a publié depuis vingt-cinq histoires d'Alfie. Ses livres ont été traduits en vingt-neuf langues[2] et ont été vendus à plus de huit millions d'exemplaires dans le monde. Quatre millions d'exemplaires ont été vendus en Suède[3]. En 2006, son livre Alfons och soldatpappan est publié simultanément dans sept langues différentes, ce qui n'était jamais arrivé auparavant pour un livre suédois pour enfants.

Elle illustre ses propres livres et travaille souvent avec des collages[4].

En 2012, Gunilla Bergström reçoit une médaille Illis Quorum du gouvernement suédois.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Mattias Karlsson, « Ingen vila för Alfons skapare », Sydsvenskan,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (no) Ingrid Brekke, « Motgiften Albert Åberg », Aftenposten,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (sv) « Göteborg först med Alfons-staty », Norrbottens-Kuriren,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (sv) Eva Martelius, « Alfons flyttar till Lund », Sydsvenskan,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]