Kerstin Ekman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kerstin Ekman
Image dans Infobox.
Fonction
Fauteuil 15 de l'Académie suédoise
-
Jila Mossaed (en)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Kerstin Lillemor HjortVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Autres informations
Membre de
Genre artistique
Distinctions
Liste détaillée
Prix du meilleur roman policier suédois
Docteure honoris causa de l'université d'Umeå
Prix Sherlock ()
Prix de littérature de l'Östersunds-Posten (d) ()
Signe Ekblad-Eldh Award ()
Prix Mårbacka (d) ()
Prix Kellgren ()
Prix Aniara (d) ()
Prix Selma-Lagerlöf ()
Auteure de l'année (d) ()
Prix Moa (d) ()
Grand prix de littérature du Conseil nordique ()
Eyvind Johnson Award ()
Plaques de Hedenvind (d) ()
Médaille Litteris et Artibus ()
Prix Ivar Lo (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Blackwater (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kerstin Ekman, née Hjorth le à Risinge, Östergötland, est une romancière suédoise. Elle a rencontré un grand succès en Suède grâce à ses romans policiers, mais a évolué ensuite vers une littérature psychologique. Elle est tout de même revenue à ses premières amours littéraires en 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant d'être écrivain, Kerstin Ekman poursuit des études à l'université d'Uppsala où elle passe des certificats de langues scandinaves, d'allemand, de pédagogie et d'histoire. Elle travaille d'abord comme journaliste, puis dans le milieu du cinéma. Elle enseigne ensuite dans une grande école suédoise.

Élue membre de l'Académie suédoise en 1978, Kerstin Ekman succède au fauteuil no 15 au poète nobélisé Harry Martinson. Elle quitte néanmoins ses fonctions d'académicienne en 1989 en guise de protestation devant la non-dénonciation par ses collègues de la fatwa islamique lancée contre Salman Rushdie. À l'Académie suédoise, qui fonctionne sur le modèle de l'Académie française, la règle veut qu'un membre qui a été élu le soit à vie. Ekman ne peut donc pas être déchue de son titre ou s'en décharger officiellement, mais elle ne participe plus au débat ni aux activités de l'Académie. Son fauteuil, perpétuellement vide, ne pourra accueillir un remplaçant ou une remplaçante qu'après sa mort.

Outre des publications universitaires et des romans littéraires, elle a publié quelques romans policiers dans la tradition du whodunit, puis des thrillers psychologiques, notamment Le soleil ne se couche jamais (1961). Menedarna (1970) est consacré à la célèbre affaire Joe Hill.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]