Liste des évêques de Beauvais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armes de l’évêché de Beauvais.
Hervé et Roger, deux évêques de Beauvais, panneau issu d’un pontifical de la cathédrale de Beauvais.

Depuis qu’il a été érigé au IIIe siècle, le diocèse de Beauvais a connu plusieurs évêques. À l’occasion du concordat de 1801, le diocèse fut supprimé le et regroupé avec celui d’Amiens, mais, reconstitué le , le diocèse est depuis la réforme des circonscriptions françaises de 2002 appelé « diocèse de Beauvais, de Noyon et de Senlis ».

Période gallo-romaine[modifier | modifier le code]

  1. Lucien de Beauvais, Saint Lucien pour les catholiques, (mort en 290) est considéré comme le premier évêque de Beauvais
  2. vers 292 : Thalasisus
  3. vers 306 : Victor
  4. vers 337 : Chanarus
  5. vers 350 : Numitius
  6. vers 375 : Licerius
  7. vers 375 : Themerus
  8. vers 392 : Bertegesillus
  9. vers 418 : Rodomarus
  10. vers 456 : Ansoldus

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Période mérovingienne[modifier | modifier le code]

  1. vers 480 : Ribertus
  2. vers 526 : Cogerimus
  3. vers 545 : Maurinus
  4. vers 555 : Constantinus
  5. vers 561 : Himbertus
  6. vers 570 : Radingus (ou Ravigue ?)
  7. vers 580 : Dodon
  8. vers 610 : saint Marinus
  9. vers 640 : Rocoaldus (ou Ricoaldus ?)
  10. vers 654 : Miroldus (ou Mivoldus ?)
  11. vers 665 : Clément
  12. vers 680 : saint Constantinus
  13. vers 700 : Ercambertus
  14. vers 720 : Austringus
  15. vers 740 : Deodatus

Période carolingienne[modifier | modifier le code]

  1. vers 752 : Andreas
  2. vers 770 : Hodingus
  3. vers 792 : Adalmanus, Hildegaire de Beauvais assiste en mai 972 au concile tenu au Mont-Sainte-Marie en Tardenois dans le diocèse de Soissons par Adalberon de Reims au côté des autres évêques de l'archevêché[1].
  1. vers 814 : Ragimbertus
  2. vers 821 : saint Hildemanus
  3. 846859 : Erminfridus, désigné en 853 comme missi dominici, chargé d’inspecter les pays de Paris, Meaux, Senlis, Beauvais, Vendeuil et le Vexin (mort en 859, à Beauvais, massacré lors d’une nouvelle incursion des Normands)
  4. 861881 : Odon Ier (saint Odon pour les catholiques)
  5. vers 882 : Hrotgarius
  6. 883 ou 888900 : Honoratus.

Xe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 902 ou 909921 : Herluin
  2. 921 — ? : Bovon
  3. 933 — ? : Hildegar
  4. 981987 : Walleran

Moyen Âge classique[modifier | modifier le code]

  1. 987997 : Hervé, cité comme ayant bâtie l'église Notre-Dame-de-la-Basse-Œuvre[2]
  2. 998 — ? : Hugues, cité pour ayant achevé sa décoration.

XIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1000 ou 10021022 : Roger Ier de Blois, devint garde des sceaux des rois Hugues Capet et Robert le Pieux ; sous son épiscopat, le comté de Beauvais fut uni à l’évêché
  2. 10221030 : Guérin (ou Garin, ou Warin)
  3. 10351058 : Drogon (ou Druon)
  4. 10591063 : Guilbert
  5. 10631085 : Guido, démissionnaire
  6. 10851089 : Ursion de Melun
  7. 10891095 : Foulques de Dammartin
  8. 10951096 : Roger II (mort en 1096, en Égypte lors de la première croisade)
  9. 10961099 : Ansel

XIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 10991003 : Étienne de Garlande élu, puis destitué
  2. 10031104 : Galon, ensuite évêque de Paris
  3. 1104 : Godefroy de Pisseleu
  4.  : Pierre de Dammartin
  5. 11331144 : Odon II, dit « l’Illustre », religieux de Saint-Germer, ami de Suger
  6. 11441148 : Odon III
  7. 1149 : Henri de France (1121-1175), quatrième fils de Louis VI le Gros, transféré en 1162 à l’archevêché de Reims
  8. 1162 : Barthélémi de Montcornet
  9. 1175 : Philippe de Dreux, neveu d’Henri de France et de Louis VII, prélat guerrier, aventureux, comte féodal, il participera aux croisades

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Milon de Nanteuil tient la dalmatique, à droite, lors du sacre du roi en 1226.
  1.  : Milon de Nanteuil, participe avec Louis VIII à la croisade contre les Albigeois
  2.  : Godefroi de Clermont
  3.  : Robert de Cressonsacq (mort en 1248 sur l’île de Chypre, pendant la septième croisade)
  4. 1249 : Guillaume de Gres
  5.  : Renaud de Nanteuil
  6. 1283 : Thibaud de Nanteuil

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1301 : Simon de Clermont-Nesle, transféré de Noyon à Beauvais en 1301
  2. 13131347 : Jean de Marigny, frère du célèbre Enguerrand, partit en 1347 pour l’archevêché de Rouen.
  3.  : Guillaume Bertrand, transféré de Bayeux à Beauvais

Bas Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Seconde moitié du XIVe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 13561360 : Philippe d’Alençon, partit en 1360 pour l’archevêché de Rouen, fils de Charles II d’Alençon
  2. 13601368 : Jean de Dormans, transféré de l’évêché de Lisieux à celui de Beauvais, chancelier de France depuis 1357, créé cardinal le , démission peu de temps après (mort en 1373)
  3. 1368 : Jean d’Anguerant, transféré de Chartres à Beauvais.
  4.  : Milon de Dormans, neveu de Jean de Dormans, premier président de la chambre des comptes, évêque d’Angers, il fut transféré au siège de Beauvais le
  5. 1387 : Guillaume de Vienne, transféré d’Autun à Beauvais, qu’il quitte en 1388 pour l’archevêché de Rouen
  6. 1388 : Thomas d’Estouteville
  7. 1395 : Louis d’Orléans, transféré de Poitiers à Beauvais (mort 1397 à Jérusalem)

XVe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Pierre de Savoisy, transféré du Mans à Beauvais
  2. 1413 : Bernard de Chevenon, transféré d’Amiens à Beauvais
  3. 1432 : Pierre Cauchon, qui fit condamner Jeanne d’Arc
  4.  : Jean II Jouvenel des Ursins, transféré en 1444 à Laon
  5.  : Guillaume de Hellande
  6.  : Jean de Bar[3], fils de Jean IV de Bar, seigneur de Baugy, chambellan du roi Charles VII.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Louis de Villiers de L’Isle-Adam, dernier prélat élu (par la suite, les prélats sont désignés par le roi)
  2.  : Antoine Lascaris de Tende, transféré de Riez, partit pour Limoges le .
  3.  : Charles de Villiers de L'Isle-Adam, transféré de Limoges.
  4.  : Cardinal Odet de Coligny (1517-1571), fils du maréchal de France et frère de l’amiral Gaspard de Coligny, fut le seul prélat à être passé au calvinisme
  5.  : Cardinal Charles de Bourbon, alors archevêque de Rouen, reçut l’évêché de Beauvais du roi Charles IX
  6.  : Nicolas Fumée, abbé de la Couture du Mans, aumônier du roi

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : René Potier
  2. 1617 : Augustin Potier
  3.  : Nicolas Choart de Buzenval
  4.  : Cardinal Toussaint de Forbin-Janson

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1728 : François-Honoré-Antoine de Beauvilliers de Saint-Aignan, abbé de Saint-Germer
  2.  : Cardinal Étienne-René Potier de Gesvres
  3.  : Bienheureux François-Joseph de La Rochefoucauld

Révolution française[modifier | modifier le code]

  1. 17921801 : Jean-Baptiste Massieu, évêque constitutionnel

Évêques concordataires[modifier | modifier le code]

  1. 18231825 : Claude-Louis de Lesquen, puis évêque de Rennes
  2. 18251833 : François-Jean-Hyacinthe Feutrier
  3. 18331838 : Louis-Simon Lemercier
  4. 18381842 : Pierre-Marie Cottret
  5. 18421878 : Joseph-Armand Gignoux
  6. 18781880 : François-Edouard Hasley
  7. 18801884 : Désiré-Joseph Dennel, nommé évêque d’Arras le
  8. 18841892 : Joseph-Maxence Péronne (mort le
  9. 18921899 : Frédéric Fuzet, nommé archevêque de Rouen le
  10. 18991915 : Marie-Jean-Célestin Douais (mort le 28 février 1915)

XXe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 19151937 : Eugène-Stanislas Le Senne (mort le )
  2. 19371955 : Félix Roeder, se retire le
  3. 19551965 : Pierre-Marie Lacointe (mort le )
  4. 19651978 : Stéphane Desmazières, se retire le 20 septembre 1978
  5. 19781984 : Jacques Jullien, nommé le archevêque-coadjuteur de Rennes
  6. 19851995 : Adolphe-Marie Hardy, se retire le
  7. 19952003 : Guy Thomazeau, nommé évêque de Montpellier le

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Jean-Paul James, nommé évêque de Nantes
  2. depuis le  : Jacques Benoit-Gonnin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie Nationale de Belgique Tome I, 1866, p. 28, lire en ligne.
  2. Jean Hubert, L'art préroman, Paris, Éditions d'art et d'histoire, , VII-202 p., p. 36.
  3. Abbé André Delettre, Histoire du diocèse de Beauvais depuis son ..., Volume 3 ;Volumes 452 à 464, Beauvais, Imprimerie d'Ach, , p57-58
    Jean de Bar, maître des requêtes, fils de Jean de Bar, seigneur de Baugy en Berry et chambellan du nouveau monarque comme il l'avait été de Charles VII. Bar: Fascé d'or, d'argent et d'azur, de neuf pièces.