Liste des évêques de Beauvais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes de l’évêché de Beauvais.
Hervé et Roger, deux évêques de Beauvais, panneau issu d’un pontifical de la cathédrale de Beauvais.

Depuis qu’il a été érigé au IIIe siècle, le diocèse de Beauvais a connu plusieurs évêques. À l’occasion du concordat de 1801, le diocèse fut supprimé le et regroupé avec celui d’Amiens, mais, reconstitué le , le diocèse est depuis la réforme des circonscriptions françaises de 2002 appelé « diocèse de Beauvais, de Noyon et de Senlis ».

Période gallo-romaine[modifier | modifier le code]

  1. Lucien de Beauvais, Saint Lucien pour les catholiques, (mort en 290) est considéré comme le premier évêque de Beauvais
  2. vers 292 : Thalasisus
  3. vers 306 : Victor
  4. vers 337 : Chanarus
  5. vers 350 : Numitius
  6. vers 375 : Licerius
  7. vers 375 : Themerus
  8. vers 392 : Bertegesillus
  9. vers 418 : Rodomarus
  10. vers 456 : Ansoldus

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  1. vers 480 : Ribertus
  2. vers 526 : Cogerimus
  3. vers 545 : Maurinus
  4. vers 555 : Constantinus
  5. vers 561 : Himbertus
  6. vers 570 : Radingus (ou Ravigue ?)
  7. vers 580 : Dodon
  8. vers 610 : saint Marinus
  9. vers 640 : Rocoaldus (ou Ricoaldus ?)
  10. vers 654 : Miroldus (ou Mivoldus ?)
  11. vers 665 : Clément
  12. vers 680 : saint Constantinus
  13. vers 700 : Ercambertus
  14. vers 720 : Austringus
  15. vers 740 : Deodatus
  1. vers 752 : Andreas
  2. vers 770 : Hodingus
  3. vers 792 : Adalmanus

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  1. vers 814 : Ragimbertus
  2. vers 821 : saint Hildemanus
  3. 846859 : Erminfridus, désigné en 853 comme missi dominici, chargé d’inspecter les pays de Paris, Meaux, Senlis, Beauvais, Vendeuil et le Vexin (mort en 859, à Beauvais, massacré lors d’une nouvelle incursion des Normands)
  4. 861881 : Odon Ier (saint Odon pour les catholiques)
  5. vers 882 : Hrotgarius
  6. 883 ou 888900 : Honoratus.

Xe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 902 ou 909921 : Herluin
  2. 921 — ? : Bovon
  3. 933 — ? : Hildegar
  4. 981987 : Walleran
  5. 987997 : Hervé, cité comme ayant bâtie l'église Notre-Dame-de-la-Basse-Œuvre[1]
  6. 998 — ? : Hugues, cité pour ayant achevé sa décoration.

XIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1000 ou 10021022 : Roger Ier de Blois, devint garde des sceaux des rois Hugues Capet et Robert le Pieux ; sous son épiscopat, le comté de Beauvais fut uni à l’évêché
  2. 10221030 : Guérin (ou Garin, ou Warin)
  3. 10351058 : Drogon (ou Druon)
  4. 10591063 : Guilbert
  5. 10631085 : Guido, démissionnaire
  6. 10851089 : Ursion de Melun
  7. 10891095 : Foulques de Dammartin
  8. 10951096 : Roger II (mort en 1096, en Égypte lors de la première croisade)
  9. 10961099 : Ansel

XIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 10991104 : Galon, ensuite évêque de Paris
  2. 1104 : Godefroy de Pisseleu
  3.  : Pierre de Dammartin
  4. 11331144 : Odon II, dit « l’Illustre », religieux de Saint-Germer, ami de Suger
  5. 11441148 : Odon III
  6. 1149 : Henri de France (1121-1175), quatrième fils de Louis VI le Gros, transféré en 1162 à l’archevêché de Reims
  7. 1162 : Barthélémi de Montcornet
  8. 1175 : Philippe de Dreux, neveu d’Henri de France et de Louis VII, prélat guerrier, aventureux, comte féodal, il participera aux croisades

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Milon de Nanteuil tient la dalmatique, à droite, lors du sacre du roi en 1226.
  1.  : Milon de Nanteuil, participe avec Louis VIII à la croisade contre les Albigeois
  2.  : Godefroi de Clermont
  3.  : Robert de Cressonsacq (mort en 1248 sur l’île de Chypre, pendant la septième croisade)
  4. 1249 : Guillaume de Gres
  5.  : Renaud de Nanteuil
  6. 1283 : Thibaud de Nanteuil

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1301 : Simon de Clermont de Nesle, transféré de Noyon à Beauvais en 1301
  2. 13131347 : Jean de Marigny, frère du célèbre Enguerrand, partit en 1347 pour l’archevêché de Rouen.
  3.  : Guillaume Bertrand, transféré de Bayeux à Beauvais
  4. 13561360 : Philippe d’Alençon, partit en 1360 pour l’archevêché de Rouen, fils de Charles II d’Alençon
  5. 13601368 : Jean de Dormans, transféré de l’évêché de Lisieux à celui de Beauvais, chancelier de France depuis 1357, créé cardinal le , démission peu de temps après (mort en 1373)
  6. 1368 : Jean d’Anguerant, transféré de Chartres à Beauvais.
  7.  : Milon de Dormans, neveu de Jean de Dormans, premier président de la chambre des comptes, évêque d’Angers, il fut transféré au siège de Beauvais le
  8. 1387 : Guillaume de Vienne, transféré d’Autun à Beauvais, qu’il quitte en 1388 pour l’archevêché de Rouen
  9. 1388 : Thomas d’Estouteville
  10. 1395 : Louis d’Orléans, transféré de Poitiers à Beauvais (mort 1397 à Jérusalem)

XVe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Pierre de Savoisy, transféré du Mans à Beauvais
  2. 1413 : Bernard de Chevenon, transféré d’Amiens à Beauvais
  3. 1432 : Pierre Cauchon, qui fit condamner Jeanne d’Arc
  4.  : Jean II Jouvenel des Ursins, transféré en 1444 à Laon
  5.  : Guillaume de Hellande
  6.  : Jean de Bar

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Ancien Régime et Époque moderne.

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Louis de Villiers de L’Isle-Adam, dernier prélat élu (par la suite, les prélats sont désignés par le roi)
  2.  : Antoine Lascaris de Tende, transféré de Riez, partit pour Limoges le .
  3.  : Charles de Villiers de L'Isle-Adam, transféré de Limoges.
  4.  : Cardinal Odet de Coligny (1517-1571), fils du maréchal de France et frère de l’amiral Gaspard de Coligny, fut le seul prélat à être passé au calvinisme
  5.  : Cardinal Charles de Bourbon, alors archevêque de Rouen, reçut l’évêché de Beauvais du roi Charles IX
  6.  : Nicolas Fumée, abbé de la Couture du Mans, aumônier du roi

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : René Potier
  2. 1617 : Augustin Potier
  3.  : Nicolas Choart de Buzenval
  4.  : Cardinal Toussaint de Forbin-Janson

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 1728 : François-Honoré-Antoine de Beauvilliers de Saint-Aignan, abbé de Saint-Germer
  2.  : Cardinal Étienne-René Potier de Gesvres
  3.  : Bienheureux François-Joseph de La Rochefoucauld

Révolution française[modifier | modifier le code]

  1. 17921801 : Jean-Baptiste Massieu, évêque constitutionnel

Évêques concordataires[modifier | modifier le code]

  1. 18231825 : Claude-Louis de Lesquen, puis évêque de Rennes
  2. 18251833 : François-Jean-Hyacinthe Feutrier
  3. 18331838 : Louis-Simon Lemercier
  4. 18381842 : Pierre-Marie Cottret
  5. 18421878 : Joseph-Armand Gignoux
  6. 18781880 : François-Edouard Hasley
  7. 1884 : Désiré-Joseph Dennel, nommé évêque d’Arras le
  8. 18841892 : Joseph-Maxence Péronne (mort le
  9. 18921899 : Frédéric Fuzet, nommé archevêque de Rouen le
  10. 1899-1915 : Marie-Jean-Célestin Douais (mort le 28 février 1915)

XXe siècle[modifier | modifier le code]

  1. 19151937 : Eugène-Stanislas Le Senne (mort le )
  2. 19371955 : Felix Roeder, se retire le
  3. 19551965 : Pierre-Marie Lacointe (mort le
  4. 19651978 : Stéphane Desmazières, se retire le 20 septembre 1978
  5. 19781984 : Jacques Jullien, nommé le archevêque-coadjuteur de Rennes
  6. 19851995 : Adolphe-Marie Hardy, se retire le
  7. 19952003 : Guy Thomazeau, nommé évêque de Montpellier le

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

  1.  : Jean-Paul James, nommé évêque de Nantes
  2. depuis le  : Jacques Benoit-Gonnin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Hubert, L'art préroman, Paris, Éditions d'art et d'histoire, , VII-202 p., p. 36.