Nicolas Fumée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Fumée
Fonction
Évêque
Biographie
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Consécrateurs

Nicolas Fumée, mort en 1593, est un prélat français, aumônier du roi.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est arrière-petit-fils[1] d'Adam Fumée, ancien professeur de la faculté médecine de Montpellier, médecin des trois rois Charles VII, Louis XI et Charles VIII, puis garde des Sceaux[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devint tout d'abord chanoine de l'église de Paris[2]. Ensuite il fut nommé abbé de la Couture du Mans[2]. Enfin, protégé par le cardinal Charles Ier de Bourbon, il succéda ses évêque-comte de Beauvais ainsi que pair de France en 1575[2] et restait dans cette fonction jusqu'en 1593.

Pareillement, il trouva sa fonction auprès de la Chapelle royale. En 1574, il devint maître de la Chapelle de plain-chant qui assurait la messe quotidienne à la cour. Mais, quatre ans plus tard environ, il quitta cette fonction en faveur de Nicolas Brulart de Sillery[2]. Lorsque la Chapelle royale subissait une immense difficulté pendant la Ligue, il contribua considérablement à rétablir les offices de celle-ci vers la fin de l'année 1590, en qualité de premier aumônier du roi ainsi qu'en collaboration avec le maître de l'Oratoire, cardinal Pierre de Gondi[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Adam Fumée

Chapelle royale (Ancien Régime)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'abbé Archon (publié en 1711), petit-fils https://books.google.fr/books?id=pDE-AAAAcAAJ&pg=PA603
  2. a b c d et e https://books.google.fr/books?id=cSeyAAAAMAAJ&pg=PA180 Étienne Oroux, Histoire ecclésiastique de la cour de France, p. 180 - 181, Paris 1777.
  3. https://books.google.fr/books?id=cSeyAAAAMAAJ&pg=PA222