Nicolas Fumée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Fumée
Fonction
Évêque
Biographie
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata

Nicolas Fumée, mort en 1593, est un prélat français, aumônier du roi.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est arrière-petit-fils[1] d'Adam Fumée, ancien professeur de la faculté médecine de Montpellier, médecin des trois rois Charles VII, Louis XI et Charles VIII, puis garde des Sceaux[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devint tout d'abord chanoine de l'église de Paris[2]. Ensuite il fut nommé abbé de la Couture du Mans[2]. Enfin, protégé par le cardinal Charles Ier de Bourbon, il succéda ses évêque-comte de Beauvais ainsi que pair de France en 1575[2] et restait dans cette fonction jusqu'en 1593.

Pareillement, il trouva sa fonction auprès de la Chapelle royale. En 1574, il devint maître de la Chapelle de plain-chant qui assurait la messe quotidienne à la cour. Mais, quatre ans plus tard environ, il quitta cette fonction en faveur de Nicolas Brulart de Sillery[2]. Lorsque la Chapelle royale subissait une immense difficulté pendant la Ligue, il contribua considérablement à rétablir les offices de celle-ci vers la fin de l'année 1590, en qualité de premier aumônier du roi ainsi qu'en collaboration avec le maître de l'Oratoire, cardinal Pierre de Gondi[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Adam Fumée

Chapelle royale (Ancien Régime)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'abbé Archon (publié en 1711), petit-fils https://books.google.fr/books?id=pDE-AAAAcAAJ&pg=PA603
  2. a b c d et e https://books.google.fr/books?id=cSeyAAAAMAAJ&pg=PA180 Étienne Oroux, Histoire ecclésiastique de la cour de France, p. 180 - 181, Paris 1777.
  3. https://books.google.fr/books?id=cSeyAAAAMAAJ&pg=PA222