Lil Jon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lil' Jon)
Aller à : navigation, rechercher
Lil Jon
Description de cette image, également commentée ci-après

Lil Jon, en 2007.

Informations générales
Surnom The King of Crunk[1]
Nom de naissance Jonathan Mortimer Smith[2],[3]
Naissance (45 ans)
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur, entrepreneur, disc jockey, acteur
Genre musical Hip-hop, crunk, Dirty South, gangsta rap, dirty rap, stoner rap, crunk'n'b, Miami bass[1]
Instruments Voix, synthétiseur, clavier, Roland TR-808, boîte à rythmes
Années actives Depuis 1993
Labels BME Records, Universal Republic, TVT, Little Jonathan Inc.
Site officiel liljon.com
logo de Lil Jon

Logo de Lil Jon.

Lil Jon, de son vrai nom Jonathan Mortimer Smith, né le à Atlanta en Géorgie, est un rappeur, producteur, entrepreneur, disc jockey et acteur américain. Il est chanteur du groupe Lil Jon and The East Side Boyz, qu'il forme en 1997, auquel il contribue jusqu'en 2004. Il se lance par la suite dans une carrière et publie son premier album, Crunk Rock, en 2010. Il a aussi participé à l'émission Celebrity Apprentice dans les saisons 11 et 13.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Jonathan Mortimer Smith est né le à Atlanta en Géorgie[2]. Il fait ses études à Douglass High School d'Atlanta et à l'Université d'État de l'Ohio. Après avoir été disc jockey dans les boîtes de nuit d'Atlanta, il devient membre aux côtés de Jermaine Dupri du label So So Def Recordings entre 1993 et 2000[2].

Lil Jon and the East Side Boyz[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Smith adopte le surnom de Lil Jon, et forme en 1996 le groupe Lil Jon and the East Side Boyz aux côtés de Big Sam (Sam Norris) et Lil' Bo (Wendell Neal)[4]. Le groupe signe un contrat avec le label d'Atlanta Records, Mirror Image Records, distribué par Ichiban Records[2]. Lil Jon and the East Side Boyz publient leur premier album, Get Crunk, Who U Wit: Da Album, le 21 octobre 1997[5]. L'album contient les chansons Who U Wit? et Shawty Freak A Lil Sumtin, qui atteindra la 62e place des classements Billboard Hot RnB/Hip-Hop Singles and Tracks et la 32e place des Hot Rap Singles[6]. La production de l'album sera notamment assurée par DJ Toomp[7]. Le succès régional de la chanson Who U Wit permet à Lil Jon d'étendre ses talents de producteur à l'échelle nationale, et l'artiste ne s'impliquera dans aucun nouvel album avec les East Side Boyz avant l'année 2000[2].

En 2000, Lil Jon crée son propre label, BME Recordings, et signe un contrat de distribution avec Southern Music Distribution. Le 15 août 2000, Lil Jon and the East Side Boyz publient leur deuxième album, We Still Crunk!![8] sur BME Recordings[2], qui atteint la 71e place des RnB Albums[9]. Ayant entendu que Lil Jon était le « gars du moment », Bryan Leach, A&R au label TVT Records, se rend à Atlanta pour l'écouter. Conquis par l'énergie du rappeur, Leach signe Lil Jon and the East Side Boyz chez TVT en 2001, et le groupe publie dans la foulée Put Yo Hood Up le 22 mai la même année[10]. Put Yo Hood Up comprend des morceaux déjà publiés et des inédits et atteint la 43e place du Billboard 200[11]. Bia' Bia' est le premier single du groupe à être diffsé à la radio nationale, en partie grâce à la participation de Ludacris et Too Short[2]. À partir de cet album, Lil Jon and the East Side Boyz passent de la scène underground d'Atlanta à une lancée dans le hip-hop commerciale[12].

Le 8 octobre 2002, le groupe publie son nouvel album, Kings of Crunk[13], dont le titre Get Low est considéré comme l'hymne du crunk. L'album fait notamment participer Jadakiss, Mystikal, Petey Pablo, UGK, 8 Ball and MJG, Krayzie Bone, Pastor Troy et E-40[13], et atteint la 14e place du Billboard 200[14]. Pour la production de Kings of Crunk, Lil Jon fait appel à Rick Taylor, anciennement Disco Rick, pionnier de la Miami bass[1]. La chanson Get Low atteint plusieurs classements entre 2004 et 2006[14] ; un CD-DVD, intitulé Part II, contenant plusieurs remixes de la chanson, est publié le 25 novembre 2003[15] et classé 37e du Billboard 200[16]. Le 4 novembre 2003, le groupe publie un quatrième album, intitulé Certified Crunk[17] classé 197e du Billboard 200[18]. En 2004, le groupe participe à l'album M.I.A.M.I. du rappeur Pitbull[19] puis publient le titre What U Gon' Do, une chanson annonçant l'arrivée de leur nouvel album, Crunk Juice le 16 novembre[2],[20]. L'album, qui fait notamment participer R. Kelly, Usher, Ice Cube, Snoop, et Rick Rubin[20], se classe troisième du Billboard 200[21]. La chanson Friends and Lovers, en featuring avec Usher et Ludacris, est la mieux accueillie[20].

Carrière solo[modifier | modifier le code]

À la veille de la publication de l'album Crunk Juice, Lil Jon met sa carrière solo en suspens[2]. En 2005, il produit de nombreux titres pour d'autres artistes, notamment Ying Yang Twins (Salt Shaker), Usher (Yeah!), Petey Pablo (Freek-a-Leek), Trick Daddy (Let's Go), Lil Scrappy, David Banner, Ciara, TLC, Brooke Valentine (Girlfight), le rappeur Pitbull (That's Nasty, Toma, Culo) , Young Buck (Shorty Wanna Ride) ex-membre du G-Unit, Too $hort (Shake That Monkey)[2],[1].

En 2005, il apparaît dans le clip de Korn, Twisted Transistor, avec Xzibit, David Banner et Snoop Dogg. En 2006, il approche la scène musicale de la Baie de San Francisco par ses collaborations avec E-40[22]. Le , Lil Jon publie le single Snap Yo Fingers, en collaboration avec E-40 et Sean Paul des YoungBloodZ, issu de son album à venir, Crunk Rock[23],[24]. Le clip est réalisé par Hype Williams et l'album se place en tête des classement américains. La même année, à la suite de dissensions avec Steve Gottlieb, le PDG de TVT Records, Lil Jon rompt son contrat, jurant qu'il ne travaillerait plus jamais avec lui. En 2007, il participe à The Anthem de Pitbull. En 2008, il est en featuring sur le single Krazy de son ami le rappeur Pitbull. En 2009, il publie un nouveau clip, Shots, en compagnie de LMFAO qui connait un énorme succès à New York. Il produit ensuite les clips ''Outta Your Mind, Give It All U Got, Hey et Matchuka.

Après avoir été longtemps retardé, son premier album solo, Crunk Rock, est publié le . Lil Jon s'intéresse également à l'electro et il commence à créer un nouveau style, mêlant electro et crunk, dont les premiers titres sont Turbulence avec Steve Aoki et Laidback Luke et Drink avec le groupe américain LMFAO. En 2014, il est sur Turn Down for What du français DJ Snake qui rencontrera un fort succès à travers le monde.

Activités annexes[modifier | modifier le code]

Coupes Crunk Juice.

De 2004 à 2007, Lil Jon coprésente avec Fat Joe l'émission de téléréalité Pimp My Ride sur MTV. À partir de 2011, il participe à l'émission de téléréalité The Celebrity Apprentice sur NBC[25].

En 2006, il participe au tournage du film Scary Movie 4[1]. En 2007, il est un des personnages du jeu vidéo Def Jam: Icon. En 2008, dans l'attente de son nouvel album sans cesse repoussé, il crée sa propre marque de vin se composant de grands crus du type merlot, cabernet, sauvignon et chardonnay. Il est également le principal représentant de sa boisson énergisante, le Crunk Energy Drink qui est aussi le titre de l'un de ses albums. La même année, il entre dans le Livre Guinness des records en tant que détenteur du plus gros pendentif en diamant non-religieux, le Crunk Ain't Dead, serti de 3576 diamants et pesant 977,6 g sans la chaîne en or, 2,3 kg si on l'inclut.

Il a failli avoir comme protégée Lee Min Young, plus connue sous son nom de scène Min. Elle est aujourd'hui connue dans une bonne partie de l'Asie car elle est devenue chanteuse de K-pop dans un girls band coréen appelé les miss A.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Productions de Lil Jon.

Album studio[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Crunk Rock

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Get Crunk, Who U Wit: Da Album (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2000 : We Still Crunk!! (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2001 : Put Yo Hood Up (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2002 : Kings of Crunk (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2003 : Part II (CD and DVD) (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2004 : Crunk Juice (Lil Jon and the East Side Boyz)
  • 2005 : Crunk Juice Chopped and Screwed (Lil Jon and the East Side Boyz)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Lil Jon American Sex Series (Afro-Centric)
  • 2004 : Lil Jon And The Eastside Boyz American Sex Series (Afro-Centric)
  • 2005 : Lil Jon Vivid Vegas Party (Vivid)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tamara Palmer, Country Fried Soul, Backbeat Books, (ISBN 0-87930-857-5).
  • (en) Vladimir Bogdanov, All Music Guide to Hip-Hop: The Definitive Guide to Rap & Hip-Hop, Backbeat Books, (ISBN 0-87930-759-5).
  • (en) T. Denean Sharpley-Whiting, All Pimps Up, Ho's Down: Hip Hop's Hold on Young Black Women, New York University, (ISBN 978-0-8147-4014-9).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Sara, « Lil Jon », sur people.famouswhy.com,‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Jason Birchmeier, « Lil Jon - Biography », sur AllMusic,‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  3. (en) Alana Semuels, « Rappers hear siren song of opportunity », LA Times,‎ (consulté le 27 septembre 2009).
  4. (en) « Lil Jon », sur MTV (consulté le 5 août 2013).
  5. (en) Jason Birchmeier, « Get Crunk, Who U Wit: Da Album Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  6. (en) « Get Crunk, Who U Wit: Da Album Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  7. (en) « Get Crunk, Who U Wit: Da Album (Bonus Track) », sur artistdirect.com (consulté le 17 novembre 2015).
  8. (en) « We Still Crunk!! Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  9. (en) « We Still Crunk!! Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  10. (en) Jason Birchmeier, « Put Yo Hood Up Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  11. (en) « Put Yo Hood Up Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  12. (it) « Lil Jon & the East Side Boyz », sur IlRap.com,‎ (consulté le 17 novembre 2015), p. Il punto di rottura è rappresentato dal progetto Put Yo Hood Up, uscito nel 2001. Il brano Bia, Bia, in collaborazione con Ludacris, Too Short e Chyna Whyte, si rivela un enorme successo..
  13. a et b (en) Alex Henderson, « Kings of Crunk Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  14. a et b (en) « Kings of Crunk Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  15. (en) Jason Birchmeier, « Part II [CD/DVD] Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  16. (en) « Part II [CD/DVD] Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  17. (en) Jason Birchmeier, « Certified Crunk Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  18. (en) « Certified Crunk Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  19. (en) « Pitbull - M.I.A.M.I Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  20. a, b et c (en) David Jeffries, « Crunk Juice Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  21. (en) « Crunk Juice Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  22. (en) « Lil Jon Has Big Plans For E-40 And The Hyphy Movement King of Crunk brings Bay Area hip-hop to the Big Apple », sur MTV News (consulté le 5 août 2013).
  23. (en) Shaheem Reid, « Lil Jon Has Big Plans For E-40 And The Hyphy Movement », MTV News,‎ (consulté le 23 décembre 2009).
  24. (en) Shaheem Reid, « Lil Jon Isn't A Rock Star Just Yet, But He's Keeping Busy With E-40, Extreme Athletes », MTV News,‎ (consulté le 23 décembre 2009).
  25. (en) « All-Star Celebrity Apprentice », NBC (consulté le 5 août 2013).
  26. (en) « Hip-Hop Honeys: Las Vegas », sur Amazon (consulté le 25 mars 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]