Trick Daddy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trick Daddy
Description de cette image, également commentée ci-après

Mug shot de Trick Daddy en 2007.

Informations générales
Nom de naissance Maurice Young
Naissance (42 ans)
Sarasota, Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur de musique, acteur
Genre musical Hip-hop, Dirty South, crunk, gangsta rap, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 1996
Labels Slip-N-Slide Records, Warlock Records, Dunk Ryder Records, Trick Daddy Music Group
Site officiel trickdaddydollars.com

Trick Daddy, de son vrai nom Maurice Young, né le à Sarasota, en Floride, est un rappeur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Trick participe à la chanson Scarred de Luther « Luke » Campbell, ancien membre de 2 Live Crew, produite par Darren « DJ Spin » Rudnick, issu de l'album de Luke Uncle Luke publié en 1996. La chanson devient un succès et attire immédiatement l'attention des fans et producteurs. Ted Lucas, un ancien promoteur et CEO de Slip-n-Slide Records, signe le rappeur au label. Slip-n-Slide publie le premier album de Trick Daddy Dollars, Based on a True Story en 1997 ; l'album se popularise à Miami[1].

En 1998, à la publication de son nouvel album www.thug.com, Trick retire « Dollars » de son nom de scène. La chanson Nann Nigga en featuring avec Trina, devient un succès national, atteignant le troisième place des Billboard Hot Rap Singles[2]. Atlantic Records signe Trick Daddy en 2000 et publie Book of Thugs: Chapter AK Verse 47 la même année. Shut Up, que Jason Birchmeier d'AllMusic considère comme « le meilleur hit de Trick »[1], est le premier single issu de Book of Thugs. Son nouveau single, America (en featuring avec Society), est une chanson politique poignante que le rédacteur Omar Burgess compare à d'autres chansons sociologiques de Trick comme Ain't No Santa[3].

Son quatrième album, Thugs Are Us, publié en 2001, contient le single à succès I'm a Thug le 20 mars, atteint la 17e place du Billboard Hot 100[2]. Son cinquième album, Thug Holiday contient la chanson In da Wind, que Birchmeier considère comme le single le plus créatif de Trick[1]. Thug Matrimony: Married To The Streets est publié en 2004, et contient le single à succès Let's Go, produit par Lil Jon, en featuring avec Twista, qui reprend les riffs de guitare issus de la chanson Crazy Train d'Ozzy Osbourne[1]. Cette même année, la chanson What's Happnin! deq Ying Yang Twins, atteint la 30e place du Hot 100, la 7e place du Rhythmic Top 40, et la 9e place des Hot Rap Singles[4]. Let's Go atteint la 7e place du Hot 100, et la 4e place du Rhythmic Top 40, et la 4e place des Hot Rap Tracks[2]. Back By Thug Demand suit en 2006[1] avec les singles Bet That et Tuck Ya Ice classés aux Hot R&B/Hip-Hop Singles and Tracks[2].

Après la publication de Back By Thug Demand, Trick Daddy participe à plusieurs singles de DJ Khaled : Born-N-Raised en 2006 issu de Listennn... the Album, I'm So Hood issu de We the Best, et Out Here Grindin' issu de We Global en 2008. Born-N-Raised atteint la 83e place des Hot RnB/Hip-Hop Singles, and "I'm So Hood" peaked at #19 on the Hot 100 and #5 on the Hot Rap Tracks[5]. Il participe à l'album The Boatlift du rappeur Pitbull publié en 2007[6]. Trick Daddy quitte Slip-n-Slide en 2008 et publie son huitième album Finally Famous: Born a Thug Still a Thug le 25 septembre au label Dunk Ryder Records. En fin 2010, Trick Daddy forme un nouveau label, Trick Daddy Music Group, signant des rappeurs Kasino, A-Dot, Dutch Dirty et 2T.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Based on a True Story
  • 1998 : www.thug.com
  • 2000 : Book of Thugs: Chapter AK Verse 47
  • 2001 : Thugs Are Us
  • 2002 : Thug Holiday
  • 2004 : Thug Matrimony: Married to the Streets
  • 2006 : Back by Thug Demand
  • 2009 : Finally Famous: Born a Thug, Still a Thug

Mixtape[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Dick and Dynamite

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Jason Birchmeier, « Trick Daddy : Biography », AllMusic,‎ (consulté le 11 septembre 2008).
  2. a, b, c et d (en) « Trick Daddy - Billboard Singles », AllMusic (consulté le 11 septembre 2008).
  3. (en) Omar Burgess, « Trick Daddy: Thug Life Trick Daddy: Thug Life », HipHopDX,‎ (consulté le 4 juillet 2013).
  4. (en) « Ying Yang Twins - Billboard Singles », AllMusic (consulté le 11 septembre 2008).
  5. (en) « DJ Khaled - Billboard Singles », AllMusic (consulté le 11 septembre 2008).
  6. (en) Jayson Rodriguez, « Lil Jon, Trick Daddy Among Boatload Of Guests On Pitbull's Boatlift », MTV News,‎ (consulté le 11 septembre 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]