Bragança Paulista

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bragança Paulista
Surnom : Cidade Poesia
Blason de Bragança Paulista
Héraldique
Drapeau de Bragança Paulista
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de São Paulo São Paulo
Langue(s) portugais
Maire João Afonso Sólis (PSDB)
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-4
Démographie
Gentilé bragantino
Population 145 894 hab.[1] (04/2009)
Densité 284 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 34′ 15″ sud, 46° 19′ 23″ ouest
Altitude 817 m
Superficie 51 358,9 ha = 513,589 km2
Divers
Date de fondation
Localisation
Localisation de Bragança Paulista sur une carte
Localisation de Bragança Paulista sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Bragança Paulista

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Bragança Paulista
Liens
Site web http://www.braganca.sp.gov.br/

Bragança Paulista, officiellement Estância Climática de Bragança Paulista, est une municipalité brésilienne de l’État de São Paulo. Elle se situe à une latitude de 22°57’07’’sud et une longitude 46°32’31 ouest. Son altitude est de 817 mètres. Sa population, en 2014, était de 162 435 habitants.

Station touristique[modifier | modifier le code]

Bragança est une des 12 municipalités de l’État de São Paulo considérées comme station climatiqiue parce qu’elles répondent aux critères définis par la loi de l’État. Ce statut octroie à ces municipalités une subvention de l’État pour la promotion du tourisme régional. La municipalité gagne aussi le droit de joindre à son nom le titre de Estância Climática et elle est désignée ainsi dans ses documents officiels et dans ceux qui sont émis à son propos par l’État.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 1601, la région était un lieu de passage des bandeirantes qui ouvrirent des pistes à la recherche de veines d’or dans le Rio Camanducaia. À cette époque une croix fut dressée à l’endroit où serait construite une petite chapelle qui a donné naissance à un des temples les plus anciens de la cité qui existe encore : L’église Notre Dame d’Aparecida do Lopo.

Au XVIIIe siècle, les pistes tracées par les bandeirantes se peuplèrent d’aventuriers et d’éleveurs qui profitèrent des plateaux couverts de riches pâturages naturels pour les peupler de troupeaux de bœufs et de chevaux. À la même époque, la Région bragantine, accompagnant l’évolution brésilienne, devient un grand producteur de café, principal produit d’exportation de l’Empire brésilien. Le climat adéquat et la fertilité des sols des collines de la Mantiqueira rendaient possible la production du café des variétés arabicas qui devint fameux et très recherché par les importateurs internationaux.

Pendant toute cette évolution, beaucoup de fazendas devinrent des modèles non seulement par leur productivité, mais aussi par le raffinement de leurs constructions. Beaucoup d'entrepreneurs ruraux qui, auparavant, vivaient en taudis ou en cabane, construisirent de vrais palais, résultats de l’accumulation du capital du café Pour tenir une promesse, Ignácia da Silva Pimentel et son mari, Antoine Pires Pimentel érigèrent une chapelle en hommage à Notre Dame de la Conception, sur une colline à la rive droite du Ribeirão Canivete (petit affluent du Rio Jaguari). La promesse de Dona Ignácia était faite dans sa demande de récupération d’Antônio Pires Pimentel malade et détrompé par les médecins. Avec le temps, surgit aux alentours un petit peuplement, fondé le 15 décembre1763, avec le nom de Conceição du Jaguari. Le 13 février1765, le peuplement est reconnu officiellement comme district sous le nom de Paz e freguesia de Conceição do Jaguari. Quelques jours plus tard, Conceição du Jaguari est élevé à la condition de paroisse recevant son premier desservant.

Le 17 octobre1767, Conceição do Jaguari est élevé à la condition de vila avec le nom officiel de Vila Nova Bragança, nom lié à la tradition portugaise dont la dynastie de Bragance durant des siècles gouverna le Portugal et le Brésil.


En 1797, José Nogueiro, Geraldo Nogueira et João Nogueira Bueno, vivaient à Conceição do Jaguary (Bragance Paulista) où n’existaient que 25 maisons habitées. Cette année, plusieurs citoyens, y compris les Nogueira, signaient une pétition demandant l’émancipation de Conceição.

En 1798, après l’élévation de la vila de nom Nova Bragança à freguesia, le 1er juge ordinaire et des orphelins Sergent–en-chef Antoine Leme da Sllva originaire de Mogi Guaçu est élu.

Le 24 octobre 1855, la vila s’émancipe d’Atibaia, recevant le nom de Bragança.

Le 30 novembre 1944, pour ne pas la confondre avec la cité du Pará de même nom, Bragança, devient Bragança Paulista.

Le 25 août 1956, quand les blasons des municipalités furent créés, on grava les armes de la famille Pimentel en hommage aux fondateurs au premier quartier.

En fonction du climat excellent, le 28 octobre 1964, Bragança Paulista est élevée à la catégorie de Station touristique.

En 1991, les districts de Vargem et de Tuiuti s’émancipent de Bragança Paulista.

En 1994, Bragança Paulista n’appartient plus à la région de Campinas, mais à celle de Jundiaí.

La région bragantine est située dans les cités connues comme Circuit des Eaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Surface:513 59 km2
  • Température moyenne : 22°
  • Précipitations annuelles :1 600 mm
  • Altitude de la ville 817 m, moyenne 860 m, maximum 1 700 m (Pic du Lopo)

Diocèse[modifier | modifier le code]

Pape Pie XI, par la bulle Ad Sacram Petri Sedem, créa le 24 juillet 1925 le diocèse de Bragança Paulista avec la cité de Bragança comme « Cité Épiscopale ». Son territoire fut retiré en grande partie de l’Archidiocèse de São Paulo et en partie du Diocèse (aujourd’hui Archidiocèse) de Campinas avec Dom José Mauricio da Rocha comme évêque diocésain.

Politique[modifier | modifier le code]

Em octobre 2015, la municipalité fut l’objet d’une opération du Ministère public. Le maire Fernão Dias était accusé de participer à un schéma de fraude dans la désappropriation d’immeubles. L’opération rempllt des mandat de perquisition et saisie à la mairie et chez le maire [2],[3]. L’élection d’octobre 2016 montra un nombre important d’abstentions et de votes nuls : 79 %. Gustavo Sartori (PSB) fut élu maire avec 90 % des votes valables [4]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • Rio Jaguari
  • Rio Jacareí
  • Ribeirão Lavapés anciennement Ribeirão Canivete
  • Ribeirão Anhumas
  • Represas Jaguari et Jacareí (intégrantes du Système de Cantareira) com 50 km2 de surface couverte e 2,5 milliards de mètres cubes d'eau.

Économie[modifier | modifier le code]

DH Revenus: 0,772 Le commerce, les écoles et les facultés universitaires sont les principales activités locales. Il y a de l’industrie du papier, alimentaire et électronique et de l’agriculture

Carnaval[modifier | modifier le code]

Le carnaval de la cité est composé de diverses écoles de samba, entre autres : Acadêmicos da Vila, Nove de Julho, Dragão Imperial, Império Jovem et Unidos do Lavapés.

Démographie[modifier | modifier le code]

Données du recensement de 2010

  • Population Totale: 146.663 (Recensement IBGE 2010)
  • Hommes: 72.034
  • Femmes: 74.629
  • Urbaine: 142.174
  • Rurale: 4.489
  • Electeurs: 93.835

Taux de natalité: 1,88 par femme

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Faculdades[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Transport Aérien[modifier | modifier le code]

  • Aéroport de Brabança Paulista

Autobus Municipaux (Urbain)[modifier | modifier le code]

La cité qui possède une entreprise qui fait la liaison entre le centre de la cité et les autres quartiers urbains et ruraux, ce qui est appelé transport urbain. L’entreprise Nossa Senhora de Fátima Auto Ônibus Ltda opère dans la ville au tarif de R$ 3,70.

Autobus intermunicipaux et interétats[modifier | modifier le code]

Autoroutes[modifier | modifier le code]

  • Rodovia Fernão Dias BR-381 - São Paulo à Belo Horizonte
  • Rodovia Capitão BalduínoSP-8 - Pinhalzinho, Pedra Bela, Socorro, Lindóia et Aguas de Lindóia, fait partie de la BR 146, qui relie Bragança Paulista à la cité de Patos de Minas.
  • Rodovia Benevenutto Moretto SP-95 - Tuiuti, Amparo. Pedreira et Jaguariúna.
  • Rodovia Alkindar M. Junqueira SP-63 - Itatiba (Jundiaí) (Campinas)
  • Rodovia Padre Aldo Boline SP-63 - Piracaia
  • Variante João Hermenegildo Oliveira - Relie la Rodovia Fernão Dias près de Vargem
  • Rodovia D. Pedro I SP-65 – qui relie à la Rodovia Anhanguera sur le trajet Campinas à la Rodovia Presidente Dutra près de Jacareí. L’autoroute ne passe pas par Bragança paulista, mais coupe Atibaia, cité voisine au sud..

Sport[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

Le Bragantino est un des rares clubs installés dans une petite cité qui joue dans la série B du Championnat du Brésil de football. Le Bragentino est une équipe traditionnelle qui a conquit le Championnat Paulista en 1990 et vice-championnat em 1991 et également des titres de champions des séries B et C du Championnat brésilien. Comme amateur, la cité a um championnat compétitif où il ressort des équipes comme Ferroviários (FAC), Legionário (LEC), Santa Luzia, São Lourenço eT autres[7].

Bragantins illustres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IBGE
  2. «MP cumpre mandados em prefeituras e casas de prefeitos no interior de SP». http://g1.globo.com/sp/campinas-regiao/noticia/2015/10/mp-cumpre-mandados-em-prefeituras-e-casas-de-prefeitos-no-interior-de-sp-indaiatuba-braganca-paulista.html G1.com Campinas e Região. 05/10/2015. Consultado em 25/06/2016
  3. «Prefeito licenciado de Indaiatuba, SP, passa a noite preso em Campinas». http://g1.globo.com/sp/campinas-regiao/noticia/2016/06/prefeito-licenciado-de-indaiatuba-sp-passa-noite-preso-em-campinas.htmlG1.com Campinas e Região. 24/06/2016 Consultado em 25/06/2016.
  4. Eleições em Bragança Paulista https://www.eleicoes2016.com.br/candidatos-braganca-paulista-sp/
  5. http://fatecbpaulista.edu.br/ FATEC
  6. http://www.ifsp.edu.br/index.php/06-braganca-paulista.html Instituto Federal de Educação
  7. http://ligabragantina.com.br