Le Monde du fleuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Monde du fleuve
Auteur Philip José Farmer
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais américain
Titre To Your Scattered Bodies Go
Éditeur G. P. Putnam's Sons
Date de parution 1971
Version française
Traducteur Guy Abadia
Éditeur Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Lieu de parution Paris
Date de parution 1979
Type de média Livre papier
ISBN 2-221-00134-6
Série Le Fleuve de l'éternité
Chronologie

Le Monde du fleuve (titre original : To Your Scattered Bodies Go) est un roman de science-fiction de l'écrivain américain Philip José Farmer, paru en 1971 aux États-Unis. C'est le premier volet du cycle Le Fleuve de l'éternité comprenant cinq volumes, et précèdant Le Bateau fabuleux, Le Noir Dessein, Le Labyrinthe magique et Les Dieux du fleuve.

Il est décomposé en trente sections, relativement courtes, écrites à la troisième personne.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le héros du roman, Sir Richard Francis Burton, un explorateur britannique du XIXe siècle pourtant décédé, se réveille un jour, nu comme un ver, sur une étendue d'herbe située dans un lieu et un temps inconnus. Le monde qu'il voit autour de lui prend la forme d'un grand cours d'eau qui coule dans une vallée encadrée par des montagnes infranchissables, et qui parcourt l'ensemble de la planète en sinuant à travers celle-ci : le Monde du Fleuve.

Ressuscité dans le corps qu'il avait à l'âge de ses 25 ans mais glabre, Burton rencontre rapidement ses semblables qui ont subi le même sort que lui, ressuscitant tous sur les berges du fleuve, partout sur la planète. Il apprend que ceux-ci viennent tous d'époques différentes ; beaucoup de ceux qu'ils rencontrent sont plus ou moins célèbres, comme Sam Clemens (le vrai nom de Mark Twain).

Rapidement, Burton constitue un groupe dont il devient le chef : parmi eux, se trouve un homme de Néandertal, Kazz, très efficace pour le combat et la survie primitive, ce qui laisse supposer que tous les humains de l’histoire sont présents dans ce monde étrange, depuis le premier pithécanthrope jusqu'aux hommes du XXIe siècle. La troupe de Burton comprend aussi l'extraterrestre Monat, venu sur Terre au XXIe siècle où il est mort et qui, apparemment a été obligé d'annihiler la planète.

Burton et ses collègues assistent à la renaissance des clans puis des civilisations humaines sur le Monde du Fleuve, à l'image de celles qui existaient sur Terre. De nouveaux conflits entre les groupes ethniques apparaissent, ayant pour objet les femmes ou la nourriture, même s'il existe des tours métallique en forme de champignons qui distribuent toutes les commodités aux revenants dans des boîtes personnelles.

Au fil des semaines, le groupe de Burton réussit à construire une embarcation, dans l'idée de remonter le fleuve à sa source pour découvrir le but de cette résurrection humaine globale.

Personnages[modifier | modifier le code]

Dans ce premier volet, le lecteur fait la connaissance des personnages célèbres suivants :

ou des inconnus auxquels le héros se lie :

  • Peter Frigate, un écrivain de science-fiction du XXe siècle, sorte de version romanesque de l'auteur Philip Jose Farmer avec qui il partage, en plus de son métier, ses initiales (Peter Jairus Frigate – Philip José Farmer)[N 1] ;
  • Lev Ruach, un réchappé juif des camps de concentration nazis ;
  • Kazz, un probable homme de Néandertal ;
  • Monat Grrautut, un extra-terrestre de Tau Ceti ;
  • Gwenafra, une petite fille celte ;
  • Wilfreda, une ouvrière anglaise du XIXe siècle.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Le Monde du fleuve a été édité en France sous différentes formes :

Adaptation[modifier | modifier le code]

En 2003, une première adaptation du roman en série pour la télévision a été tentée par Kari Skogland, mais seul le pilote a été produit, sous le titre Riverworld, le monde de l'éternité.

En 2010, une seconde adaptation en un seul téléfilm a été réalisée par Stuart Gillard, sous le titre Riverworld (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip José Farmer emploie d'ailleurs un procédé similaire dans la Saga des Hommes-Dieux, où le personnage de Kickaha a pour vrai nom Paul Janus Finnegan, partageant ainsi une fois encore les initiales de son créateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]