Pommiers dans le ciel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pommiers dans le ciel (titre original : Satellite Scout: Farmer in the Sky) est un roman de science-fiction de Robert A. Heinlein publié en 1950.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il fait partie d'un cycle de 12 romans (parus pour Noël, chez l'éditeur Scribner's entre 1947 et 1959) présentant de jeunes gens engagés dans le scoutisme impliqués dans des aventures spatiales[1].

Le livre a remporté le Prix Rétro-Hugo du meilleur roman 1951 (attribué en 2001)[2].

En France, une traduction de Madeleine Chavanon a été éditée en 1958 par les Éditions Mame, dans la collection Succès Anticipation au sein de laquelle ce livre porte le numéro 4. Il ne semble pas avoir été réédité depuis.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe dans un futur imaginé dans les années 1950, sur une planète Terre surpeuplée où la nourriture est rationnée. L'adolescent William Lermer (appelé Bill) vit avec son père veuf, George. Celui-ci décide d'émigré vers la colonie agricole sur Ganymède, l'une des lunes de Jupiter. Après un remariage avec Molly Kenyon, George embarque avec Bill et la fille de Molly, Peggy, sur le vaisseau Mayflower. Pendant le trajet, Bill sauve ses compagnons de cabine de l'asphyxie en rebouchant un trou de la carlingue provoqué par une collision avec un météore.

Lorsqu'ils arrivent sur Ganymède, les nouveaux arrivants sont beaucoup plus nombreux que ce que la colonie peut absorber facilement, et les fermes promises n'existent pas encore. En réalité, les terres cultivables doivent même être créées en pulvérisant des rochers et en broyant des blocs de lave, puis en y ajoutant un engrais organique. Alors que George accepte temporairement un emploi d'ingénieur en ville, Bill accepte le challenge et se met au travail dans sa nouvelle carrière de fermier. Peggy quant à elle ne parvient pas à s'adapter à la faible pression de l'atmosphère et est contrainte de vivre dans une bulle à l'hôpital. Quand la famille Lermer emménage enfin dans leur ferme, une chambre pressurisée lui est réservée.

Un jour, un alignement rare des plus grandes lunes de Jupiter fait trembler la surface de Ganymède, dévastant de nombreux bâtiments et blessant Peggy quand sa chambre subit une décompression explosive. Plus grave encore, la machinerie qui réchauffe l'atmosphère autour de la colonie est mise hors service et la température ambiante baisse rapidement. George réalise vite ce qui se passe et conduit sa famille vers un refuge de la ville. Les deux tiers des colons périssent suite à la secousse et à la chute de température. Les Lerner envisagent de retourner sur Terre, mais après le décès de Peggy ils décident de rester et de reconstruire ce qu'ils ont perdu.

La colonie continue de s'étendre et une expédition est organisée pour trouver un terrain propice à une nouvelle implantation sur Ganymède. Bill se joint au groupe en tant qui cuisinier. Lors de cette exploration, lui et un ami découvrent des artefacts d'une civilisation étrangère, dont un véhicule se déplaçant sur des sortes de jambes qui se révèle très utile pour sauver Bill alors qu'il est atteint d'une péritonite et qu'ils ratent le rendez-vous pour leur retour. Ils réussissent finalement à atteindre un autre site d'opérations, après quoi Bill est hospitalisé en urgence et est sauvé.

Détails scientifiques[modifier | modifier le code]

Animation de la résonance de Laplace 4:2:1 entre Ganymède, Europe et Io.

L'alignement des 4 lunes principales de Jupiter décrit dans le roman ne peut jamais se produire en réalité. Les 3 satellites galiléens sont en orbite selon une résonance de Laplace, ce qui fait que lorsque deux d'entre elles sont alignées, la troisième sera toujours non-alignée et la plupart du temps du côté opposé de Jupiter.

Heinlein a aussi supposé sur la surface de Ganymède serait composée de roche volcanique comme celui de la Lune. Des découvertes ultérieures ont montré que la croûte du satellite est en réalité composée de 90% de glace, recouvrant un océan sous sa surface.

Autour du roman[modifier | modifier le code]

Le roman fait référence à la « Patrouille de l'espace », une organisation interplanétaire de maintient de la paix introduite dans le précédent roman de l'auteur, La Patrouille de l'espace.

Ayant été écrit sous la forme d'une série publiée dans le magazine dédié aux scouts Boy's Life, la participation du héro Bill Lermer au scoutisme est très présente, mentionnée au moins une fois par chapitre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préface à la nouvelle Free men dans le recueil Expanded Universe, 1980
  2. « Retro Hugo Awards - 1951 | Winners & Nominees », sur awardsandwinners.com (consulté le 23 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]