Liu Cixin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Liu, précède le nom personnel.
Liu Cixin
Naissance (54 ans)
Yangquan, Shanxi, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Chinois
Genres

Œuvres principales

  • Trilogie Three-Body

Liu Cixin (prononcé [li̯ǒu̯ tsʰɨ̌ɕín], EFEO : « Lieou Ts'eushin », chinois simplifié: 刘慈欣; chinois traditionnel: 劉慈欣), né le à Yangquan dans la province du Shanxi en Chine, est l'écrivain de science-fiction le plus populaire en République populaire de Chine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans la vie civile, il travaille comme ingénieur dans une centrale électrique à Yangquan de Shanxi.

Liu Cixin a gagné huit fois le prix Galaxie et une fois le prix Xingyun (nébuleuse), pour plusieurs de ses œuvres de fiction[2]. Son roman Le Problème à trois corps a obtenu le prix Hugo du meilleur roman 2015[3]. Il est ainsi le premier Chinois récompensé par un prix Hugo[4]. Il y commente, à cette occasion, la science-fiction en 2015 : « L’écriture sur ce thème est sur le déclin à travers le monde, car comme je le suppose, la technologie perd son mystère, alors que le mystère est un squelette important pour la composition de science-fiction »[4]. Son roman traduit en anglais sous le titre Death's End a obtenu le prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2017.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Trilogie Three-Body[modifier | modifier le code]

  1. Le Problème à trois corps, Actes Sud, coll. « Exofictions », 2016 ((zh) 三体, 2008)
    Paru en épisodes dans le magazine Science Fiction World en 2006. Traduit en anglais par Ken Liu sous le titre The Three-Body Problem et publié par Tor Books en 2014 - Galaxy Award chinois 2006. Prix Hugo du meilleur roman 2015
  2. La Forêt sombre, Actes Sud, coll. « Exofictions », 2017 ((zh) 黑暗森林, 2008)
    Traduit en anglais par Joel Martinsen sous le titre The Dark Forest et publié par Tor Books en 2015. À paraître le en français
  3. (zh) 死神永生, 2010
    Traduit en anglais par Ken Liu sous le titre Death's End et publié par Tor Books en 2016. Prix Locus du meilleur roman de science-fiction 2017

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

  • (zh) 超新星纪元, 1999
  • (zh) 乡村教师, 2001
  • (zh) 球状闪电, 2004

Nouvelles traduites en français[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. What lies beyond By Chitralekha Basu and Guo Shuhan, China Daily
  2. Awards for Chinese-language science fictions announced
  3. (en) « 2015 Hugo and Campbell Awards Winners », Locus (consulté le 23 août 2015)
  4. a et b « Chine, pays de science-fiction », sur lenouveleconomiste.fr, (consulté le 1er octobre 2015)