Laurent Bazin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazin.
Laurent Bazin
Naissance 31 mai 1966 (48 ans)
Profession Journaliste, animateur de radio et de télévision
Médias
Télévision France 5 (C dans l'air 2011 - 2013) France 3 (Tout peut changer 2013 - 2014 )
Radio RTL (RTL Matin 2012-2014)

Laurent Bazin, né le 31 mai 1966[1], est un journaliste français, animateur de radio et de télévision.

Depuis la rentrée de septembre 2012, il anime RTL Matin, la matinale de la station de radio RTL. Depuis l'été 2011, il présente occasionnellement l'émission C dans l'air sur France 5.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts à RTL[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille (ESJ, promotion 62)[2], Laurent Bazin débute sa carrière de journaliste à RTL en 1987 comme reporter dans le nord de la France[3].

1990 - 2004 : TF1 puis LCI[modifier | modifier le code]

En 1990, il rejoint TF1[3]. Grand reporter, il est correspondant à Washington (États-Unis) de 1992 à 1993 puis à Jérusalem (Israël) de 1997 à 1999[3].

En 1999, il intègre LCI, la chaîne d'information en continu du groupe TF1[3]. Il présente notamment l'émission Question d'actu[4].

2004 - 2005 : Europe 1[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2004/2005, il présente Arrêt sur Infos sur Europe 1 de 18 h 30 à 20 h, remplaçant ainsi Guillaume Durand (interviews, 18 h 30-19 h) et Michel Field (dialogue avec les auditeurs, 19 h-20 h). Il quitte la station à la fin de la saison[5].

2005 - 2010 : i>Télé[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2005, il rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé[6]. Pendant les saisons 2005/2006, 2006/2007 et 2007/2008, il présente la tranche du matin I>Matin aux côtés de Nathalie Iannetta du lundi au jeudi de h à h[7]. I>Matin fête sa 200e en janvier 2007[8]. À partir de mars 2007, dans la perspective de l'élection présidentielle, il coanime sur i>Télé avec Nathalie Iannetta Élysée 2007, un débat entre deux personnalités politiques, tous les mercredis entre h 30 et h[9]. À partir de septembre 2007, I>Matin débute dès 6 h 30[10].

En parallèle de la matinale, il présente, de janvier 2006 à décembre 2006, Franc Parler, une interview d'une personnalité politique en partenariat avec France Inter et Le Point (puis Le Monde à partir de la rentrée 2006) diffusée le vendredi soir à 19 h 20 (puis le lundi soir à 19 h 30 à partir de la rentrée 2006). À partir de janvier 2007, il est remplacé par Thomas Hugues.

En juin 2006, il est contacté par M6 pour remplacer Laurent Delahousse à la présentation de Secrets d'actualité, mais il reste finalement sur i>Télé[11].

D'octobre 2006 à janvier 2007, Laurent Bazin tient un blog sur l'actualité, politique notamment[12]. Ce blog est extérieur à i>Télé, tout en disposant d'un lien sur le site officiel de la chaîne. En décembre 2006, à la demande de la direction d'i>Télé, Laurent Bazin supprime l’un de ses éditos[13],[15], évoquant un déjeuner collectif organisé par i>Télé[16] réunissant la direction de la rédaction, ses journalistes politiques et Nicolas Sarkozy (ministre de l'intérieur, président de l'UMP et candidat à la présidentielle). Sur son blog, Laurent Bazin explique le retrait de cet éditorial[17] : « je l'ai retiré à la demande de la direction de i>Télé (dont je suis salarié) et qui ne souhaite pas que le contenu de ce déjeuner collectif avec Nicolas Sarkozy soit publié. Je le regrette. ». Si Laurent Bazin dément, la communauté des bloggeurs qualifie de censure ce retrait. Fin janvier 2007, Laurent Bazin annonce sa décision de fermer son blog[18],[19] : « Il m'est en effet impossible de continuer l'exercice de transparence que je m'étais imposé [...] en entamant ce dialogue avec vous. Je réalise aujourd'hui, sans doute trop tard, qu'en vérité on ne peut pas "tout publier". [...] Tant que l'on est salarié, que l'on travaille avec une équipe, toute vérité n'est pas bonne à dire. C'est comme ça. Je ne voudrais pas faire les choses à moitié. Je cesse donc d'écrire. »

À la rentrée de septembre 2008, Nathalie Iannetta quitte i>Télé pour revenir sur Canal+ afin de présenter L'équipe du dimanche[20] : Laurent Bazin anime la matinale de la nouvelle formule de la chaîne du lundi au vendredi de h à 10 h avec Sonia Chironi à la présentation des journaux[21].

En janvier 2009, Thomas Thouroude et Laurie Desorgher reprennent la matinale en semaine[22] au sein de laquelle Laurent Bazin propose un éditorial à h 46 suivi du match des éditorialistes à h 15 puis d'une interview politique à h 45. Le journaliste anime également en fin de matinée Arrêt sur infos[23]. En septembre 2009, tout en continuant d'être présent dans la matinale, il succède à Victor Robert pour présenter le débat hebdomadaire Ça se dispute[24].

Depuis 2010 : RTL et France 3 (et France 5)[modifier | modifier le code]

En juin 2010, il quitte i>Télé pour revenir sur la station de radio RTL.

Pendant deux ans, entre 2010 et 2012, il coanime RTL Midi, le journal de la mi-journée, et Les auditeurs ont la parole, émission de libre antenne, avec Élizabeth Martichoux[25],[26].

Pendant le mois de juillet 2011, il remplace Yves Calvi à la présentation de C dans l'air sur France 5[27]. Depuis la rentrée de septembre 2011, il anime occasionnellement l'émission, notamment tous les lundis[28], quand Yves Calvi présente Mots croisés sur France 2.

En septembre 2012, il succède à Vincent Parizot à la présentation de RTL Matin, de h à h 30. Ce dernier se chargera de présenter la présentation de RTL Midi[29] avec Elizabeth Martichoux durant la saison 2012/2013 puis avec Christelle Rebière pour les saisons suivantes.

Laurent Bazin quitte la rédaction de RTL à la fin de la saison 2013/2014. Après 4 ans d'activités au sein de la radio, il anime sa toute dernière matinale le 27 juin 2014, laissant derrière lui un audimat grimpant de 6 % (237 000 auditeurs de plus que l'année précédente) et en conséquent la matinale la plus écoutée de France. Il est remplacé à la rentrée 2014 par Yves Calvi.

Il présente également sur France 3 Tout peut changer, une émission qui connaît de très mauvaises audiences.

À la suite de son départ de RTL et à ces mauvaises audiences sur France 3, Laurent Bazin est pressenti pour rejoindre une chaîne info, chaîne sur lesquelles il officiait avant d'arriver à la la station de la rue Bayard.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Laurent Bazin est père de trois enfants[30]. Il est le compagnon de la journaliste de RTL Alba Ventura, à laquelle il donne la réplique lors de la chronique politique matinale de cette dernière[31].

Amateur de vin, il possède depuis 2009 son propre vignoble sur la commune de Sainte-Eulalie dans le département de l'Aude[32]. Depuis 2006, il anime un blog, baptisé « Le vin de mes amis »[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1.  « Laurent Bazin », sur RTL (consulté le 5 septembre 2012)
  2. École supérieure de journalisme de Lille (ESJ), « Laurent Bazin », sur esj-lille.fr (consulté le 5 septembre 2012)
  3. a, b, c, d et e (fr) Robin Jouan, « RTL renforce sa matinale avec Laurent Bazin », sur coulissesmedias.com,‎ 6 juillet 2012
  4. Laurent Bazin, « L'auteur », sur typepad.com
  5. « Laurent Bazin claque la porte d'Europe 1 », sur ozap.com,‎ 2 juillet 2005
  6. Julien Lalande, « Laurent Bazin arrive sur i>télé qui tarde à se lancer sur la TNT », sur ozap.com,‎ 2 septembre 2005
  7. [PDF] « Dossier saison 2005-2006 d'I>Télé », sur canal-plus.com,‎ septembre 2005
  8. « La 200ème de I Matin », sur telesphere.tv
  9. « Des débats politiques chaque matin, dès demain, sur T Télé », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 13 mars 2007
  10. Julien Bellver, « Rentrée d'i>TELE : recentrage sur l'information », sur Ozap.com,‎ 23 août 2007
  11. « M6 recherche toujours un journaliste », sur Lezappingdupaf.com citant Le Parisien du 17 juin 2006
  12. « Blog de Laurent Bazin », sur typepad.com,‎ fermé en janvier 2007
  13. « Blog : quand Laurent Bazin s'autocensure », sur Nouvel Observateur,‎ 13 décembre 2006
  14. Laurent Bazin, « Nicolas Sarkozy dans son assiette », sur typepad.com,‎ 6 décembre 2006 (dans sa version du 19 décembre 2007, archivée par Internet Archive)
  15. Le billet reste disponible dans Internet Archive[14].
  16. « Sarko, le blog et I-télé », sur Libération,‎ 10 décembre 2006
  17. « Voici le texte de Laurent Bazin "retiré" par I Télé », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 8 décembre 2006
  18. « Laurent Bazin ferme son blog faute de "liberté" », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 24 janvier 2007
  19. « Laurent Bazin : J'ai fermé mon blog parce qu'on ne peut pas tout dire sur le Net », sur Marianne,‎ 24 novembre 2007
  20. « Nathalie Ianetta remplace Alexandre Ruiz sur Canal + », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 18 juillet 2008
  21. Julien Mielcarek, « i-Télé : lifting total pour dépasser BFM TV », sur Ozap.com,‎ 3 septembre 2008
  22. (fr) A. Da., « i>Télé renforce sa tranche matinale », Le Parisien,‎ 4 janvier 2009
  23. Julien Mielcarek, « i-Télé fait évoluer sa grille et son habillage », sur Ozap.com,‎ 5 janvier 2008
  24. « i>Télé fait sa rentrée avec une pléiade de nouveautés », sur Ozap.com,‎ 18 août 2009
  25. Anne Kerloc'h, « Je recherche une fluidité » », sur 20 minutes,‎ 23 juin 2010
  26. (fr) Robin Jouan, « RTL renforce sa matinale avec Laurent Bazin », sur coulissesmedias.com,‎ 6 juillet 2012
  27. Julien Bellver, « C dans l'air : Laurent Bazin et Axel de Tarlé remplacent Yves Calvi cet été », sur PureMédias,‎ 13 juin 2011
  28. France 5, « Présentation de l'émission », sur france5.fr (consulté le 10 novembre 2011)
  29. Julien Bellver, « Laurent Bazin va remplacer Vincent Parizot à la matinale de RTL », sur PureMédias,‎ 19 juin 2012
  30. Hélène Fargues, « L’homme des matins calmes sur RTL », La Croix,‎ 2 septembre 2012 (lire en ligne)
  31. http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/calvi-bazin-amicalement-votre-16-10-2012-2237695.php
  32. Christian Aniort, « Sainte-Eulalie : la patrie de cœur de Laurent Bazin », La Dépêche du Midi,‎ 16 septembre 2010 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]