Victor Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert.
Victor Robert
Naissance (48 ans)
Dinan (Côtes-d'Armor)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste
Animateur de télévision
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision Canal+ et I-Télé (2002-2017)
C8 (depuis 2017)
Fonction Animateur de télévision (Canal+)

Victor Robert, né le à Dinan (Côtes-d'Armor)[1],[2], est un journaliste et animateur de télévision français.

Il a animé plusieurs émissions sur I-Télé et Canal+, dont Ça se dispute, L'Effet papillon ou encore les journaux télévisés de la semaine sur la chaîne cryptée. Il a également présenté la dernière saison avant la fin prématuré le 3 mars 2017 de l'émission phare de Canal+ Le Grand Journal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Plélan-le-Petit, Victor Robert est issu d'une famille de quatre enfants. Son grand-père est exploitant d’une carrière de granit et son père exerce tour à tour les professions d'architecte, d'homme d'affaires et de journaliste au Télégramme[3]. Il fit ses études à l'école de commerce de l'ISG, à Paris[4].

En 2000, alors qu'il tourne un reportage avec l'agence CAPA pour l'émission Le Vrai Journal, une bombe explose dans un McDonald's à Quévert ; il est alors placé en garde à vue et entendu par la police pendant 36 heures. À la suite de cet événement, il déclare avoir failli déchirer sa carte de presse[3],[5].

Victor Robert se fait connaître à partir de septembre 2002 en co-présentant avec Estelle Martin et Karl Zéro, Le Journal des bonnes nouvelles, renommé quelques mois plus tard Le Contre-journal, sur Canal+[6],[7].

En septembre 2003, il arrive sur i>Télé, la chaîne d'information en continu du groupe Canal+, pour animer Ça se dispute[7], un débat hebdomadaire sur l'actualité politique entre Éric Zemmour et Christophe Barbier puis Nicolas Domenach à partir de septembre 2006. À la rentrée 2006, il présente en parallèle L'Effet papillon, un magazine consacré à l'actualité internationale diffusé chaque dimanche à 12 h 5 sur Canal+[8]. Il arrête la présentation des deux programmes en juin 2009, repris respectivement par Laurent Bazin et Daphné Roulier[8], pour une nouvelle émission.

À partir de septembre 2007, il présente également Jour de Sport en compagnie de Valérie Amarou sur Canal+ Sport[7].

De septembre 2009 à juin 2010, il anime sur Canal+ Pop Com, une émission hebdomadaire sur la communication succédant à l'émission + Clair[9]. Faute d'audience, l'émission n'est pas renouvelée pour une seconde saison[10].

En janvier 2010, il se met à présenter sur la chaîne Planète 1 euro 60, une émission qui traite de l'actualité internationale à travers la rencontre des communautés étrangères installées à Paris[11].

En juin 2010, pour la coupe du monde de football de 2010, il anime sur i>Télé un débat 60 millions de sélectionneurs du lundi au vendredi de 18 à 19 h[12].

À partir de septembre 2010, à la suite de l'arrêt de Pop Com, il présente le samedi sur Canal+ une émission culturelle intitulée Un autre midi[13].

En septembre 2011, il revient sur i>Télé pour présenter la tranche entre 22 h 30 et h 30, La grande édition, avec Sonia Chironi[14],[15].

En septembre 2012, il récupère la présentation du magazine L'Effet papillon sur Canal+ après le départ de Daphné Roulier sur D8[16]. Il présente aussi les journaux du week-end, le midi et le soir, sur Canal+[17].

Depuis septembre 2014, il présente les journaux télévisés de Canal+ en semaine tous les soirs, échangeant sa place avec Florence Dauchez[18]. Ce JT est intégré au Grand Journal depuis septembre 2015[19]. En mai 2016, après l'annonce du départ de Maïtena Biraben, il est pressenti pour présenter l'émission à partir de septembre 2016[20].

Le 5 septembre 2016, il récupère Le Grand Journal sur Canal +. Cependant, l'émission rassemble à peine 100 000 téléspectateurs en access prime-time, ce qui oblige Canal+ à arrêter le programme le 3 mars 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Victor Robert », sur Fluctuat.net (consulté le 7 novembre 2011)
  2. « Déontologie des journalistes : mythe ou réalité ? », sur prizonidi.free.fr (consulté le 7 novembre 2011)
  3. a et b Alexandre Le Drollec, « Victor Robert : cathodique malgré lui » sur Bretons, 1er novembre 2009
  4. « ISG », sur isg.fr
  5. David Dufresne et Patricia Tourancheau, « L'attentat du McDo en cachait un autre » sur Libération, 3 mai 2000
  6. « Le Contre-journal », sur telesatellite.com,
  7. a b et c « Biographie de Victor Robert », sur Télé Loisirs (consulté le 10 janvier 2015)
  8. a et b Julien Lalande, « Canal+ : Daphné Roulier présentera bien "L'Effet Papillon" », sur Ozap,
  9. Julien Lalande, « "Pop com", le nouveau "+ Clair" de Canal+ », sur Ozap,
  10. J.T., « "Pop Com" et "L'hebdo cinéma" à la trappe », sur Télé Loisirs,
  11. « 1€60 : Le tour du monde de l’actualité internationale avec un ticket de métro, bientôt sur Planète », sur capatv.com (consulté le 22 février 2010)
  12. Bertrand-Régis Louvet, « Victor Robert arrive sur I>Télé pour le Mondial », sur Le Parisien,
  13. « Un autre midi : Victor Robert et ses chroniqueurs débarquent sur Canal+ le 11 septembre », sur Première,
  14. Aude Dassonville, « i-Télé : la rentrée est prête », sur Le Parisien,
  15. « La grille TV », sur i>Télé (consulté le 13 septembre 2011)
  16. « EXCLU - Canal +: Victor Robert va présenter "L'effet papillon" à la place de Daphné Roulier », sur jeanmarcmorandini.com,
  17. « Victor Robert, monsieur Info du week-end de Canal+ », sur Télé 2 Semaines,
  18. Benjamin Meffre, « JT de Canal+ : Victor Robert remplace Florence Dauchez la semaine », sur PureMédias,
  19. « VIDÉO - Le "Grand Journal" a lancé en fanfare sa nouvelle version », sur RTL.fr (consulté le 2 juin 2016)
  20. « Maïtena Biraben quitte la présentation du "Grand Journal" de Canal + - Economie - MYTF1News », sur MYTF1NEWS, (consulté le 2 juin 2016)