Lantenne-Vertière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lantenne-Vertière
Lantenne-Vertière
Église de Lantenne-Vertière
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Saint-Vit
Intercommunalité Val marnaysien
Maire
Mandat
Thierry Malesieux
2014-2020
Code postal 25170
Code commune 25326
Démographie
Population
municipale
536 hab. (2015 en diminution de 0,37 % par rapport à 2010)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 00″ nord, 5° 46′ 46″ est
Altitude Min. 221 m
Max. 311 m
Superficie 9,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lantenne-Vertière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lantenne-Vertière

Lantenne-Vertière est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lantenne-Vertière est un village situé à 20 km l'ouest de Besançon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courchapon Burgille Rose des vents
Étrabonne N Lavernay
O    Lantenne-Vertière    E
S
Mercey-le-Grand, Ferrières-les-Bois Corcelles-Ferrières

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lieu était désigné comme Lentena en 1275 ; Lanthene au XIIe siècle ; Lanthena, Lanthene, Lanthenes au XVe siècle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Lantenne, instituée lors de la Révolution française, absorbe entre 1790 et 1794 celle de Vertière et prend la dénomination de Lantenne et Vertiere puis celle de Lantenne-Vertière[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Besançon du département du Doubs. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1986 de la première circonscription du Doubs.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton d'Audeux [2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Saint-Vit.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la petite communauté de communes du val Saint-Vitois, créée fin 2001.

À la demande unanime du conseil municipal[3], la commune obtient d'être rattachée le à la Communauté de communes du Val Marnaysien, dont elle est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours
(au 16 janvier 2018)
Thierry Malesieux   Retraité
Vice-président de la communauté de communes du Val Marnaysien (2017 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

Un projet, controversé localement, de parc éolien sur les communes de Mercey-le-Grand, Lantenne-Vertière, Corcondray et Pouilley, comprenant 14 éoliennes, est envisagé et est soumis à enquête publique durant l'été 2018[6],[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2015, la commune comptait 536 habitants[Note 1], en diminution de 0,37 % par rapport à 2010 (Doubs : +1,74 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504611592551550498500501496
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
484481474401390389401405403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
371355351303295241267285273
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
289272273277311458518527535
2013 2015 - - - - - - -
532536-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Forte[Quand ?] d'une tuilerie de grande dimension (filon d'argile exceptionnel), d'une dizaine d'artisans, de quatre agriculteurs, d'un foyer rural et d'un passé largement décrit et dessiné par une figure locale exceptionnelle (l'abbé Jean Garneret)[réf. nécessaire].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château au bord du ruisseau.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On peut voir, en arrivant de Besançon, sur la gauche, un château du XVIe siècle. Habité en 1687 par le seigneur de Vertière, il appartient ensuite à la famille de Saint Claude. C'est un corps de logis avec grange et deux tours rondes, un four, une fontaine, une vaste cour et des jardins.

Au centre du village se trouve l'église saint Laurent. Celle-ci a été rebâtie en 1742, le portail du clocher porte la date de 1628.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'abbé Jean Garneret, spécialiste du folklore comtois, curé de Lantenne-Vertière à partir de 1936[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Lantenne-Vertière :Les élus votent la sortie de la CCVSV à l’unanimité », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  4. « Thierry Malesieux présente sa nouvelle équipe », L'Est républicain, édition du Doubs,‎ (lire en ligne) « Un premier mandat se termine pour Thierry Malesieux, prêt pour sa succession ».
  5. « Thierry Malesieux a été réélu », L'Est républicain, édition du Doubs,‎ (lire en ligne) « L’élection du maire de ce village de plus de 500 habitants a eu lieu, sans surprise, en présence de 14 conseillers municipaux sur 15 élus au premier tour ».
  6. « Avis d’enquête publique sur projet éolien à l’Ouest de Besançon », Association ALVT (Association Le vent Tourne), (consulté le 3 juillet 2018).
  7. « Projet éolien : l’inquiétude grandit : Le projet d’implantation de 14 éoliennes (voté par les conseils municipaux des communes) _deux à Mercey-le-Grand, six à Lantenne-Vertière, cinq à Pouilley-Français et une à Corcondray_, inquiète de plus en plus les habitants », L'Est républicain, édition de Besançon,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Retour sur les pas de l’abbé Garneret : Lantenne-Vertière - Il était, entre autres, à l’origine de la création du musée des Maisons comtoises à Nancray, auteur d’un grand nombre d’articles et ouvrages savants qui portent sur le thème de la culture comtoise », L'Est républicain, édition de Besançon,‎ (lire en ligne).