Langues chamito-sémitiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Langues afro-asiatiques)
Aller à : navigation, rechercher
Langues chamito-sémitiques
(ou afro-asiatiques)
Région Afrique du Nord, Sahara, Corne de l'Afrique, Moyen-Orient
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 afa
ISO 639-5 afa
IETF afa
Carte
Répartition des langues chamito-sémitiques (en jaune) parmi les langues africaines.
Répartition des langues chamito-sémitiques (en jaune) parmi les langues africaines.

Les langues chamito-sémitiques — appelées de façon plus descriptive langues afro-asiatiques[1] — sont une famille de langues parlées au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, au Sahara, au Sahel et dans la Corne de l'Afrique[2].

Ces quelque 350 langues sont parlées actuellement par environ 350 millions de personnes. En voir la liste dans cet autre article.

Classification interne[modifier | modifier le code]

Les langues chamito-sémitiques sont réparties généralement en cinq ou six branches :

Typologie linguistique[modifier | modifier le code]

Propriétés communes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2007). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Des propriétés communes des langues chamito-sémitiques sont :

Vocabulaire commun[modifier | modifier le code]

Les deux dictionnaires étymologiques parus, l'un par Christopher Ehret, l'autre par Vladimir Orel et Olga Stolbova, ne coïncident pas. Sur quelque deux mille radicaux chamito-sémitiques postulés, voici les quelques trente qui réunissent un fragile consensus des chercheurs :

Répartition des branches de la famille chamito-sémitique.
Quelques reconstruction d'étymons chamito-sémitiques
Forme Sens Branches concernées
1 *ʔab père sémitique, berbère, tchadique, couchitique
2 *(ʔa-)bVr taureau sémitique, égyptien, tchadique, couchitique
3 *(ʔa-)dVm rouge, sang sémitique, berbère, tchadique, couchitique
4 *(ʔa-)dVm terre sémitique, tchadique
5 *ʔa-pay- bouche sémitique, couchitique
6 *ʔigar/ *ḳʷar- enclos, maison sémitique, berbère, tchadique couchitique
7 *ʔil- œil berbère, tchadique, couchitique
8 *sim- nom sémitique, berbère, tchadique
9 *ʕayn- œil sémitique, égyptien
10 *baʔ- aller sémitique, tchadique, couchitique
11 *bar- fils sémitique, berbère, tchadique
12 *gamm- barbe sémitique, tchadique, couchitique
13 *gVn(Vn)- menton sémitique, tchadique
14 *gʷarʕ- gorge sémitique, tchadique, couchitique
15 *gʷinaʕ- main tchadique, couchitique
16 *kVn- épouse sémitique, berbère, tchadique
17 *kʷaly reins sémitique, tchadique, couchitique, omotique
18 *ḳa(wa)l-/ *qʷar- dire, appeler sémitique, tchadique
19 *ḳas- os berbère, égyptien, tchadique
20 *lib- cœur sémitique, tchadique, couchitique
21 *lis- langue sémitique, berbère, tchadique
22 *ma quoi ? sémitique, égyptien, berbère, tchadique, etc.
23 *maʔ- eau sémitique, égyptien, tchadique
24 *mawVt- mourir sémitique, berbère, égyptien, tchadique
25 *sin- dents sémitique, berbère, tchadique
26 *siwan- savoir berbère, égyptien, tchadique
27 *inn- je, nous sémitique, égyptien, berbère, couchitique
28 *-k- tu sémitique, berbère, tchadique, couchitique
29 *zwr- semer, grains sémitique, couchitique
30 *ŝVr racine sémitique, tchadique

Les pronoms seuls se retrouvent dans une majorité de langues chamito-sémitiques, et ont permis de postuler l'unité de cette famille linguistique, très ancienne, 10 000 ans d'après Diakonoff et Ehret.

Évolution de l'« afro-asiatique »[modifier | modifier le code]

Certains linguistes proposent ce regroupement des langues afro-asiatiques.

Le classement typologique des langues est à distinguer de leur classement génétique [pourquoi ?] [3]. Or depuis quelques années les recherches sur le modèle chamito-sémitique se diversifient, notamment en direction de la linguistique historique, avec des auteurs comme Lionel Bender[4] et Christopher Ehret[5]. On peut également signaler l'existence de thèses défendues par quelques auteurs, comme Gabor Takacs[6] ou Alain Anselin[7], qui soutiennent l'idée d'une origine purement africaine de l'afro-asiatique. Ces thèses restent cependant très marginales, et ne sont que très peu reprises par les autres spécialistes.

Ces auteurs conçoivent l'« afro-asiatique » comme étant essentiellement un « macro-phylum » africain, avec des ramifications asiatiques, précisément des langues sémitiques d’Asie[8]. Ainsi, selon Anselin[9] :

« Tout se passerait comme si les nouveaux locuteurs d'une langue « africaine au départ » avaient conservé partie de leur vocabulaire d'origine, et triconsonnantisé systématiquement bien au-delà de ses propres tendances (cf. C. Ehret, 1989), le lexique africain lui-même. Des exemples classiques ne manquent pas : couchitique : *kVr-, tchadique : *kVl-, chien, sémitique : k-l-b ; couchitique : *k'Vc-, tchadique : *gVs-, petit, sémitique : q-t-n, etc. »

D'autres auteurs, tel que le linguiste somalien Mohamed Diriye Abdullahi (en), vont jusqu'à remettre en cause l'appellation même de « afro-asiatique » ou « afrasien » :

« D'une manière ou d'une autre, des sémites ont émigré depuis les bords de la Mer Rouge et ont exporté un langage africain vers l'Asie, où ils rencontrèrent des populations asiatiques […] C'est la seule façon logique de prendre en compte la présence d'une branche [sémitique] africaine entourée de langues non sémitiques. [...] Il serait cohérent de remplacer le terme de famille afro-asiatique par quelque chose comme famille éthiopienne ou famille éthio-chadique [10] »

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom « afro-asiatique » est utilisé [Où ?], tandis que la dénomination traditionnelle « chamito-sémitique » est toujours utilisée en France et en Europe. Cf à ce propos les remarques de David Cohen dans : A. Lonnet & A. Mettouchi, « Entretien avec David Cohen », dans les Langues chamito-sémitiques (afro-asiatiques) vol. 2, Paris, Ophrys, 2006, p. 9-26.
  2. Joseph Greenberg, The Languages of Africa, Bloomington, Indiana University, 1963[réf. incomplète]
  3. Jacques Leclerc, « L'origine des langues » (consulté le 18 janvier 2009)
  4. Lionel M. Bender, Omotic : a New Afroasiatic Language Family, Museum Series, 3, Carbondale, 1975
  5. Christopher Ehret, Reconstructing Proto-Afroasiatic (Proto-Afrasian): Vowels, Tone, Consonants, and Vocabulary, University of California Press, 1995.
  6. Gabor Takacs, Selected new Egypto-Afrasian correspondences from the field of anatomical terminology, in Papers from the 8th Italian Meeting of Afroasiatic Linguistics, Naples, 1995
  7. Alain Anselin, L'Oreille et la Cuisse — Essais sur l'invention de l'écriture hyérogliphique égyptienne, éd. Tyanaba, 1999
  8. Actes du Colloque de Frankfort, mai 2001 : « Afroasiatic as an African family languages »
  9. Les noms des parties du corps en égyptien ancien, essai de grammaire culturelle, in Cahiers Caribéens d'Egyptologie, n° 3/4, éd. Tyanaba, 2002, p. 252
  10. « Semites emigrated from the Africa side of the Red Sea anyway and exported an African language to Asia where they met Asians […] This is only logical way to account for the presence of an African branch in a place where it is surrounded by unrelated languages. […] It would make sens to change the name of the [afroasiatic] group to something like Ethiopic or Ethio-Chadic. » Propos rapportés par Alain Anselin dans CCdE n° 3/4, 2002, pp. 252-253.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alan Henderson Gardiner, Egyptian Grammar, Oxford, 1927
  • Joseph Greenberg, The Languages of Africa, Bloomington, Indiana University / La Haye, Mouton, 1963
  • Marcel Cohen, Essai comparatif sur le vocabulaire et la phonétique du chamito-sémitique, éd. Champion, Paris, 1969
  • David Cohen, Dictionnaire des racines sémitiques ou attestées dans les langues sémitiques, éd. Mouton, Paris, 1970
  • Publications de Christopher Ehret
  • Bernd Heine, The Sam Languages, a history of rindille, Boni, and Somali in Afroasiatic Linguistics, 1978
  • Salim Chaker, Linguistique berbère, étude de syntaxe et de diachronie, Louvain, 1995
  • Robert Hetzron, The Semitic Languages, Routledge, 1997
  • Roger Blench, The languages of Africa : macrophyla proposals and implications for archeological interpretation, in Roger Blench & Matthew Spring, Archeology and Language IV, Routledge, Londres, 1999

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]