La Nuit étoilée (1889)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Nuit étoilée
Van Gogh - Starry Night - Google Art Project.jpg
La Nuit étoilée
Artiste
Date
25 mai 1889
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
73 × 92 cm
Mouvement
Propriétaire
Collection
N° d’inventaire
472.1941Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Musée d'Art Moderne, New York (États-Unis)
Commentaire
F612 / JH1731 - Réalisé à Saint-Rémy

La Nuit étoilée (en néerlandais De sterrennacht) est une peinture de l'artiste peintre postimpressionniste néerlandais Vincent van Gogh. Le tableau représente ce que Van Gogh pouvait voir et extrapoler de la chambre qu'il occupait dans l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence en . Souvent présenté comme son grand œuvre, le tableau a été reproduit à de très nombreuses reprises. Il est maintenant conservé dans le Museum of Modern Art (MoMA) à New York depuis 1941[1].

Le tableau a notamment inspiré le compositeur Henri Dutilleux qui a sous-titré Nuit étoilée sa symphonie Timbres, espace, mouvement[2].

Genèse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

À l'automne 1888, alors que Van Gogh réside à Arles, il réalise une peinture connue sous le nom de Nuit étoilée sur le Rhône. Presque un an après, en , il annonce[réf. nécessaire] « une nouvelle étude d'un ciel étoilé ». En mi-, après avoir été admis dans l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole dû à une crise de nerfs qui a duré de mi-juillet jusqu'à fin août, il inclut cette nuit étoilée dans un des travaux qu'il envoie à son frère, Théo, à Paris.

Pour le peintre, « la nuit est beaucoup plus vivante et richement colorée que le jour »[3].

Le ciel représenté dans le tableau correspondrait à la configuration céleste visible à Saint-Rémy-de-Provence, le , à 4:40 précisément[4].

Sujet de l’œuvre[modifier | modifier le code]

L'œuvre rassemble à la fois une observation directe du sujet, et l'ajout d'éléments pour la composition[3].

Le ciel occupe la majorité du tableau et est composé de volutes et de tourbillons rappelant des nébuleuses. Les étoiles et la Lune sont entourées par des touches de peinture créant ainsi un halo[3]. La Lune est visible en haut à droite, Vénus étant représentée à droite du cyprès[3].

La partie centrale du tableau représente le village de Saint-Rémy-de-Provence vu depuis la chambre de Van Gogh dans l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole[3], en direction du nord. Cependant le clocher de l'église est de style hollandais[3].

Les Alpilles apparaissent au loin à droite de la toile. Les collines intermédiaires ne correspondent toutefois pas à la vue réelle depuis l'asile et semblent avoir été rapportées d'un autre point de vue, en direction du sud. Le cyprès, au premier plan dans la partie gauche de la toile, a été ajouté pour la composition. L'air dans ce tableau est représenté par les nuages qui suivent le chemin des étoiles.

Pour l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet, le tourbillon figuré dans le ciel du tableau, pourrait aussi avoir été inspiré par Van Gogh par les nébuleuses dont, en 1845, William Parsons découvrit qu'il s'agissait de galaxies spirales et dont on donnait, à l'époque de la genèse du tableau, les premières représentations picturales dans les revues d'astronomie. Luminet évoque en particulier la galaxie dite du Tourbillon[4].

Technique[modifier | modifier le code]

Le tableau est une huile sur toile[3]:

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Symboles[modifier | modifier le code]

La documentation du MOMA interprète le cyprès du premier plan comme un symbole de la mort, en tant qu'arbre des cimetières. Sa position entre ciel et terre renforce cette impression[3].

Historique des propriétaires[1][modifier | modifier le code]

  • Juin - , Vincent van Gogh, Saint-Rémy-de-Provence.
  • - , Théo van Gogh (1857-1891), Paris, frère de Vincent van Gogh.
  • -  : Johanna van Gogh-Bonger, Amsterdam, hérité de Theo van Gogh.
  • - , Julien Leclercq, Paris, acheté grâce à Jo van Gogh-Bonger.
  • - avant , Claude-Émile Schuffenecker, Paris, acquis par échange avec Julien Leclercq.
  • Après - , Johanna van Gogh-Bonger, Amsterdam, acheté à Claude-Emile Schuffenecker.
  • Possiblement propriété de la Oldenzeel Gallery à Rotterdam
  • 1906 - 1938, Georgette P. van Stolk (1867-1963), Rotterdam, acheté grâce à la Oldenzeel Gallery.
  • 1938 - 1941, Paul Rosenberg Gallery, New York, acheté à Georgette P. van Stolk grâce à Jacob-Baart de la Faille.
  • 1941, The Museum of Modern Art, New York, acquis par échange avec Paul Rosenberg Gallery.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La Nuit étoilée apparaît dans la série télévisée Doctor Who saison 5 épisode 10 « Vincent et le Docteur ». On aperçoit notamment la toile au musée d'Orsay.
  • La Nuit étoilée apparaît dans la série télévisée The 100 saison 2 épisode 1 « 48 ». Le tableau est accroché dans un couloir blanc appartenant au complexe souterrain du Mont Weather. Il réapparaît de nouveau dans les épisodes 12 et 15 de la même saison. Dans l'épisode 15, la toile n'est plus accrochée au mur.
  • La Nuit Étoilée apparaît dans la série télévisée Supergirl saison 2 épisode 16 où la toile a été volée.
  • La lune et le style de peinture de la Nuit étoilée apparaissent dans le niveau "Tuile sur Toile" de New Super Mario Bros U.[1]
  • Le tableau est une des nombreuses toiles présentes dans Animal Crossing : New Horizon sous le titre de toile scintillante.
  1. « YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 7 juillet 2020)