La Méridienne (Van Gogh)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La Méridienne ou La Sieste
Van Gogh - la Méridienne.jpg
Artiste
Date
1889-1890
Type
Scène de genre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
73 × 91 cm
Inspiration
La Méridienne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Série
Copies de tableaux par Vincent van Gogh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Propriétaire
No d’inventaire
RF 1952 17Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Méridienne[1] ou La Sieste est une peinture à l'huile postimpressionniste[2] sur toile de Vincent van Gogh[3], peinte entre 1889 et 1890 à Saint-Rémy-de-Provence. Elle est conservée au musée d'Orsay de Paris, et considérée comme un des chefs-d'œuvre de son œuvre[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Van Gogh quitte l'hiver parisien en (alors âgé de 35 ans) pour s'installer durant quinze mois à Arles en Provence (où il crée plus de deux cents toiles de son œuvre, inspiré entre autres par le peintre provençal Paul Cézanne). Puis il quitte Arles pour séjourner durant un an à la clinique psychiatrique du monastère Saint-Paul-de-Mausole de Saint-Rémy-de-Provence, entre 1889 et 1890, pour soigner ses crises de démence, d'hallucination et d'épilepsie, et poursuivre son oeuvre prolifique, fasciné par la beauté et la qualité de la lumière des paysages provençaux de Saint-Rémy, qui lui inspire 143 peintures à l'huile, et plus de 100 dessins[3].

Avec cette œuvre postimpressionniste peinte entre décembre 1889 et janvier 1890 (inspirée de La Sieste de 1866 de Jean-François Millet[6],[7]) Van Gogh représente le thème de l'été, avec la sieste méridienne d'un couple de paysans à l'ombre d'une meule de foin, sur fond de paysage rural de moisson, avec un contraste bleu-violet jaune-orangé vif entre les couleurs chaudes jaune paille dorée et lumineuse des champs de blé, et les vêtements, la charrette à bœufs, le ciel bleu, et l'ombre des meules de foin[8].

Série de champs[modifier | modifier le code]

Cette oeuvre fait partie d'une importante série de tableaux de paysages ruraux de champs (un de ses nombreux thèmes de prédilection) avec entre autres La Moisson (1888), Les Moissonneurs (1888), Le Champ de blé aux iris (1888), Champ de blé derrière l'hospice Saint-Paul avec un faucheur (1889), Champ de blé avec cyprès (1889), Champ d'oliviers (1889), Champs de blé après la pluie (1890), Champ de blé aux corbeaux (1890), Deux femmes à travers champs (1890), Les Vessenots près d'Auvers (1890)...

Source d'inspiration[modifier | modifier le code]

Ce tableau a inspiré la couverture de l'album À nos amours (2017) de Julien Clerc[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « méridienne », sur fr.wiktionary.org, .
  2. « Van Gogh La méridienne », sur www.boutiquesdemusees.fr, .
  3. a et b « Musée d'Orsay: Vincent van Gogh La méridienne », sur www.musee-orsay.fr (consulté le )
  4. (en) Hamilton Easter Field, The Arts, Hamilton Easter Field, (lire en ligne), P. 14: The blue and gold Meridienne by Van Gogh is one of his most famous masterpieces. The nervous, almost furious, graphic quality of the brushstrokes gives a startling significance to the rustic ode. The sky is ablaze...
  5. Chefs d'œuvre, « Chefs d'œuvre », sur chefsdoeuvre.fr (consulté le )
  6. « La Méridienne - Jean Francois Millet », sur lusile17.centerblog.net (consulté en )
  7. « La Méridienne - Van Gogh », sur www.musee-orsay.fr (consulté en )
  8. [vidéo] La méridienne - Van Gogh - 1890 sur YouTube
  9. [vidéo] À nos amours - Julien Clerc sur YouTube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]