La Maison blanche, la nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Maison blanche, la nuit
Image dans Infobox.
Artiste
Date
1890
Type
Matériau
Lieu de création
Dimensions (H × L)
59 × 72,5 cm
Collections
Musée de l'Ermitage, Collection Otto Krebs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
No d’inventaire
ЗКРсэ-511Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Maison blanche, la nuit est une huile sur toile de Vincent van Gogh, conservé avec d'autres œuvres de l'artiste, au musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Ce tableau a été composé à Auvers-sur-Oise le à huit heures du soir, six semaines avant la mort de l'artiste. Cette heure exacte est déterminée grâce à la position de la planète Vénus. En effet des astronomes américains considèrent que l'étoile représentée sur le tableau est la planète Vénus. C'était l'objet le plus brillant dans le ciel en ce mois de [1].

Cette toile, qui faisait partie de la collection Otto Krebs, était considérée comme perdue depuis la Seconde Guerre mondiale[2]. Elle a été présentée au public en 1995 à l'Ermitage. Certains experts ont estimé que le tableau présenté était une copie[3]. Le tableau n'est plus présenté sur le site web du musée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BBC News — Venus pinpoints Van Gogh painting
  2. Elle faisait partie de la collection d'Otto Krebs et a été prise comme butin de guerre par l'Armée soviétique
  3. (en) « Where is the real Van Gogh’s “White House at Night”? », sur www.theartnewspaper.com, (consulté le 29 avril 2021)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacob Baart de la Faille, L'Œuvre de Vincent van Gogh, catalogue raisonné, ouvrage accompagné de la reproduction de plus de 1 600 tableaux, dessins, aquarelles et gravures du maître, 6 volumes, éditions G. van Oest, Paris & Bruxelles, 1928
  • (en) Jan Hulsker, The Complete Van Gogh, n° 2001, Phaidon, 1980
  • (ru) Albert Kostenevitch, Catalogue de l'exposition de la peinture française des XIXe et XXe siècles [à l'Ermitage] issue des collections privées d'Allemagne, ministère de la Culture de la Fédération de Russie, musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, 1995, traduction en allemand chez Kindler, Munich, 1995