Iris (Van Gogh)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Iris
Irises-Vincent van Gogh.jpg
Iris
Artiste
Date
Mai 1889
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
71 × 93 cm
Collection
N° d’inventaire
90.PA.20Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
J. Paul Getty Museum, Los Angeles, California (États-Unis)
Commentaire
F608 / JH1691 - Réalisé à Saint-Rémy

Iris est une peinture de Vincent van Gogh, une des premières exécutées à l'asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence, l'année précédant sa mort.

Le tableau[modifier | modifier le code]

Le tableau, qui a été peint avant sa première attaque à Saint-Rémy, a été influencé par les peintures japonaises ukiyo-e, comme beaucoup de ses travaux et de ceux d'artistes de son époque. Le tableau n'exprime pas la tension que l'on retrouve dans ses œuvres ultérieures. En parlant de la peinture, il expliquait qu'elle était « le paratonnerre pour ma maladie », parce qu'il estimait qu'il pouvait éviter de devenir fou en continuant à peindre.

Van Gogh considérait cette peinture comme une étude, ce qui explique pourquoi il n'existe aucune esquisse connue, alors que Théo, le frère de Van Gogh, a rapidement compris qu'il s'agissait d'un tableau important qu'il a soumis à l'exposition annuelle de la Société des artistes indépendants en , avec un autre tableau de Van Gogh, La Nuit étoilée sur le Rhône.

Les propriétaires du tableau[modifier | modifier le code]

C'est l'écrivain Octave Mirbeau qui en a été le premier propriétaire, en 1891, après l'avoir acheté au père Tanguy, avec Les Tournesols, pour la somme de 600 francs[Note 1].

En 1987, ce tableau aurait pu être la peinture la plus chère jamais vendue. Ce faux record a tenu près de deux ans et demi[2]. L'homme d'affaires australien Alan Bond, ayant fait une folle enchère qu'il n'a pu honorer, Christie's a dû négocier avec le musée Getty pour que cette institution l'achète.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1890, une somme de 600 francs représente le salaire annuel d'un facteur[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jules de Goncourt et Edmond de Goncourt (préf. Rodolphe Trouilleux), Deux sous de vérité, Le Castor Astral éditeur, , 256 p. (lire en ligne), p. 175, note 73.
  2. En 1990, le tableau de Van Gogh, Portrait du Dr Gachet avec branche de digitale a été vendu pour 70,9 millions d'euros chez Christie's à New York.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacob Baart de la Faille, L'Œuvre de Vincent van Gogh, catalogue raisonné, ouvrage accompagné de la reproduction de plus de 1 600 tableaux, dessins, aquarelles et gravures du maître, 6 volumes, éditions G. van Oest, Paris & Bruxelles, 1928

Liens externes[modifier | modifier le code]