La Vigne rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Vigne rouge
Vincent Willem van Gogh 036.jpg
La Vigne rouge
Artiste
Date
Novembre 1888
Type
Technique
Lieu de création
Dimensions (H × L)
75 × 93 cm
Propriétaire
Collection
Localisation
Commentaire
F495 / JH1626 - Réalisé à Arles

La Vigne rouge à Montmajour, connue sous le nom de La Vigne rouge, est une peinture à l'huile du peintre hollandais Vincent van Gogh, exécutée à Arles en novembre 1888.

C'est le seul tableau qu'il a vendu publiquement de son vivant[1]. Malgré tout, il semble que Vincent ait vendu au moins une autre toile lui-même : dans la lettre à son frère Théo référencée 506 F[réf. nécessaire], il annonce avoir vendu 20 francs un portrait d'un ami du père Tanguy, sans doute début 1888.

Description[modifier | modifier le code]

Ce tableau représente les vendanges dans la campagne arlésienne, probablement au Trébon, au nord de la cité en direction de Montmajour. Cette œuvre est remarquable par ses couleurs, notamment par l'opposition des complémentaires jaune et violet, et en ce sens annonce le fauvisme. Dans sa lettre du 2 octobre 1888, Vincent fait part de son projet à Eugène Boch :

« Eh bien je dois aller travailler dans la vigne près de Mont Major. Elle est toute pourpré jaune vert sous le ciel bleu, un beau motif de couleur. »

En cette période de septembre-octobre 1888, Vincent van Gogh travaille les effets de couleurs ; cette préoccupation apparaît dans ses réflexions autour des œuvres de cette époque, telles que Le Café de nuit, la Nuit étoilée sur le Rhône ou la Terrasse du café le soir.

Contexte[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, la viticulture est frappée par les ravages du phylloxéra. La teinte rouge et jaune des feuilles pendant les vendanges est inhabituelle, elles sont encore vertes lorsque la maturité du raisin est en cours. L'affaissement des rameaux sur le sol peut être un témoin de la faiblesse des ceps. Cela pourrait représenter un signe de la progression de l’épidémie. En 1875, la production viticole française atteint 84,5 millions d’hectolitres. Elle chute à 23,4 millions en 1889, un an après la réalisation du tableau[1].

Histoire du tableau[modifier | modifier le code]

La Vigne rouge a été exposée pour la première fois au Salon annuel du groupe des XX en 1890 à Bruxelles. Elle y est vendue, et cela quelques mois à peine avant le suicide de Van Gogh, pour la somme de 400 francs (ce qui correspondrait à 800 ou 850 € aujourd'hui) à Anna Boch, peintre impressionniste membre des XX et mécène d'art belge. Anna Boch est la sœur d'Eugène Boch, peintre impressionniste et ami de Van Gogh qui avait d'ailleurs réalisé son portrait (Le Peintre aux étoiles) à Arles durant l'automne 1888.

Elle fut acquise par le collectionneur d'art russe Sergueï Chtchoukine en 1906[2],[3] lors de la dispersion de la collection d’Anna Boch. La collection de Chtchoukine ayant été nationalisée par les bolchéviques, la toile fut entreposée au Musée des beaux-arts Pouchkine à Moscou.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Vigne rouge de Van Gogh : la toile la plus chère au monde ? », sur La Revue du vin de France (consulté le 20 février 2019)
  2. « Anna Boch, the Red Vineyard » (consulté le 23 décembre 2012)
  3. . La date de 1936 est a priori erronée, car la collection de Sergueï Chtchoukine a été nationalisée en 1917 ; il s'agit certainement d'une coquille pour 1906 ou 1916.

Liens externes[modifier | modifier le code]