La Haie-Traversaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Haie-Traversaine
La Haie-Traversaine
L'église Saint-Pierre et la mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Lassay-les-Châteaux
Intercommunalité Mayenne Communauté
Maire
Mandat
Nicole Morin
2014-2020
Code postal 53300
Code commune 53111
Démographie
Gentilé Traversainois
Population
municipale
490 hab. (2015 en diminution de 0,2 % par rapport à 2010)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 10″ nord, 0° 36′ 24″ ouest
Altitude Min. 87 m
Max. 164 m
Superficie 10,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
La Haie-Traversaine

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
La Haie-Traversaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Haie-Traversaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Haie-Traversaine

La Haie-Traversaine est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 490 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Haie-Traversaine[1]
Oisseau Ambrières-les-Vallées Saint-Loup-du-Gast
Oisseau La Haie-Traversaine Saint-Fraimbault-de-Prières
Parigné-sur-Braye Mayenne Saint-Fraimbault-de-Prières

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes La Haie sur Quoumont en 1491 et La H. sur Coulmond ou Traversaine en 1660[2]. Le toponyme est issu de l'ancien français haie qui pouvait avoir le sens du français moderne mais aussi de « bosquet », de « bois » ou « terrain vague »[3], « entouré de haies »[2]. Traversaine indique la proximité d'un passage, d'un gué[2].

Le gentilé est Traversainois.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée en 1864 par prélèvement sur le territoire d'Oisseau[4]. Elle s'associe à Ambrières-le-Grand en même temps que Cigné et la commune ainsi formée prend le nom d'Ambrières-les-Vallées. La Haie-Traversaine reprend son indépendance en 1986[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? 2007 Michelle Churin   Conseillère agricole
2007[5] mars 2014 Daniel Martel SE Retraité
mars 2014[6] en cours Nicole Morin SE Retraitée

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7] .

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1866. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2015, la commune comptait 490 habitants[Note 2], en diminution de 0,2 % par rapport à 2010 (Mayenne : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Lors du premier recensement de la nouvelle commune, en 1866, La Haie-Traversaine comptait 864 habitants, population jamais atteinte depuis.

Évolution de la population  [ modifier ]
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
864821815675664651578588557
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
535422424416417367349327317
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2015
306334391420484493502485490
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre.

La commune adhère à Mayenne Communauté associée au pays d'art et d'histoire Coëvrons-Mayenne.

  • La chapelle Notre-Dame de la Vallée du XIXe siècle : lieu de pèlerinage marial. La statue de la Vierge « Notre-Dame de toutes aides » date du XVIe siècle.
  • L'église paroissiale Saint-Pierre, du XIXe siècle.
  • Chateau de Lozé, du XVIIIe siècle.
  • Chateau du Pont, du XVIIIe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1211
  4. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Daniel Martel est le maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 octobre 2014)
  6. « Le nouveau conseil a élu Nicole Morin maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 octobre 2014)
  7. « La Haie-Traversaine (53300) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 octobre 2015)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.