LGV Pékin - Canton - Shenzhen - Hong Kong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LGV
Pékin - Canton - Shenzhen - Hong Kong
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Villes desservies Pékin, Canton, Shenzhen, Hong Kong
Historique
Mise en service 2012
Caractéristiques techniques
Longueur 281 + km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Trafic
Exploitant(s) China Railway High-speed
Trafic CRH

La LGV Pékin - Canton - Shenzhen - Hong Kong (chinois simplifié : 京广深港高速铁路 ; chinois traditionnel : 京廣深港高速鐵路) est une ligne à grande vitesse (LGV) qui reliera à terme Pékin et Hong Kong. Cette ligne est en fin d'aménagement.

Le premier tronçon de 281 kilomètres de long, permettant de relier la capitale chinoise à la ville de Shijiazhuang est ouvert au service commercial depuis (juillet)[réf. nécessaire] 2012[1]. Les tronçons Beijing-Shijiazhuang, Shijiazhuang-Wuhan, Wuhan-Guangzhou, Guangzhou-Shenzhen sont déjà mises en service, l'inauguration fin 2018 du dernier tronçon Shenzhen (Futian) - Hong Kong (West Kowloon) marquera l'achèvement totale de cette ligne qui traverse la Chine du nord au sud.

Les exploitants de la ligne sont China Railway High-Speed pour la partie continentale, et MTR Corporation pour la partie à Hong Kong.

Tronçons[modifier | modifier le code]

Le tronçon Beijing-Shijiazhuang est d'une longueur de 281 km et 7 gares sont desservies par son parcours. Ce tronçon doit être exploité à une vitesse de 350 kilomètres par heure. Sa mise en fonction permettra de réduire le temps de trajet de deux heures précédemment à cinquante minutes. Ce TGV arrive en Gare de l'Ouest de Beijing.

Ce tronçon a été ouvert le 28 septembre 2012. Il dessert les provinces de Henan et du Hubei. Le temps de trajet entre les deux villes Wuhan et Zhengzhou est de deux heures. La construction de ce tronçon avait débuté en 2008. Ce tronçon a une longueur de 536 kilomètres. L'investissement total a été de 57 milliards de yuans (soit environ 6 milliards d'euros).

La vitesse de 350 kilomètres par heure était envisagée avant que les autorités ferroviaires chinoises ne choisissent de limiter la vitesse de ses trains à 300 kilomètres par heure[2]pour des raisons de sécurité. Depuis 2017, les lignes supportant la vitesse de 350km/h s'ouvrent à nouveau à cette vitesse maximale, notamment avec la mise en service des nouveaux trains Fuxing.

La ligne de Pékin à Shenzhen a été achevée, tronçon par tronçon, depuis 2012. Les 26 derniers kilomètres reliant Shenzhen et Hong Kong ne seront achevés qu'en 2018. Dès lors, Hong Kong sera relié à l'ensemble du réseau national et connecté avec les autres grandes villes chinoises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]