Liste des lignes à grande vitesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : ligne à grande vitesse.

Afrique[modifier | modifier le code]

Maroc[modifier | modifier le code]

Lignes en construction[modifier | modifier le code]

Article détaillé : LGV Tanger-Casablanca.
Lignes à grande vitesse prévues d'ici 2035 au Maroc.
  • Ligne LGV Tanger - Kénitra - Casablanca : à la suite d'études de faisabilité lancées en 2004 par les premiers ministres français et marocain de l'époque, Jean-Pierre Raffarin et Driss Jettou[1], un accord bilatéral a été signé le 22 octobre 2007 pour la réalisation d'une ligne de 197 kilomètres, limitée dans un premier temps à Tanger - Kénitra. Sa livraison est prévue dans un premier temps pour fin 2015 avant d'être repoussée à 2017[2]. Cette ligne permettra de réduire le temps de parcours entre Tanger et Casablanca à 2 heures 10, contre 4h45 heures actuellement. La moitié du contrat, évalué à 2 milliards d'euros, a été confié à trois entreprises françaises: RFF, la SNCF et Alstom, cette dernière étant plus particulièrement chargée de la livraison de 14 rames TGV Duplex[3].

Les travaux de construction ont été lancés le pour une mise en service prévue en 2018.

Lignes en projet[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Réseau de lignes à grande vitesse en Asie de l'Est, 2016.

Arabie saoudite[modifier | modifier le code]

Lignes en construction[modifier | modifier le code]

  • La LGV Haramain, ou HHR (Haramain High Speed Rail), est un projet de ligne ferroviaire a grande vitesse reliant La Mecque à Médine via l'aéroport de Djeddah : la vitesse commerciale des trains circulant sur la ligne devrait être de 360 km/h.

Chine[modifier | modifier le code]

Réseau de LGV en Chine à court terme
Le train China Railways CRH5, dérivé du New Pendolino développé par Alstom

Le réseau de lignes à grande vitesse de la République populaire de Chine est le premier au niveau mondial, comptant au 1er septembre 2011 9 676 kilomètres de voies ferrées de plus de 250 km/h. Le développement actuel du transport ferroviaire à grande vitesse est tel qu'en 2012, la Chine possédera un réseau de LGV supérieur à la somme de tous les réseaux du reste du monde[4].

En décembre 2013, la Chine compte 34 lignes ferroviaires à grande vitesse[5].

Le développement et la construction de huit grands axes parcourant l'ensemble du territoire chinois, et desservant la plupart des grandes villes chinoises est prévu à court et moyen terme. Ces axes devraient couvrir une longueur de 20 000 km, certaines voies étant prévues pour une exploitation commerciale à 250 km/h et d'autres à 350 km/h.

Lignes en service[modifier | modifier le code]

  • LGV Pékin - Tianjin : longue de 115 km, en service depuis le 1er août 2008
  • LGV Wuhan-Canton : longue de 968 km, en service depuis le 26 décembre 2009
  • LGV Pékin - Shanghai : longue de 1 302 km, en service depuis le 30 juin 2011
  • LGV Ningbo - Wenzhou : longue de 268 km, en service depuis le 28 septembre 2009
  • LGV Wenzhou - Fuzhou : longue de 298 km, en service depuis le 28 septembre 2009
  • LGV Fuzhou - Xiamen : longue de 275 km, en service depuis le 26 avril 2010
  • LGV Jinan - Qingdao : longue de 364 km, en service depuis le 20 décembre 2010
  • LGV Shijiazhuang - Taiyuan : longue de 190 km, en service depuis le 1er avril 2009
  • LGV Zhengzhou - Xi'an : longue de 455 km, en service depuis le 06 février 2010
  • LGV Hefei - Nankin : longue de 166 km, en service depuis le 19 avril 2010
  • LGV Hefei - Wuhan : longue de 351 km, en service depuis le 1er avril 2009
  • LGV Yichang - Wanzhou : longue de 377 km, en service depuis le 23 décembre 2010
  • LGV Shanghai - Hangzhou : longue de 150 km, en service depuis le 26 octobre 2010
  • LGV Qinhuangdao - Shenyang : longue de 404 km, en service depuis le 1er juillet 2003
  • LGV Nankin - Shanghai : longue de 301 km, en service depuis le 1er juillet 2010
  • LGV Rocade Est de Hainan : longue de 308 km, en service depuis le 30 décembre 2010

Lignes en construction[modifier | modifier le code]

  • LGV Pékin - Harbin : longue de 1 700 km, dont la construction a commencé le 23 août 2007
  • LGV Harbin - Dalian : longue de 904 km, dont la construction a commencé le 23 août 2007, pour une mise en service prévue en juillet 2012
  • LGV Pékin - Canton : longue de 2 229 km, commencée le 1er mai 2005
  • LGV Shanghai - Shenzhen : longue de 1 450 km, commencée le 1er août 2005
  • LGV Qingdao - Taiyuan : longue de 873 km, commencée le 1er juin 2005
  • LGV Xuzhou - Lanzhou : longue de 1 363 km, commencée le 1er juin 2005
  • LGV Shanghai - Wuhan - Chengdu : longue de 2 078 km, commencée le 1er décembre 2003
  • LGV Shanghai - Kunming : longue de 2 066 km, commencée le 28 décembre 2008
  • LGV Canton - Hong Kong : longue de 142 km, commencée le 20 août 2008
  • LGV Tianjin - Shenyang : longue de 665 km, commencée en 1999
  • LGV Chengdu - Canton : longue de 1 373 km, commencée le 13 octobre 2008
  • LGV Lanzhou - Xinjiang : longue de 1 774 km, commencée en 2010
  • LGV Hefei - Fuzhou : longue de 806 km, commencée le 27 octobre 2008
  • LGV Datong - Xi'an : longue de 859 km, commencée le 03 décembre 2009
  • LGV Xi'an - Chengdu : longue de 510 km, commencée en 2010
  • LGV Shangqiu - Hangzhou : longue de 770 km, commencée en 2010
  • LGV Yunnan - Guangxi : longue de 710 km, commencée le 27 décembre 2010
  • LGV Tianjin - Baoding : longue de 158 km, commencée le 18 mars 2011
  • LGV Nankin - Hangzhou : longue de 249 km, commencée le 27 décembre 2010

Corée du Sud[modifier | modifier le code]

Ktx map fr.svg

Lignes en service[modifier | modifier le code]

  • Séoul-Daegu : KTX, ligne Kyongbu 1re phase, 2004
  • Daegu-Busan : KTX, ligne Kyongbu 2e phase, mise en service en novembre 2010
  • Ligne de Suseo (KTX), mise en service en 2014

Lignes en construction[modifier | modifier le code]

  • Osong-Mokpo : KTX, ligne de Honam, mise en service prévue en 2017

Israël[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Carte des Lignes à grande vitesse au Japon

Lignes en service[modifier | modifier le code]

  • Nagano-Kanazawa (Hokuriku-Shinkansen 2e phase, mise en service au printemps 2015 pour Toyama et Kanazawa)
  • Aomori- Shin-Hakodate (Hokkaidō-Shinkansen 1re phase, mise en service en mars 2016)

Malaisie-Singapour[modifier | modifier le code]

Il existe un projet de LGV entre Kuala Lumpur et Singapour pour lequel un appel d'offre est en cours (en 2015).[réf. nécessaire]

Taïwan[modifier | modifier le code]

TaiwanHighSpeedRail Route en.gif

Lignes en service[modifier | modifier le code]

Turquie[modifier | modifier le code]

Le réseau de la Turquie avec les lignes à grande vitesse

Lignes en service[modifier | modifier le code]

Lignes en construction[modifier | modifier le code]

Lignes en projet[modifier | modifier le code]

Viêt Nam[modifier | modifier le code]

Lignes en projet[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Réseau de lignes à grande vitesse en Europe

En Europe, le réseau de LGV s'insère dans le projet de Réseau transeuropéen de transport.

Si chaque pays peut disposer d'un réseau domestique à grande vitesse, les réseaux à grande vitesse peuvent également interconnecter différent pays. C'est déjà le cas entre différents pays comme l'Espagne, la France, la Belgique, et l'Allemagne. Les Iles britanniques sont également connectées. Un projet d'axe oriental existe, la Magistrale européenne qui reliera au départ de Paris, l'Allemagne, l'Autriche, l'Europe de l'Est.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Réseau de ligne à grande vitesse en Allemagne
  •       LGV à 300 km/h
  •       LGV à 250 km/h ou plus
  •       Ligne à 200 km/h ou plus
  •       Ligne classique, parfois modifiée pour aller à 160 km/h
  • Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Lignes en construction[modifier | modifier le code]

    Autriche[modifier | modifier le code]

    Ligne en service[modifier | modifier le code]

    Ligne en construction[modifier | modifier le code]

    • Tunnel de base du Brenner sous la frontière italo-autrichienne, dont les travaux ont commencé en 2008 et devraient s'achever à l'horizon 2020-2022.

    Belgique[modifier | modifier le code]

    Lignes à grande vitesse en Belgique

    Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Espagne[modifier | modifier le code]

    Espagne

    L'Espagne s'est engagée dans un ambitieux plan de construction de lignes à grande vitesse, visant à mettre toutes les capitales régionales du pays à moins de h de Madrid et h 30 de Barcelone à l'horizon 2020[réf. nécessaire]. Dans le cadre de ce plan, ce ne sont pas moins de 7 000 km de lignes nouvelles qui devraient être mises en service au cours des prochaines années[réf. nécessaire].

    Lignes dont la vitesse est supérieure à 200 km/h Inauguration Longueur totale Vitesse > 240 km/h Vitesse < 240 km/h Échangeurs Talleres Voie double Voie unique
    Madrid-Sevilla 21/04/1992 478,395 470,320 3,075 5,000 471,400 6,995
    Madrid-Barcelona 20/02/2008 667,636 661,370 6,066 0,200 652,056 15,580
    La Sagra-Toledo 16/11/2005 22,293 20,664 1,629 22,293
    Madrid-Valladolid 23/12/2007 181,331 168,717 10,592 2,022 168,717 12,614
    Córdoba-Málaga 24/12/2007 154,801 153,661 0,440 0,700 154,101 0,700
    Olmedo-Medina 10/04/2008 19,900 19,900 3,312 16,588
    Variante de Perales 10/01/2009 5,553 5,553 5,553
    Gabaldón-Albacete 15/12/2010 73,388 72,981 0,407 72,981 0,407
    Torrejón de Velasco-Valencia 18/12/2010 362,486 362,414 0,072 362,414 0,072
    Parte española de TP Ferro 19/02/2009 19,766 19,766 19,766
    Mollet-Girona y Figueres-TP Ferro 21/12/2010 78,035 48,900 29,135 78,035
    Orense-Santiago 11/12/2011 84,100 84,100 83,059 1,041
    Variante de Yeles 11/12/2011 5,700 5,700 5,700
    Barcelona-Mollet y Girona-Figueres 09/01/2013 53,665 45,800 7,865 53,665
    Albacete-Alicante 18/06/2013 165,037 165,037 165,037
    Valladolid Campo Grande-León 20/09/2015 166,128 131,514 34,614 82,181 83,947
    Olmedo-Zamora 17/12/2015 99,526 98,579 0,947 30,797 68,729
    Total km: 2.637,740 2.483,159 134,023 13,029 7,529 2.425,367 210,607
    Lignes dont la vitesse est supérieure à 200 km/h Inauguration Longueur totale Vitesse > 240 km/h Vitesse < 240 km/h Échangeurs Talleres Voie double Voie unique
    Monforte del Cid-Murcia 2018 58,069 58,069 58.069
    Nudo de Venta de Baños-Burgos 2018 89,879 89,879 6,007 83,872
    Antequera Santa Ana-Granada 2018 86,500 86,500 15,600 70,900
    Zamora - Pedralba 2018
    Pedralba - Taboadela 2020
    Variante de Pajares 2020 49,700 49,700 8,400 41,300
    Total km: 549,802 514,241 34,614 0,947 0,000 201,054 348,748

    France[modifier | modifier le code]

    carte des TGV

    Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Ligne en construction[modifier | modifier le code]

    Lignes en phase de travaux préparatoires[modifier | modifier le code]

    Lignes en projet[modifier | modifier le code]

    Italie[modifier | modifier le code]

    Réseau à grande vitesse en Italie

    La première ligne à grande vitesse mise en service en Europe l'a été en Italie. Il s'agit de la Direttissima entre Florence et Rome (253,6 km), réalisée entre 1970 et 1992. La première partie de la ligne, entre la ville de Rome et Città della Pieve, de 138 km, a été mise en service le 24 février 1977, quatre ans avant la mise en service du TGV Sathonay-St Florentin de la ligne Paris-Lyon en France. Les trains roulent à 200-250 km/h et le voyage dure 1 h 35. Le service est effectué par des trains Eurostar Italia (ETR série 450, 460, 470/480 et 500).

    L'Italie a concentré ses efforts sur la technologie du "Pendolino", sur la base des études de Fiat Ferroviaria (1960-1970) pour augmenter la vitesse des lignes traditionnelles.

    La société RFI S.p.A. du groupe FS S.p.A. construit (parmi la société TAV S.p.A.) plusieurs nouvelles lignes de trains à grande vitesse (Alta Velocità) et haute capacité (Alta Capacità) AV-AC pour lier Turin à Trieste (Ouest-Est), Milan à Bologne, Florence, Rome, Naples et Salerne (Nord-Sud) en améliorant la technologie de la ligne Florence-Rome, 1 320 km de lignes à grande vitesse dont environ 870 km gérées par TAV S.p.A.

    Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Lignes en construction[modifier | modifier le code]

    Lignes en projet[modifier | modifier le code]

    Norvège[modifier | modifier le code]

    Pays-Bas[modifier | modifier le code]

    Hslbenelux.png

    Ligne en service[modifier | modifier le code]

    Ligne en projet[modifier | modifier le code]

    Portugal[modifier | modifier le code]

    Lisbonne-Badajoz (en projet)

    Lisbonne-Porto (en projet)

    Porto-Vigo (en projet)

    Évora-Faro (en projet)

    Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

    Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Lignes en projet[modifier | modifier le code]

    • High Speed 2 : 5 corridors en étude, pour une mise en service envisagée d'ici 25 ans[9].

    La ligne fait partie d'un ensemble de projets initiés début 2009 par le gouvernement britannique dans le cadre d'un plan de relance[10],[11].

    Suisse[modifier | modifier le code]

    NEAT LBT engl.png

    Lignes en service[modifier | modifier le code]

    Russie[modifier | modifier le code]

    Réseau grande vitesse russe d'ici 2030
    Article détaillé : Sapsan.

    La première ligne à grande vitesse à avoir ouvert est la LGV Moscou - Saint-Pétersbourg, ouverte le 17 décembre 2009, reliant la gare de Leningrad, à Moscou à la gare de Moscou, à Saint-Pétersbourg[12].

    Une ligne est en projet entre Moscou et Kazan à 800 kilomètres à l'est de la capitale russe. Son ouverture est prévue en 2018[13]. Elle pourrait être prolongée jusqu'à Iekaterinbourg. Il est prévu qu'elle soit le trajet de la LGV_Moscou-Pékin, qui passera par le Kazakhstan et dont la finalité est une liaison à l'horizon 2026, permettant de relier les villes d'Europe de l'Ouest comme Londres ou Paris à Pékin en 48 heures. Depuis avril 2016, il existe déjà des lignes de fret, sur la Nouvelle route de la soie, entre Lyon et Wuhan en Chine, qui mettent 15 jours, mais nécessitent différents changement d'essieux en raison de la différence d'écartements des lignes d'un pays à l'autre[14].

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Projet de TGV Casablanca - Marrakech - Agadir, sur le site bladi.net
    2. [1]
    3. Deux milliards d'euros de contrats pour la France au Maroc, La Tribune, 23 octobre 2007. Consulté le 23 octobre 2007
    4. Les progrès des TGV chinois, dans un réseau encore très encombré, questionchine.net du 29 décembre 2009
    5. http://french.people.com.cn/Economie/8471381.html
    6. Train a grande vitesse, rayturk.net
    7. [PDF] Flash info de la chambre de commerce et d'industrie française au Vietnam, page 6, sur le site ccifv.org, juin 2010
    8. (it)http://www.rfi.it/cms/v/index.jsp?vgnextoid=fa5db4050e64c110VgnVCM1000003f16f90aRCRD
    9. (en) Network Rail team to study high speed corridors, Railway Gazette International, 23 juin 2008.
    10. (en) High-speed line wins go-ahead, Financial Times, 19 janvier 2009.
    11. (en) Britain’s Transport Infrastructure High Speed Two, Department for Transport, janvier 2009.
    12. La Russie inaugure le « Sapsan », son train le plus rapide John Bowker, version française Gregory Schwartz, Reuters 17 décembre 2009
    13. www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/09/11/97002-20130911FILWWW00561-alstom-candidat-pour-les-1ers-tgv-russes.php
    14. « Le made in China parcourt 11 500 km en train, une première », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]