LGV Ankara-Istanbul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la grande vitesse ferroviaire image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant la grande vitesse ferroviaire et la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

LGV
Ankara-Istanbul
Ligne de Ankara à Istanbul
Carte de la ligne
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Villes desservies Ankara, Eskişehir, Bilecik, Istanbul
Historique
Mise en service 2009 – 2014
Caractéristiques techniques
Longueur 533 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Nombre de voies Double voie
Trafic
Exploitant(s) TCDD
Trafic YHT
cartes des lignes à grandes vitesse en Turquie

La LGV Ankara-Istanbul est une ligne à grande vitesse qui relie les deux principales villes de Turquie : Ankara, capitale politique, et Istanbul, capitale économique. La longueur de la ligne est d'environ 533 km. Elle a vocation à s'inscrire dans un réseau plus large au niveau eurasiatique.

Les trains YHT (Yüksek Hızlı Tren) circulent sur la ligne à la vitesse maximum de 250 km/h[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La première section de cette ligne, longue de 206 km et reliant Esenkent et Eskişehir[2], est en service depuis le 14 mars 2009[1]. C'est la première ligne à grande vitesse à voir le jour en Turquie. Le temps de trajet entre Ankara et Eskişehir passe de 180 minutes à 90 minutes à l'ouverture de la ligne[3],[4].Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, fut officiellement le premier voyageur à parcourir le tronçon Ankara-Eskişehir à bord du YHT.

Avant la mise en service de la ligne, des tests à grande vitesse ont été effectués par deux rames de test de Trenitalia dérivées de l'ETR 500. Ils ont alors atteint 303 km/h.

La section Eskişehir-Pendik (district de la rive asiatique d'Istanbul) a été inaugurée le 25 juillet 2014[5]. Il reste à relier la gare de Pendik à la gare de Haydarpaşa, chose qui ne sera possible qu'après l'achèvement de la deuxième phase du projet Marmaray (renovation des lignes en surface).

Il est également envisagé de prolonger la ligne à l'ouest jusqu'à la gare de Halkalı (situé sur la rive européenne) via le tunnel du Marmaray qui traverse le Bosphore depuis 2013. Mais il n'est pas sûr si cette option sera préféré au deuxième (construction d'une nouvelle LGV de Köseköy à Halkalı en passant au Nord d'Istanbul et par le troisième pont sur le Bosphore, ce qui permettra également d'augmenter la vitesse dans le secteur urbain d'Istanbul).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Turkey high speed launch, publié le 12 mars 2009, consulté le 11 juillet 2010
  2. la ligne sur le site officiel des TCDD, les chemins de fer turques
  3. [PDF] « On n'arrête plus la grande vitesse en Turquie », Document de La vie du rail
  4. http://www.tcdd.gov.tr/Upload/Files/BannerFiles/yenisaatyht.htm
  5. http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n/2014/0728/c31355-8761451.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • la ligne sur le site officiel des TCDD, les chemins de fer turques