Léguillac-de-Cercles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léguillac-de-Cercles
Le village de Léguillac-de-Cercles.
Le village de Léguillac-de-Cercles.
Blason de Léguillac-de-Cercles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes Dronne et Belle
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Robert Ravon
2017-2020
Code postal 24340
Code commune 24235
Démographie
Gentilé Leguillacois
Population 307 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 34″ nord, 0° 30′ 55″ est
Altitude Min. 115 m
Max. 211 m
Superficie 21,47 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Mareuil en Périgord
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 15.svg
Léguillac-de-Cercles

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 15.svg
Léguillac-de-Cercles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Léguillac-de-Cercles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Léguillac-de-Cercles

Léguillac-de-Cercles est une ancienne commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin, dont elle est la commune la plus méridionale.

Au , elle fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Au nord-ouest du département de la Dordogne, la commune déléguée de Léguillac-de-Cercles forme la partie sud de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord. Elle est arrosée par la Sandonie qui y prend sa source, et limitée à l'est par le Boulou.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2016, année précédant la création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, Léguillac-de-Cercles était limitrophe de huit autres communes.

Communes limitrophes de Léguillac-de-Cercles
Vieux-Mareuil Monsec Saint-Félix-de-Bourdeilles
La Chapelle-Montabourlet Léguillac-de-Cercles La Gonterie-Boulouneix
Cercles Saint-Just Paussac-et-Saint-Vivien

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Lagulhac de Cercle[1].

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg de Léguillac-de-Cercles proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[2].

A

  • chez l'Abbé

B

  • le Banchereau
  • le Barbaris
  • Baroden
  • la Bidalie
  • le Bost
  • la Brandille
  • le Breuil
  • le Brouillac

C

  • la Cavaille
  • la Chambaudie
  • Combe-Jolive
  • les Combeaux
  • la Conturie
  • la Croze

D

  • chez Denis

F

  • la Forêt
  • Forêt de Saint-James
  • Fort Chaussin
  • Franchères

G

  • la Gauterie
  • les Genièvres
  • le Grand Bois
  • le Grand Moulin
  • le Grand Mur
  • les Grandes Terres

J

  • chez Jaille
  • Jovelle

L

  • Laubanélie
  • Loubazac

M

  • Maison-Neuve
  • Maison Neuve de Puyremale
  • les Majelets
  • Montaubert
  • le Moulin
  • le Moulin de Banchereau

P

  • le Paillassou
  • le Palatis
  • chez Parot
  • le Petit Clos
  • chez Pichote
  • les Piles
  • les Potences
  • chez Pouyade
  • Puygombert
  • Puyrebuli
  • Puyremale

Q

  • les Quatre Routes

R

  • les Rèteries
  • Richeni
  • Rochefolet

S

  • Saint-James
  • Servat

T

  • les Tremblades

Histoire[modifier | modifier le code]

Au , Léguillac-de-Cercles fusionne avec huit autres communes pour former la commune nouvelle de Mareuil en Périgord dont la création a été entérinée par l'arrêté du 26 septembre 2016, entraînant la transformation des neuf anciennes communes en « communes déléguées »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Léguillac-de-Cercles a, dès 1790, été rattachée au canton de Saint Félix qui dépendait du district de Nontron. En 1795, les districts sont supprimés. En 1801, le canton de Saint Félix est supprimé et la commune est rattachée au canton de Mareuil dépendant de l'arrondissement de Nontron[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

En 1995, Léguillac-de-Cercles intègre dès sa création la communauté de communes du Pays de Mareuil-en-Périgord. Celle-ci disparaît le 31 décembre 2013, remplacée au 1er janvier 2014 par une nouvelle intercommunalité élargie, la communauté de communes Dronne et Belle.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[5],[6]. Seuls huit d'entre eux siégeront au conseil municipal de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord, jusqu'au renouvellement des conseils municipaux français prévu en 2020[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1995 décembre 2016 Jean-Robert Ravon SE Artisan maçon

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Léguillac-de-Cercles se nomment les Leguillacois[7].

En 2014, Léguillac-de-Cercles comptait 307 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Léguillac-de-Cercles[8]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 019 1 131 1 057 1 100 1 142 1 211 1 154 1 170 1 196
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 121 1 102 1 064 953 965 948 864 855 755
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
778 762 775 702 661 597 570 514 457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
431 396 356 319 286 274 291 306 307
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 123 personnes, soit 39,9 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (treize) a légèrement augmenté par rapport à 2007 (douze) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 10,7 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte quarante-deux établissements[12], dont quatorze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, neuf au niveau des commerces, transports ou services, neuf dans la construction, sept dans l'industrie, et trois relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Maurice[14].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Parc naturel régional Périgord-Limousin[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée au parc naturel régional Périgord-Limousin depuis sa création en 1998.

ZNIEFF et Natura 2000[modifier | modifier le code]

Au sud, sur une faible zone de son territoire, Léguillac-de-Cercles fait partie d'une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I, la vallée de la Sandonie, partagée avec les communes voisines de Paussac-et-Saint-Vivien et Saint-Just. Sur ce site se trouvent certaines espèces animales protégées : l'Œdicnème criard (Burhinus oedicnemus), le Moineau soulcie (Petronia petronia) ou la Genette commune (Genetta genetta)[15],[16].

À l'intérieur de cette ZNIEFF, un secteur est protégé en tant que zone Natura 2000 : le « vallon de la Sandonie » où six espèces de chauves-souris ont trouvé des sites d'hivernage ou de reproduction dans des grottes calcaires[17],[18].

Bordant le territoire communal à l'est sur moins d'un kilomètre, le Boulou ainsi que sa vallée et ses coteaux forment une autre ZNIEFF de type I, présentant une importante variété faunistique sur Léguillac-de-Cercles et sept autres communes[19],[20]. De nombreuses espèces s'y trouvent, parmi lesquelles plusieurs sont déterminantes :

Des plantes rares telles que la Colchique d'automne (Colchicum autumnale) ou la Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris), y sont également présentes, ainsi que de très nombreuses autres espèces animales.

Elle fait partie d'une ZNIEFF de type II plus vaste, étendue à deux autres communes, soit une superficie totale de 1 644 hectares représentant la totalité du cours du Boulou, depuis sa source jusqu'à sa confluence avec la Dronne[21],[22].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Léguillac-de-Cercles Blason De gueules au bois terrassé de sinople inscrit dans un cercle en filet d’or, au chef du même chargé d’une croisette tréflée du champ.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 7 mars 2014.
  2. Léguillac-de-Cercles, Géoportail, consulté le 14 novembre 2016.
  3. a et b « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Mareuil en Périgord », sur Préfecture de la Dordogne (recueil des actes administratifs), (consulté le 6 octobre 2016), p. 124-128
  4. Notice communale de Léguillac-de-Cercles sur le site Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 27 avril 2012.
  5. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 3 décembre 2016.
  6. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 3 décembre 2016.
  7. Fiche commune Nom de la commune, Union des maires de la Dordogne, consultée le 22 novembre 2016.
  8. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 7 mars 2014)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 4 novembre 2015.
  12. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 3 novembre 2015).
  13. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 4 novembre 2015.
  14. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 236.
  15. [PDF] Vallée de la Sandonie sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  16. Carte de la vallée de la Sandonie sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  17. [PDF] FR7200669 - Vallon de la Sandonie sur le site de l'INPN, consulté le 29 novembre 2014.
  18. Carte du vallon de la Sandonie sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  19. [PDF] Réseau hydrographique et coteaux du Boulou aval sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  20. Carte de la ZNIEFF Réseau hydrographique et coteaux du Boulou aval sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  21. [PDF] "Vallée et coteaux du Boulou sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.
  22. Carte de la ZNIEFF Vallée et coteaux du Boulou sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 29 novembre 2014.