Konstadínos Filippídis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Konstadínos Filippídis Portail athlétisme
Pedros Cup 2015 Łódź, Konstadinos Filippidis 01.jpg

Konstadínos Filippídis lors de la Pedros Cup de Łódź en 2015.
Informations
Disciplines Saut à la perche
Période d'activité 1999 - en activité
Nationalité Drapeau : Grèce Grec
Naissance (29 ans)
Lieu Athènes
Taille 1,87 m (6 2)
Poids 78 kg (172 lb)
Entraîneur Dimitris Kyteas
Records
Actuel détenteur des records de Grèce du saut à la perche :

• En plein air : 5,91 m (2015)
• En salle : 5,84 m (2016)

Palmarès
Champ. du monde en salle 1 - -
Jeux méditerranéens 1 - -
Champ. d'Europe par équipes 2 - 1
Ligue de diamant - 3 1

Konstadínos « Kostas » Filippídis (en grec moderne Κώστας Φιλιππίδης, né le 26 novembre 1986 à Athènes) est un athlète grec, spécialiste du saut à la perche, champion du monde en salle en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

1999 - 2004[modifier | modifier le code]

Konstadínos « Kostas » Filippídis débute en 1999 l'athlétisme et le saut à la perche à l'âge de 13 ans après avoir pratiqué la gymnastique pendant dix ans, étant trop grand pour pratiquer la discipline à haut niveau (1,70 m à l'époque)[1]. Motivé par la compétition grâce à ses records personnels améliorés chaque années, il participe à sa première compétition internationale en 2003 à Sherbrooke (Canada) où il dispute les Championnats du monde jeunesse. Auteur cette année là d'une meilleure marque personnelle de 5,22 m, il termine au pied du podium de la finale avec 4,95 m.

En 2004, il échoue à nouveau au pied du podium lors des Championnats du monde juniors de Grosseto avec 5,35 m. Il avait sauté peu avant 5,50 m à La Canée. En août suivant, il est choisi pour sa jeunesse et son physique pour allumer la Flamme olympique à Olympique des Jeux olympiques de 2004 dans sa ville natale, Athènes.

Une carrière prometteuse[modifier | modifier le code]

Éclosion (2005)[modifier | modifier le code]

En 2005, il améliore son record personnel de dix centimètres lors des Jeux méditerranéens d'Almería pour remporter la médaille d'or (5,60 m). Il prend ensuite la seconde place des Championnats d'Europe juniors avec 5,45 m.

Sa meilleure performance absolue a lieu lors des Universiade d'Izmir où il remporte la médaille d'argent en franchissant une barre à 5,75 m à son second essai, améliorant le record de Grèce et sa marque de quinze centimètres. Il échoue ensuite par trois fois à 5,80 m, barre que seul l'Allemand Björn Otto parvient à maitriser à son troisième essai.

Il subit une contre performance lors des Championnats du monde d'Helsinki où il est éliminé dès les qualifications avec 5,40 m. En 2006, il est également éliminé en qualifications des Championnats d'Europe de Göteborg avec 5,35 m.

Suspension (2007 - 2009)[modifier | modifier le code]

Le 16 juin 2007, Filippídis est testé positif à l'Etilephrine hors-compétition lors des Championnats de Grèce. Il est suspendu deux ans par l'IAAF de juillet 2007 à juillet 2009. Après de multiples demandes sur la réduction de sa peine, il est autorisé à reprendre la compétition le 16 février 2009.

Retour difficile sur les pistes[modifier | modifier le code]

Retour (2009 - 2011)[modifier | modifier le code]

Filippídis fait son retour sur les pistes en 2009 lors des Championnats d'Europe par équipes à Leiria (Portugal) où il prend la quatrième place avec 5,65 m. Il participe ensuite aux Universiades de Belgrade où il ne prend que la neuvième place du concours avec 5,15 m et est sélectionnée aux Championnats du monde de Berlin mais quitte la compétition dès les qualifications (5,55 m).

En 2010, il améliore son propre record de Grèce en salle avec 5,70 m puis termine quatrième des Championnats du monde en salle de Doha avec 5,65 m, devancé aux essais pour la médaille de bronze par l'Allemand Alexander Straub. L'été suivant, aux Championnats d'Europe de Barcelone, il est éliminé dès les qualifications avec 5,40 m.

Konstadínos Filippídis lors de la Pedros Cup 2015 à Łódź.

En 2011, Konstadínos renoue avec les performances en améliorant son record de Grèce en salle avec 5,72 m. Il se classe par la suite cinquième des Championnats d'Europe en salle de Paris avec 5,61 m. Durant l'été, il égale son record national de 2005 pour finir sixième des mondiaux de Daegu en franchissant 5,75 m à son second essai, avant d'échouer par trois fois à 5,85 m. Il prend en fin de saison la troisième place du classement général de la Ligue de diamant, remportée par le français Renaud Lavillenie.

2012 - 2015[modifier | modifier le code]

Des années régulières (2012 - 2013)[modifier | modifier le code]

Lors de l'hiver 2012, Filippídis améliore pour la troisième fois consécutive son record national en franchissant 5,75 m à Istanbul. Quelques semaines plus tard, il prend une septième place en finale des mondiaux en salle dans cette même ville (5,60 m). En Juin, il se classe cinquième des Championnats d'Europe d'Helsinki avec 5,72 m (SB).

A Londres, pour ses premiers Jeux olympiques, il passe le cap des qualifications et prend une septième place en finale avec 5,65 m, avant de butter par trois fois à 5,75 m. Quelques semaines après, à Lausanne, il franchit 5,76 m puis 5,80 m, nouveaux records de Grèce. En fin de saison, il prend la septième place de la Ligue de diamant, remportée une nouvelle fois par Renaud Lavillenie.

Le à Linz, Konstadínos Filippídis bat son propre record de Grèce absolu en franchissant 5,83 m, mieux que ses performances de Lausanne (5,80 m) et Istanbul (5,75 m)[2] mais ne termine que quatrième des Championnats d'Europe en salle de Göteborg avec 5,76 m, étant devancé aux essais par les Allemands Björn Otto et Malte Mohr mais également par Renaud Lavillenie (6,01 m). Aux mondiaux en plein air de Moscou, il prend une honorable dixième place (5,65 m).

Le à Lille, Konstadinos Filippidis remporte la première édition du Perch'in Lille en franchissant une barre à 5,81 m soit deux centimètres en dessous de son propre record de Grèce ; il devance ainsi Valentin Lavillenie de trente centimètres[3].

Champion du monde en salle (2014)[modifier | modifier le code]

Kostas Filippidis se qualifie pour les Championnats du monde en salle de Sopot en réalisant les minimas avec 5,77m. Il fait partie des favoris, tout comme l'Allemand Malte Mohr et le Britannique Luke Cutts, profitant de l'absence de Renaud Lavillenie pour blessure depuis son récent record du monde. Lors de cette finale, Fillipidis franchit successivement toutes ses barres aux premiers essais jusque 5,80 m avant d'échouer par trois fois à 5,85 m. Il signe sa meilleure performance personnelle de la saison et remporte à cette occasion le titre mondial en devançant Malte Mohr et le Tchèque Jan Kudlička, respectivement médaillés d'argent et de bronze [4].

Konstadínos Filippídis lors des Championnats d'Europe par équipes 2015 à Héraklion.

Filippidis, tout frais champion du monde, débute sa saison estivale lors du Shanghai Golden Grand Prix où il prend la seconde place du concours avec 5,62 m, derrière Renaud Lavillenie (5,92 m). Par la suite, il termine troisième des Bislett Games d'Oslo, à nouveau devancé par Renaud Lavillenie (5,77 m) et par Malte Mohr (5,70 m). Une semaine plus tard, il se classe troisième des Championnats d'Europe par équipes de Tallinn avec 5,30 m, devancé par le Belge Arnaud Art et le Portugais Edi Maia (5,42 m).

Aux Championnats d'Europe de Zurich, il termine septième de la finale du concours (5,60 m) remporté par Renaud Lavillenie (5,90 m). Le 21 août, il remporte le Dagens Nyheter Galan de Stockholm avec la même marque. Il établit sa meilleure performance personnel de la saison à Berlin le 31 août en franchissant 5,70 m. Lors de la finale de la Ligue de diamant, il termine deuxième avec 5,65 m, derrière Renaud Lavillenie (5,93 m). Il termine deuxième du classement général à l'issue des sept meetings.

Victoire à Paris, élimination prématurée aux mondiaux (2015)[modifier | modifier le code]

Discret durant l'hiver 2015, Filippidis se classe tout de même cinquième des Championnats d'Europe en salle de Prague avec 5,75 m (SB).

Il débute sa saison lors du meeting de Doha de la Ligue de diamant 2015 où il remporte le concours avec 5,75 m, devançant l'Allemand Carlo Paech (5,60 m) et l'Argentin German Chiaraviglio (5,60 m). Le 7 juin 2015, il s'améliore ultérieurement à La Canée en 5,77 m. Le 21 juin 2015 à Héraklion, il porte son meilleur saut, au premier essai, à 5,80 m pour remporter l'épreuve de la perche des Championnats d'Europe par équipes, première ligue devant Jan Kudlička (5,75 m). Le 4 juillet 2015, il remporte le meeting Areva de Paris en franchissant 5,91 m, nouveau record de Grèce amélioré de huit centimètres, devant notamment Thiago Braz da Silva (5,86 m) et Sam Kendricks (5,81 m) mais aussi Kévin Menaldo (5,81 m) et Renaud Lavillenie (5,71 m) [5].

Prétendant pour le podium aux championnats du monde de Pékin, il est étonnement éliminé en qualification, ne franchisant que 5,55 m et prenant la vingt-cinquième place du tour qualificatif. Il se rattrape ensuite en terminant deuxième du meeting de Berlin avec 5,74 m, battu aux essais par le Polonais Piotr Lisek, dans des conditions venteuses compliquées.

Un duel est attendu lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles le 11 septembre entre Renaud Lavillenie et Konstadínos Filippídis. Si Filipiddis remporte l'épreuve, il remporte pour la première fois le trophée de la Ligue de diamant, performance que seul Renaud Lavillenie a réalisé depuis 2010 où Lavillenie a remporté tous les trophées. Dans le cas contraire, si Renaud Lavillenie est, au minimum, devant Filippidis, il glane un nouveau trophée. Filippidis termine troisième du concours avec 5,80 m, tandis que Shawnacy Barber réalise 5,90 m et Renaud Lavillenie 5,95 m. Le grec termine à nouveau à la seconde place du classement général.

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Le Grec réalise sa rentrée lors du meeting d'Orléans où il se classe second du concours avec 5,67 m, derrière le Chinois Xue Changrui (5,81 m). Le 23 janvier à Rouen, il franchit 5,77 m à son second essai et se qualifie pour les Championnats du monde en salle de Portland. Il échoue par la suite trois fois à 5,84 m, barre qui aurait été synonyme de record de Grèce en salle. Il remporte également les Championnats de Grèce avec 5,70 m.

Le 21 février 2016, lors de la première édition du meeting All Star Perche organisé par Renaud Lavillenie à Clermont-Ferrand, Filippidis se classe, au terme d'un concours de niveau olympique, troisième avec 5,84 m, ajoutant un centimètre à son record de Grèce datant de 2013. Il n'est devancé que par Renaud Lavillenie (6,02 m) et Shawn Barber (5,91 m).

Le 17 mars 2016, Filippídis termine 7e lors des championnats du monde en salle de Portland avec une marque de 5,65 m et ne conserve pas son titre acquis deux ans plus tôt à Sopot[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque Notes
2003 Championnats du monde jeunesse Sherbrooke 4e 4,95 m
2004 Championnats du monde juniors Grosseto 4e 5,35 m
2005 Jeux méditerranéens Almería 1er 5,60 m
Championnats d'Europe juniors Kaunas 2e 5,45 m
Universiade Izmir 2e 5,75 m NR
2009 Championnats d'Europe par équipes Leiria 4e 5,65 m SB
Universiade Belgrade 9e 5,15 m
Finale mondiale Thessalonique 6e 5,50 m
2010 Championnats du monde en salle Doha 4e 5,65 m
Championnats d'Europe par équipes Bergen 4e 5,50 m
2011 Championnats d'Europe en salle Paris-Bercy 5e 5,61 m
Championnats d'Europe par équipes Izmir 1re 5,40 m
Championnats du monde Daegu 6e 5,75 m =NR
Ligue de diamant 3e détails
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 7e 5,70 m
Championnats d'Europe Helsinki 5e 5,72 m SB
Jeux olympiques Londres 7e 5,65 m
Ligue de diamant 7e détails
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 4e 5,76 m
Championnats du monde Moscou 10e 5,65 m
Ligue de diamant 2e détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 1er 5,80 m SB
Championnats d'Europe par équipes Tallin 3e 5,30 m
Championnats d'Europe Zurich 7e 5,60 m
Ligue de diamant 2e détails
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 5e 5,75 m SB
Championnats d'Europe par équipes Heraklion 1re 5,80 m SB
Ligue de diamant 2e détails
2016 Championnats du monde en salle Portland 7e 5,65 m

Records[modifier | modifier le code]

Son meilleur saut est de 5,75 m à Izmir (Turquie) en août 2005 (record national). Il égale ce record plus de six ans après en 2011 pour terminer finaliste (6e) des Mondiaux de Daegu. En 2013 il franchit 5,82 m à Doha puis 5,91 m à Paris en juillet 2015.

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Saut à la perche En plein air 5,91 m NR Drapeau : France Paris 4 juillet 2015
En salle 5,84 m NR Drapeau : France Clermont-Ferrand 21 février 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://vazel.blog.lemonde.fr/2013/07/04/bob-beamon-jai-debut-lathletisme-a-six-ans/
  2. (en) « Schwanitz, Osaghae and Rudolf equal World leads in Linz », sur www.iaaf.org (consulté le 1er février 2012)
  3. « Lavillenie en échec », sur www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le 8 septembre 2013)
  4. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Filippidis-haut-perche/447679
  5. http://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/La-perche-pour-filippidis/571845
  6. Men's pole vault final

Liens externes[modifier | modifier le code]