Valentin Lavillenie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valentin Lavillenie
Image illustrative de l’article Valentin Lavillenie
Valentin Lavillenie lors des championnats d'Europe en salle 2015.
Informations
Disciplines Saut à la perche
Nationalité Français
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Barbezieux-Saint-Hilaire
Taille 1,71 m (5 7)[1]
Poids 67 kg (147 lb)
Club Clermont Athlétisme Auvergne
Entraîneur Sébastien Gattuso & Sébastien Reisdorffer
Records
5,82 m (2019)
Palmarès
Jeux de la Francophonie 1 - -
Champ. d'Europe en salle - 1 -
Champ. d'Europe espoirs - - 1

Valentin Lavillenie (né le à Barbezieux-Saint-Hilaire) est un athlète français, spécialiste du saut à la perche. Il est le frère cadet de Renaud Lavillenie, ancien recordman du monde de saut à la perche. Il est notamment vice-champion d'Europe en salle en 2021.

Biographie[modifier | modifier le code]

Valentin Lavillenie commence le saut à la perche au sein du Cognac Athletic Club sous la conduite de son père Gilles Lavillenie, puis rejoint en 2010 le groupe d'entraînement de Georges Martin à Bordeaux. En 2012, il intègre le pôle France de Clermont-Ferrand où il côtoie son frère aîné Renaud Lavillenie au Clermont Athlétisme Auvergne, entraîné successivement par Damien Inocencio puis Philippe d'Encausse[2].

En , Valentin Lavillenie porte son record personnel en salle à 5,65 m à l'occasion du Perche Elite Tour de Nevers et réalise à cette occasion les minima de qualifications pour les Championnats d'Europe en salle de Göteborg. Le lendemain, lors du meeting indoor AthléLor de Metz, il termine deuxième du concours, derrière son frère Renaud, en franchissant une barre à 5,70 m. Il réalise les minima pour les Championnats du monde en plein air de Moscou[3],[4].

Le , il remporte l'épreuve de la perche au meeting Pro Athlé Tour de Montreuil et porte son record en plein air à 5,65 m[5]. Il se classe troisième des Championnats d'Europe espoirs de Tampere en Finlande, avec un saut à 5,50 m. Il se qualifie pour la finale du concours des Championnats du monde à Moscou[6], le , mais finit dernier du concours sans parvenir à franchir la première barre à 5,50 m. Il remporte par la suite les Jeux de la Francophonie qui se déroulent au stade Charles-Ehrmann à Nice en franchissant 5,50 m[7].

Durant l'hiver 2015 il améliore son record personnel à 5,80 m, il est le deuxième Français le plus haut en activité derrière son frère Renaud, mais depuis dépassé par Kevin Menaldo et Axel Chapelle. Il termine à la sixième place des Championnats d'Europe en salle avec 5,65 m. Fin mai, il améliore son record extérieur à Eugene aux États-Unis. Le , bien que sélectionné pour les mondiaux, Valentin Lavillenie déclare forfait pour sa participation pour cause de blessure lors de l'entraînement.

Le 19 décembre 2015, il se classe quatrième du meeting d'Aulnay-sous-Bois avec 5,61 m, derrière son frère Renaud (5,71 m), Jérôme Clavier et Kévin Menaldo (5,61 m). Début avril, pendant un stage sur l'Ile de la Réunion, Valentin Lavillenie améliore son record personnel en plein air à 5,71 m, performance qui le permet de se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio et les Championnats d'Europe d'Amsterdam. Il confirme sa régularité en Allemagne où il franchit successivement 5,65 m puis 5,70 m à Deux-Ponts, avant d'échouer de peu à 5,81 m[8].

Le , à l'occasion du premier tour des Interclubs, Lavillenie saute 5,60 m[9] puis améliore cette marque à 5,70 m à Prague le , le plaçant à seulement un centimètre de son record en plein air[10].

Le , la FFA le sélectionne pour participer aux Championnats du monde de Londres. Il échoue en qualifications malgré 5,60 m[11].

Le , il devient vice-champion de France en salle à Liévin avec une barre à 5,72 m, sa deuxième meilleure performance de sa carrière[12]. Il est devancé par son frère Renaud, auteur de 5,83 m[12].

Le , lors du 1er tour des Interclubs, il se blesse lourdement à la cheville[13] qui nécessite une opération et l'insertion de dix vis[14].

Le , de retour de blessure, il égale son record personnel de 2015 avec une barre à 5,71 m[15]. Le , à Pierre-Bénite, il améliore son record personnel de dix centimètres en effaçant une barre à 5,81 m, et réalise officiellement les minimas pour les championnats du monde[16],[17]. Le , lors du meeting de Monaco, il bat son record personnel en passant 5,82 m à la première tentative[18]. Il manque cependant son concours de saut à la perche lors des championnats de France en plein air de Saint-Etienne le en échouant à trois reprises à 5,51 m[19]. Le , il se qualifie pour la deuxième finale mondiale de sa carrière aux championnats du monde de Doha après avoir passé 5,75 m dès le premier essai, tandis que son frère Renaud est lui éliminé[20],[21]. Le 1er octobre, il termine sixième de la finale du saut à la perche des Mondiaux en passant 5,70 m à son deuxième essai, réalisant son objectif d'être finaliste (top 8) de l'épreuve[22].

Le , alors qu'il était censé reprendre la compétition au Meeting Herculis de Monaco, Valentin Lavillenie est testé positif au COVID-19[23].[non pertinent]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2013 Championnats d'Europe espoirs Tampere 3e 5,50 m
Jeux méditerranéens Mersin 5e 5,40 m
Championnats du monde Moscou 13e NM
Jeux de la Francophonie Nice 1er 5,50 m
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 6e 5,65 m
2017 Championnats du monde Londres 14e 5,60 m
2019 Championnats du monde Doha 6e 5,70 m
2021 Championnats de France en salle Miramas 1er 5,77 m
Championnats d'Europe en salle Toruń 2e 5,80 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Marque Lieu Date
Saut à la perche Plein air 5,82 m Monaco
Zagreb

En salle 5,80 m Nevers
Aubière

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Valentin Lavillenie », sur L'Equipe (consulté le )
  2. Jean-Paul Boithias, « Valentin Lavillenie - Dans l’ombre du géant », sur infomagazine.com,
  3. « Les frères Lavillenie font le spectacle à Metz, Bob Tahri forfait pour Göteborg », sur vo2.fr,
  4. « Renaud et Valentin Lavillenie brillent au meeting AthléLor Indoor de Metz », sur eurosport.fr,
  5. « Valentin Lavillenie : « La performance est au rendez-vous » », sur dailymotion.com, (consulté le )
  6. Les frères Lavillenie en finale dans L'Équipe du 10 août 2013.
  7. « Valentin Lavillenie l'emporte avec un saut à 5,50m », sur www.lequipe.fr, L'Équipe (consulté le )
  8. « ATHLE.FR | Les résultats du week-end : Chaboudez et Chapelle s’illustrent », sur athle.fr (consulté le )
  9. A.Rol., « Interclubs : Jimmy Vicaut et Mélina Robert-Michon reprennent en douceur », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (cs) Eternia (www.eternia.cz), Query (www.query.cz), « Tyč M - Memoriál Josefa Odložila », Memoriál Josefa Odložila,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Mondiaux d'athlétisme: Renaud Lavillenie en finale, pas Valentin », CharenteLibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. a et b « Championnats de France en salle : Renaud et Valentin Lavillenie sur le podium du saut à la perche », france3-regions.francetvinfo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « ATHLETISME. L’impressionnante chute du perchiste Valentin Lavillenie », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  14. « Valentin Lavillenie opéré au talon gauche », sur L'Équipe (consulté le )
  15. « Perche : Valentin Lavillenie revient au top », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « Valentin Lavillenie, après son record personnel (5,81 m) établi vendredi à Pierre-Bénite : « Beaucoup d'émotion » », sur L'Équipe (consulté le )
  17. Arthur Dirou, « Meeting de Pierre-Bénite : Valentin Lavillenie revient au sommet », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  18. « Meeting de Monaco : Gatlin, Taylor et Lisek marquent leur territoire - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le )
  19. « Championnats de France Élite : 5,85 m et seizième titre pour Renaud Lavillenie - Athlé - ChF (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  20. « Mondiaux : Pas de finale pour Renaud Lavillenie, son frère Valentin qualifié - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  21. « Championnats du monde : Reanud Lavillenie stoppé, Valentin Lavillenie qualifié pour la finale - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  22. « Mondiaux : Valentin Lavillenie prend la 6e place du saut à la perche - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  23. « Positif au Covid-19, Valentin Lavillenie sera absent à Monaco - Athlé - coronavirus », sur L'Équipe (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]