Mirko Filipović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Filipović.
Mirko Filipović
Mirko Filipović
Mirko Filipović lors de la pesée de l'UFC 75, le 7 septembre 2007, à Londres.
Fiche d’identité
Nom complet Mirko Filipović
Surnom Cro Cop
Nationalité Drapeau de la Croatie Croatie
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Zagreb, Croatie
Équipe Cro Cop Squad Gym
Taille 6 2 (1,88 m)
Catégorie Poids lourds
Palmarès en MMA
Combats 45
Victoires 31
Défaites 11
Matchs nuls 2
Sans décision 1

Mirko Filipović, plus connu sous le surnom de Cro Cop, né le à Zagreb, Croatie, est un célèbre kick-boxeur et pratiquant de MMA croate, par ailleurs homme politique croate durant un mandat.

Il fait partie des rares combattants ayant évolué avec succès à la fois sur le circuit du kick-boxing et des MMA. Son surnom de Cro Cop vient de sa nationalité croate et de son passé de policier : c'est un ancien commando contre-terroriste croate (il faisait partie de l'ATJ Lučko).

Venant du pieds-poings, Cro Cop se sent particulièrement à l'aise lors des phases de combat debout, et il est particulièrement craint pour son fameux high kick de la jambe gauche (il est fausse patte), certainement son arme la plus redoutable.

Champion du Pride Grand Prix Open Weight 2006, il est considéré comme l'un des meilleurs poids lourds dans l'histoire du MMA. De plus, il rentre aussi dans l'histoire du kick-boxing et du K-1 notamment en remportant le K-1 World Grand Prix qui est un tournoi qui regroupe les seize meilleures combattants poids lourds du circuit pieds-poings.

En janvier 2015, à l'age de 40 ans, Dana White, le président de l'Ultimate Fighting Championship (UFC) annonce son retour dans cette discipline.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Ancien boxeur amateur (40 victoires dont 31 KOs, 5 défaites). Jeune, le Croate grandit dans une Yougoslavie en plein déchirement. Sa famille en pâtira indirectement ; son père meurt d’un cancer, après avoir perdu son travail en raison de ses origines.

Le jeune Mirko se lance dans les sports de combats, et développe un farouche attachement à sa terre natale. Deux traits qui guideront sa vie.

Très tôt, il met au point ce qui fera sa légende : son coup de pied haut de la jambe gauche. Furtivité du départ du coup, vitesse élevée, souplesse extrême et très grande puissance, travaillées pendant des heures à l’entraînement. Mirko CroCop a commencé sa carrière professionnelle en 1996 comme kickboxer, suivant les pas de son compatriote Branko Cikatić.

En parallèle, Mirko travaillait comme commando dans la Police croate (unité anti-terroriste Alpha) dans la ville de Lučko près de Zagreb, ce qui explique son surnom de Cro Cop (Croatian Cop soit le « policier croate »), qui lui a été donné par Louis Urban, son principal ennemi, « l'homme qu'il craignait le plus » sur les rings à ses débuts. Il a aussi combattu quelques fois au début de sa carrière sous le surnom de Tigar.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Son plus gros succès en kick-boxing fut en 1999 lorsqu'il atteint la finale du K-1 Grand Prix où il est battu par Ernesto Hoost (il avait une côte cassée depuis la demi-finale).

En 2002, il quitte son métier de policier anti-terroriste pour se concentrer sur sa carrière sportive.

En 2004, Mirko recrute Fabrício Werdum pour améliorer son niveau au sol et tourne la page définitivement avec Mike Bencic. En 2006, Werdum quitte Cro Cop pour se lancer dans une carrière professionnelle.

En 2007, sa signature avec l'Ultimate Fighting Championship (UFC) est officiellement annoncée par Dana White. Cro Cop fait ses débuts dans l'Octogone face à Eddie Sanchez lors de l'UFC 67. Après sa victoire sur Sanchez, il perd deux combats, contre Gabriel Gonzaga (KO) et Cheick Kongo (décision contestée, qui aurait dû être transformée en match nul à la suite de multiples coups répétés dans les parties de la part du Français), résultats plutôt étonnants et qui l'éloigne d'un combat pour le titre.

En février 2008, il rompt son contrat avec l'UFC pour signer au Dream, toute nouvelle organisation de MMA japonaise désignée comme le nouveau Pride FC, pour tenter de relancer sa carrière après son échec relatif aux États-Unis ; il revient à l'UFC l'année d'après. En 2011, il prend sa retraite du MMA à la suite de sa défaite contre Roy Nelson.

Il annonce ensuite son retour en kickboxing pour mars 2012, dans un affrontement contre Ray Sefo. Le 10 mars, il remporte ce combat par décision. Entouré de ses fans, le célèbre Cro-cop a profité de cette occasion pour rendre hommage à un compatriote de K-1 parti en février 2012. Il bat par la suite l'espagnol Loren Javier Jorge par KO au second round à Madrid.

De plus, Mirko a signé un contrat avec l'organisation Glory pour des combats de kickboxing, son prochain rendez-vous est le 8 mars 2014 contre Remy Bonjasky.

Le 21 janvier 2015, Dana White le président de l'UFC annonce le retour de Cro Cop à l'age de 40 ans en UFC.[réf. souhaitée]

Homme politique[modifier | modifier le code]

De décembre 2003 à janvier 2008, Mirko Filipović siège au Hrvatski sabor (Parlement croate) pour un mandat, élu sur la liste du Parti social-démocrate de Croatie[1].

Parcours en MMA[modifier | modifier le code]

Pride Fighting Championships[modifier | modifier le code]

Ultimate Fighting Championship[modifier | modifier le code]

Dream[modifier | modifier le code]

Retour à l'UFC et retraite[modifier | modifier le code]

Retour en MMA[modifier | modifier le code]

Début août 2012, Mirko Filipović annonce son envie de revenir combattre en MMA[2]. Il est alors programmé face à l'ancien sumo et nouveau venu dans les MMA, Shinichi Suzukawa, lors de l'événement de fin d'année Inoki Bom-Ba-Ye 2012 organisé par l'Inoki Genome Federation (IGF) à Tokyo[3]. Cro Cop remporte rapidement la victoire par clé de bras en un peu plus d'une minute[4].

À partir de juin 2013, Filipović est un temps prévu pour un nouveau match face à Aleksander Emelianenko[5]. Mais après l'arrestation d'Emelianenko par la police russe en octobre 2013, accusé d'agression sur un homme de 63 ans dans un bar de Moscou[6], le contrat avec celui-ci est rompu et un nouvel adversaire est alors envisagé pour Cro Cop[7]. Mirko Filipović rencontre alors un ancien champion russe de sambo combat, Alexey Oleinik, en vedette du Legends 2 à Moscou, le 8 novembre 2013[8]. Si le Croate réussit à placer un étranglement en guillotine au début de l'affrontement, il est bientôt dominé au sol et perd par clé de cou en fin de premier round[9].

Le 23 août 2014, Filipović retourne à l'IGF pour affronter l'ancien champion olympique de judo, Satoshi Ishii[10]. Un coup de coude de Cro Cop ouvre Ishii au crane lors de ce match à l'Inoki Genome Fight 2. La blessure s'empire au cours du combat et après plusieurs contrôles médicaux, l'arbitre déclare le Japonais inapte à continuer au milieu du second round. Cela offre la victoire par TKO à Mirko Filipović, qui s'empare alors du titre de l'IGF[11].

Nouveau retour à l'UFC[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, Scott Coker, président du Bellator MMA, annonce son intention de faire signer le combattant croate[12]. Mais c'est finalement avec l'UFC et à l'âge de 40 ans, que Mirko Filipović signe un nouveau contrat[13]. Il abandonne donc à ce moment son titre de l'IGF.

Un match revanche face à Gabriel Gonzaga est alors prévu pour l'UFC Fight Night 64 du 11 avril 2015 à Cracovie[14]. Le Brésilien avait infligé un KO au premier round à Filipović en avril 2007, dans son second combat au sein de l'UFC, alors même que ce dernier était alors considéré comme un des meilleur poids lourd au monde. Cette fois-ci, après deux reprises compliquées pour le Croate, il réussit à renverser la vapeur en envoyant un coup de coude à Gonzaga au clinch. Des coups de poing et de coude sur son adversaire au sol lui permettent ensuite de remporter la victoire par TKO dans ce troisième round[15].

Palmarès en kick-boxing[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, Mirko Filipovic possède un record professionnel en kickboxing de 22 victoires et 7 défaites, dont 12 victoires par knockout[16].

Résultat Adversaire Méthode Événement Date Round Temps
Victoire Ismael Londt Décision (unanime) K-1 World GP Final Zagreb Final 15 mars 2013 3 3
Victoire Pavel Zhuravlev Décision (unanime) K-1 World GP Final Zagreb Semi-Final 15 mars 2013 3 3
Victoire Jarell Big Baby Miller Décision (unanime) K-1 World GP Final Zagreb 8 15 mars 2013 3 3
Victoire Randy BoomBoom Blake Décision (unanime) K-1 Rising 2012 World GP Final 16 14 novembre 2012 3 3
Victoire Loren Javier Jorge KO (Uppercut) K-1 World MAX 2012 World Championship Tournament Final 16 27 mai 2012 2 2:23
Victoire Ray Sefo Décision (Unanime) Zagreb FC Final Fight Mirko Cro-cop 10 mars 2012 3 3:00
Victoire Bob Sapp KO (Coup de poing) Saitama Grand Prix 2003 30 avril 2003 1 1:26
Victoire Mark Hunt Décision (Unanime) Nagoya Grand Prix 2002 3 mars 2003 5 3:00
Victoire Remy Bonjasky TKO Fukuoka Grand Prix 2002 14 juillet 2002 2 2:06
Victoire Ryushi Yanagisawa TKO (Arrêt médical) Rising 2002 27 janvier 2002 1 2:44
Défaite Michael McDonald TKO Melbourne Grand Prix 2001 16 juin 2001 1 1:24
Victoire Peter Aerts Décision (Majorité) Gladiators 2001 17 mars 2001 5 3:00
Victoire Tatsufumi Tomihara KO (Poing) Rising 2001 30 janvier 2001 2 2:55
Défaite Ernesto Hoost Décision (Unanime) World Grand Prix Final 2000 10 décembre 2000 6 3:00
Défaite Mike Bernardo TKO (Blessure et jet de l'éponge) Fukuoka Grand Prix 2000 9 octobre 2000 1 1:07
Victoire Glaube Feitosa Décision (Unanime) Fukuoka Grand Prix 2000 9 octobre 2000 3 3:00
Victoire Hiromi Amada Décision (Unanime) Fukuoka Grand Prix 2000 9 octobre 2000 3 3:00
Victoire Stuart Green KO (Kick) European Grand Prix 2000 1er septembre, 2000 2
Défaite Andy Hug Décision (Unanime) Fight Night 2000 3 juin 2000 5 3:00
Victoire Hiromi Amada TKO Burning 2000 19 mars 2000 4 2:51
Victoire Musashi TKO World Grand Prix Final 1999 5 décembre 1999 3 1:09
Victoire Sam Greco TKO World Grand Prix Final 1999 5 décembre 1999 2 2:50
Défaite Ernesto Hoost TKO (Injury) World Grand Prix Final 1999 5 décembre 1999 2 1:13
Victoire Mike Bernardo TKO World Grand Prix 1999 Opening 5 octobre 1999 1 1:20
Défaite Xhavit Bajrami Décision (Unanime) Braves 1999 20 juin 1999 6 3:00
Victoire Ricky Nickolson KO (Kick) Braves 1999 20 juin 1999 1 1:20
Victoire Jan Nortje KO (Poing) Revenge 4 25 avril 1999 4 1:58
Défaite Ernesto Hoost TKO (Coup de pied) World Grand Prix Final 1996 6 mai 1996 3 1:27
Victoire Jérôme Le Banner Décision (Unanime) World Grand Prix 1996 6 mai 1996 5 3
Victoire Boumelala Anis Décision (Unanime) World Grand Prix 1994 Opening 18 mars 1994 2 2:00

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
45 combats 31 victoires 11 défaites
Par KO 23 5
Par soumission 5 3
Sur décision 3 3
Égalités 2
Sans décision 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 31-11-2 (1) Drapeau du Brésil Gabriel Gonzaga TKO (coups de coude et coups de poing) UFC Fight Night: Gonzaga vs. Cro Cop 2 2015-04-1111 avril 2015 3 3:30 Cracovie, Pologne Combat de la soirée.
Victoire 30-11-2 (1) Drapeau du Japon Satoshi Ishii TKO (coup de pied à la tête et coups de poing) Inoki Bom-Ba-Ye 2014 2014-12-3131 décembre 2014 2 5:00 Tokyo, Japon Défend le titre de l'IGF.
Victoire 29-11-2 (1) Drapeau du Japon Satoshi Ishii TKO (arrêt du médecin) Inoki Genome Fight 2 2014-08-2323 août 2014 2 2:37 Tokyo, Japon Remporte le titre de l'IGF.
Défaite 28-11-2 (1) Drapeau de la Russie Alexey Oleinik Soumission (clé de cou) Legend Fight Show 2 2013-11-088 novembre 2013 1 4:42 Moscou, Russie
Victoire 28-10-2 (1) Drapeau du Japon Shinichi Suzukawa Soumission (clé de bras) Inoki Bom-Ba-Ye 2012 2012-12-3131 décembre 2012 1 1:18 Tokyo, Japon
Défaite 27-10-2 (1) Drapeau des États-Unis Roy Nelson TKO (coups de poing) UFC 137: Penn vs. Diaz 2011-10-2929 octobre 2011 3 1:30 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 27-9-2 (1) Drapeau des États-Unis Brendan Schaub KO (coup de poing) UFC 128: Shogun vs. Jones 2011-03-1919 mars 2011 3 3:44 Newark, New Jersey, États-Unis
Défaite 27-8-2 (1) Drapeau des États-Unis Frank Mir KO (coup de genou) UFC 119: Mir vs. Cro cop 2010-09-2525 septembre 2010 3 4:02 Indianapolis, Indiana, États-Unis
Victoire 27-7-2 (1) Drapeau des États-Unis Pat Barry Soumission (étranglement arrière) UFC 115: Liddell vs. Franklin 2010-06-1212 juin 2010 3 4:30 Vancouver, Colombie-Britannique, Canada
Victoire 26-7-2 (1) Drapeau de l'Australie Anthony Perosh TKO (arrêt du médecin) UFC 110: Nogueira vs. Velasquez 2010-02-2020 février 2010 2 5:00 Sydney, Australie
Défaite 25-7-2 (1) Drapeau du Brésil Júnior dos Santos Soumission (coup de poing) UFC 103 Franklin vs. Belfort 2009-09-1919 septembre 2009 3 2:00 Dallas, Texas, États-Unis
Victoire 25-6-2 (1) Drapeau de l'Angleterre Mostapha Al Turk TKO (coups de poing) UFC 99: The Comeback 2009-06-1313 juin 2009 1 3:06 Cologne, Allemagne
Victoire 24-6-2 (1) Drapeau de la Corée du Sud Hong-Man Choi TKO (coup de pied bas) Dynamite!! 2008 2008-12-3131 décembre 2008 1 6:32 Saitama, Japon
Sans décision 23-6-2 (1) Drapeau des Pays-Bas Alistair Overeem Sans décision (coup de genou à l'aine) Dream 6: Middleweight Grand Prix 2008 Final 2008-09-2323 septembre 2008 1 6:09 Saitama, Japon
Victoire 23-6-2 Drapeau du Japon Tatsuya Mizuno TKO (coups de poing) Dream 1: Lightweight Grandprix 2008 1st Round 2008-03-1515 mars 2008 1 0:56 Saitama, Japon
Défaite 22-6-2 Drapeau de la France Cheick Kongo Décision unanime UFC 75: Champion vs. Champion 2007-09-088 septembre 2007 3 5:00 Londres, Angleterre
Défaite 22-5-2 Drapeau du Brésil Gabriel Gonzaga KO (coup de pied à la tête) UFC 70: Nations Collide 2007-04-2121 avril 2007 1 4:51 Manchester, Angleterre
Victoire 22-4-2 Drapeau des États-Unis Eddie Sanchez TKO (coups de poing) UFC 67: All or Nothing 2007-02-033 février 2007 1 4:33 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 21-4-2 Drapeau des États-Unis Josh Barnett Soumission (coups de poing) Pride Final Conflict Absolute 2006-09-1010 septembre 2006 1 5:32 Saitama, Japon
Victoire 20-4-2 Drapeau du Brésil Wanderlei Silva KO (coup de pied à la tête) Pride Final Conflict Absolute 2006-09-1010 septembre 2006 1 5:26 Saitama, Japon
Victoire 19-4-2 Drapeau du Japon Hidehiko Yoshida TKO (coups de pied aux jambes) Pride Critical Countdown Absolute 2006-07-011er juillet 2006 1 7:38 Saitama, Japon
Victoire 18-4-2 Drapeau du Japon Ikuhisa Minowa TKO (coups de poing) Pride Total Elimination Absolute 2006-05-055 mai 2006 1 1:10 Osaka, Japon
Défaite 17-4-2 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Mark Hunt Décision partagée Pride Shockwave 2005 2005-12-3131 décembre 2005 3 5:00 Saitama, Japon
Victoire 17-3-2 Drapeau des États-Unis Josh Barnett Décision unanime Pride 30 2005-10-2323 octobre 2005 3 5:00 Saitama, Japon
Défaite 16-3-2 Drapeau de la Russie Fedor Emelianenko Décision unamime Pride Final Conflict 2005 2005-08-2828 août 2005 3 5:00 Saitama, Japon
Victoire 16-2-2 Drapeau de la Russie Ibragim Magomedov KO (coup de pied au corps) Pride Critical Countdown 2005 2005-06-2626 juin 2005 1 3:53 Saitama, Japon
Victoire 15-2-2 Drapeau des États-Unis Mark Coleman KO (coups de poing) Pride 29: Fists of Fire 2005-02-2020 février 2005 1 3:40 Saitama, Japon
Victoire 14-2-2 Drapeau des États-Unis Kevin Randleman Soumission (étranglement en guillotine) Pride Shockwave 2004 2004-12-3131 décembre 2004 1 0:41 Saitama, Japon
Victoire 13-2-2 Drapeau des États-Unis Josh Barnett Soumission (blessure à l'épaule) Pride 28: High Octane 2004-10-3131 octobre 2004 1 0:46 Saitama, Japon
Victoire 12-2-2 Drapeau de la Russie Aleksander Emelianenko KO (coup de pied à la tête et coups de poing) Pride Final Conflict 2004 2004-08-1515 août 2004 1 2:09 Saitama, Japon
Victoire 11-2-2 Drapeau du Japon Shungo Oyama TKO (coups de poing) Pride Bushido 4 2004-07-1919 juillet 2004 1 1:00 Nagoya, Japon
Victoire 10-2-2 Drapeau du Japon Hiromitsu Kanehara Décision unanime Pride Bushido 3 2004-05-2323 mai 2004 2 5:00 Yokohama, Japon
Défaite 9-2-2 Drapeau des États-Unis Kevin Randleman KO (coups de poing) Pride Total Elimination 2004 2004-04-2525 avril 2004 1 1:57 Saitama, Japon
Victoire 9-1-2 Drapeau du Japon Yoshihisa Yamamoto TKO (coups de poing) Pride Bushido 2 2004-02-1515 février 2004 1 2:12 Yokohama, Japon
Victoire 8-1-2 Drapeau des États-Unis Ron Waterman TKO (soccer kicks) Pride 27: Inferno 2004-02-011er février 2004 1 4:37 Osaka, Japon
Défaite 7-1-2 Drapeau du Brésil Antônio Rodrigo Nogueira Soumission (clé de bras) Pride Final Conflict 2003 2003-11-099 novembre 2003 2 1:45 Tokyo, Japon Pour le titre intérimaire des poids lourds du Pride FC.
Victoire 7-0-2 Drapeau du Mexique Alberto Rodriguez KO (coup de pied à la tête) Pride Bushido 1 2003-10-055 octobre 2003 1 0:46 Saitama, Japon
Victoire 6-0-2 Drapeau de l'Ukraine Igor Vovchanchyn KO (coup de pied à la tête) Pride Total Elimination 2003 2003-08-1010 août 2003 1 1:29 Saitama, Japon
Victoire 5-0-2 Drapeau des États-Unis Heath Herring TKO (coup de pied au corps et coups de poing) Pride 26: Bad to the Bone 2003-06-088 juin 2003 1 3:17 Yokohama, Japon
Victoire 4-0-2 Drapeau du Japon Kazuyuki Fujita Décision unanime Inoki Bom-Ba-Ye 2002: K-1 vs. Inoki 2002-12-3131 décembre 2002 3 5:00 Saitama, Japon
Victoire 3-0-2 Drapeau du Japon Kazushi Sakuraba TKO (blessure à l'œil) Pride Shockwave 2002 2002-08-2828 août 2002 2 5:00 Tokyo, Japon
Égalité 2-0-2 Drapeau du Brésil Wanderlei Silva Égalité Pride 20: Armed and Ready 2002-04-2828 avril 2002 5 3:00 Yokohama, Japon
Victoire 2-0-1 Drapeau du Japon Yuji Nagata TKO (coups de poing) Inoki Bom-Ba-Ye 2001: K-1 vs. Inoki 2001-12-3131 décembre 2001 1 0:21 Saitama, Japon
Égalité 1-0-1 Drapeau du Japon Nobuhiko Takada Égalité Pride 17: Championship Chaos 2001-11-033 novembre 2001 5 3:00 Tokyo, Japon
Victoire 1-0 Drapeau du Japon Kazuyuki Fujita TKO (coupure) K-1: Andy Hug Memorial 2001-08-1919 août 2001 1 0:39 Saitama, Japon

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « MIRKO FILIPOVIĆ », sur le site du Parlement croate (consulté le 22 juillet 2015).
  2. (en) « Mirko 'Cro Cop' Filipovic looks to return to MMA », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  3. (en) Keith Mills, « Inoki Bom-Ba-Ye features four MMA fights, Cro-Cop vs. Suzukawa headlines », sur ADCombat,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  4. (en) Mike Chiappetta, « Mirko Cro Cop earns quick submission win in return to MMA », sur MMA Fighting,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  5. (en) John Joe O'Regan, « CroCop and Aleks Emelianenko to rematch in Moscow », sur Fighters Only Magazine,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  6. (en) Michael Pepper, « Aleksander Emelianenko arrested by police after allegedly beating up a man at a cafe », sur MMABay,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  7. (en) John Joe O'Regan, « Aleks pulled from CroCop rematch, dropped by LEGEND organization », sur Fighters Only Magazine,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  8. (en) John Joe O'Regan, « CroCop gets new opponent to replace Aleks Emelianenko », sur Fighters Only Magazine,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  9. (en) Steven Rondina, « Legend 2 Results: Mirko Cro Cop Taps to Alexey Oleinik Neck Crank in First Round », sur Bleacher Report,‎ (consulté le 25 juin 2015).
  10. (en) James Goyder, « Mirko Cro Cop to Fight Satoshi Ishii in MMA Bout at IGF in Japan », sur MMAWeekly,‎ (consulté le 26 juin 2015).
  11. (en) Chris Nelson, « Mirko ‘Cro Cop’ Slices Satoshi Ishii, ‘Minowaman’ Falls at Inoki Genome Fight 2 », sur Sherdog,‎ (consulté le 26 juin 2015).
  12. (en) John Morgan, Justin Park, « With Kimbo Slice in Bellator, could 'Cro Cop' be next? Bellator 'definitely' interested », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  13. (en) John Joe O'Regan, « Source: CroCop returning to UFC heavyweight division », sur Bloody Elbow,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  14. (en) « UFC Fight Night 64 heads to Poland with Cro Cop-Gonzaga II, Blachowicz-Manuwa », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  15. (en) Steven Marrocco, « UFC Fight Night 64 results: 'Cro Cop' shocks with TKO of Gabriel Gonzaga », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  16. « Fight Record: Mirko Cro Cop », K-1 (consulté le 20 juin 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :