Vitor Belfort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belfort (homonymie).
Vitor Belfort
Vitor Belfort
Vitor Belfort en mai 2008.
Fiche d’identité
Nom complet Vítor Vieira Belfort
Surnom The Phenom
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Rio de Janeiro (Brésil)
Style Boxe, Jiu-jitsu brésilien
Équipe Jaco Hybrid Training Center (Blackzilians)
Taille 6 0 (1,83 m)
Catégorie Poids moyens
Poids mi-lourds
Poids lourds
Palmarès en MMA
Combats 36
Victoires 25
Défaites 11
Titres obtenus Champion des poids mi-lourds de l'UFC (2004)
Champion des poids mi-lourds du Cage Rage (2007)

Vítor Vieira Belfort, né le à Rio de Janeiro et surnommé The Phenom, est un pratiquant brésilien de jiu-jitsu brésilien et d'arts martiaux mixtes (MMA).

Il a notamment été quatre fois champion du monde de jiu-jitsu brésilien et une fois champion des poids mi-lourds de l'UFC. Il a également remporté le tournoi des poids lourds de l'UFC 12.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours en MMA[modifier | modifier le code]

Ultimate Fighting Championship[modifier | modifier le code]

Vitor Belfort débute sa carrière dans les MMA à 19 ans. Pour son tout premier combat, il défait son adversaire Jon Hess en seulement douze secondes par KO. Grâce à cette victoire, il obtient le surnom The Phenom[1], et participe au tournoi des poids lourds organisé par l'Ultimate Fighting Championship (UFC) lors de l'UFC 12, le 7 février 1997. Après deux KO expéditifs face à Tra Telligman et Scott Ferrozzo, il devient le plus jeune vainqueur d'un combat au sein de l'UFC, et à fortiori, vainqueur d'un titre de champion au sein de cette même organisation[2]. Trois mois plus tard, il inflige la même sanction à Tank Abbott, l'une des star de l'organisation, en combat de gala de l'UFC 13[3].

Son match suivant est organisé contre le vainqueur du tournoi des poids lourds de l'UFC 13, Randy Couture. Favori, Belfort est pourtant dominé par Couture qui l'épuise avec des amenées au sol et ground and pound. L'arbitre interrompt le combat après un peu plus de huit minutes. Belfort subit ainsi la première défaite de sa carrière, par KO technique (TKO).

Après une victoire par soumission (clé de bras) sur Joe Charles, Vitor affronte Wanderlei Silva, autre jeune Brésilien prometteur qui fait ses début à l'UFC. Il lui suffit de 44 secondes pour vaincre son adversaire par TKO, profitant d'une hésitation pour lui asséner une rafale de coups décisive. Après cette victoire, il décide de quitter l'UFC pour rejoindre le Pride Fighting Championships, organisation rivale, qui deviendra quelques années plus tard la plus importante promotion de ce nouveaux sport.

Pride Fighting Championships[modifier | modifier le code]

Son premier combat au sein de la promotion japonaise a lieu lors du Pride 5 en avril 1999. Il affronte Kazushi Sakuraba, lui aussi vainqueur d'un tournoi à l'UFC et étoile montante des MMA nippons. Alors qu'il domine nettement le début du combat, Belfort se fracture la main et se voit obligé de rester dos au sol jusqu'à la fin du temps imparti. Il est ainsi déclaré perdant par décision unanime[4]. Cette défaite crée une tension au sein de son équipe (dirigée par Rickson Gracie) qu'il quitte pour la Brazilian Top Team, toute jeune équipe rivale crée par d'anciens dissidents du clan Gracie.

De juin 2000 à mai 2001, il enchaine quatres victoires face à Gilbert Yvel (décision unanime), Dajiro Mastui (décision unanime), Bobby Southworth (soumission par étranglement arrière) et Heath Herring (décision unanime). Son style semble avoir évolué et il délaisse sa boxe pour approche plus tactique, se déroulant la plupart du temps au sol. Il décide alors de retourner à l'UFC.

Retour à l'UFC et champion des poids mi-lourds[modifier | modifier le code]

Pour son retour à l'UFC en 2002, il est d'abord censé affronter Tito Ortiz lors de l'UFC 33 mais une blessure l'empêche de participer au combat. Finalement, à son retour, il affronte Chuck Liddell à l'UFC 37.5, alors que celui-ci est sur une série de huit victoires consécutives. Après un âpre combat, il perd finalement par décision unanime aux termes des trois rounds. Il se reprend lors de l'UFC 43, en mettant Marvin Eastman KO après une minute de combat.

Son combat suivant, en 2004, est alors une revanche programmée face à Randy Couture, pour le titre de champion des poids mi-lourds de l'UFC qu'il détient. La rencontre n'offre toutefois pas le spectacle attendu. En effet, dès le début, un coup de poing de Belfort blesse et coupe l'œil de Couture, au point que l'arbitre doive arrêter le combat. Belfort remporte alors son premier titre de champion de l'UFC.

Un troisième match entre les deux hommes est arrangé la même année, pour la ceinture de Belfort cette fois-ci. Le combat offre alors un meilleur spectacle, en allant jusqu'à la fin du troisième round. Là, face aux dégâts reçus par Belfort, le médecin préfère demander l'arrêt du combat et Couture regagne ainsi son titre.

Son combat suivant est prévu en février 2005 contre Tito Ortiz, l'ancien champion des poids mi-lourds durant quatre ans. Le combat commence bien pour Belfort, qui brise rapidement le nez d'Ortiz et domine le premier et le début du deuxième round. Néanmoins, il est mis au sol une première fois à la fin du premier round, puis plusieurs fois dans le deuxième round. Après deux rounds épuisants, il est impuissant dans le troisième et s'y fait dominer. Le combat se poursuit jusqu'à la fin des trois rounds, et les juges décident de déclarer Ortiz vainqueur par décision partagée, une décision non dénuée de controverse qui sera critiquée par plusieurs combattants.

Il quitte ensuite une nouvelle fois l'UFC.

Passage dans diverses organisations[modifier | modifier le code]

Belfort revient alors au Pride FC, où il est défait par soumission par Alistair Overeem après neuf minutes de combat. Une revanche est organisée au Strikeforce, et Belfort perd une nouvelle fois, cette fois-ci par décision unanime des juges.

En octobre 2006, à nuveau au Pride FC, il affronte l'ancien champion des poids moyens de l'organisation, Dan Henderson. Il est également battu sur décision unanime, à l'issue des trois rounds. Une controverse naît après le combat, à la suite de la découverte chez Belfort d'un taux de testostérone anormalement élevé du à un traitement post-opératoire. Il est sanctionné par une suspension de neuf mois et une amende de 10 000 dollars infligées par la commission athlétique du Nevada.

Belfort retourne sur le ring en rejoignant l'organisation Cage Rage, où il bat par KO l'Italien Ivan Serati, avant d'obtenir le titre de champion des poids mi-lourds du Cage Rage en battant James Zikic par décision unanime, malgré une main cassée qui l'a empêché de réaliser une performance complète.

Il bat ensuite Terry Martin et Matt Lindland dans deux galas organisés par la nouvelle promotion américaine Affliction Entertainment, avant de signer de nouveau avec l'UFC.

Retour à l'UFC chez les poids moyens[modifier | modifier le code]

Première course au titre[modifier | modifier le code]

Rich Franklin et Vitor Belfort dans l'Octogone lors de l'UFC 103.

Pour son retour au sein de l'organisation américaine, Vitor Belfort affronte l'ancien champion des poids moyens de l'UFC, Rich Franklin dans un combat à poids intermédiaire à 195 lb (89 kg), en tête d'affiche de l'UFC 103 du 19 septembre 2009[5]. Après un moment d'observation, Belfort assomme Franklin avec un coup de poing du gauche et continue ensuite les coups pour remporter la victoire par TKO dès la première reprise[6]. Il remporte à cette occasion la distinction du KO de la soirée.

Dana White annonce ensuite Belfort comme aspirant numéro un au titre de champion des poids moyens détenu par Anderson Silva. Si le combat est plusieurs fois repoussé, du fait de blessures touchant les deux combattants, il se déroule finalement le 5 février 2011 à l'occasion de l'UFC 126. Après trois minutes d'observation, Belfort reçoit uncoup de pied direct en plein menton qui le sonne immédiatement. Il perd ce combat par KO et rate sa chance pour la ceinture.

Seconde course au titre[modifier | modifier le code]

Il revient à l'occasion de l'UFC 133 où il affronte Yoshihiro Akiyama. Malgré la découverte d'une hépatite A chez Belfort durant sa préparation, cela ne l'empêche pas de mener son combat à bien et de remporter la victoire par KO, après un peu moins de deux minutes de combat.

Il combat ensuite le 14 janvier 2012, à l'occasion de l'UFC 142, et défait Anthony Johnson par soumission en étranglement arrière.

Belfort devait par la suite affronter Alan Belcher lors de l'UFC 153. Néanmoins, à cause de l'absence d'adversaire pour affronter le champion des poids mi-lourds, Jon Jones, un combat lui est proposé contre ce dernier, et malgré un temps de préparation court, Belfort accepte. Le 13 octobre 2012, à l'occasion de l'UFC 152, il affronte donc Jones pour sa ceinture dans un combat à rebondissement. Alors qu'il est l'outsider de ce combat, Belfort est à deux doigts de passer une clé de bras au champion, manquant de peu une soumission dès le premier round, à la surprise générale. Néanmoins, Jones réussit à se sortir du piège, blessé au bras, et finit par l'emporter par soumission (americana) au début du 4e round.

Belfort retourne en poids moyen et combat contre Michael Bisping lors de l'UFC on FX 7, avec l'enjeu pour Bisping de devenir aspirant numéro un pour la ceinture en cas de victoire sur le Brésilien. Belfort gagne par TKO dans le second round, grâce à un coup de pied haut suivi de coups de poing. Il remporte le bonus du KO de la soirée et se replace dans la course au titre.

Mi-février, Belfort est annoncé contre Luke Rockhold, dernier champion des poids moyens du Strikeforce, en tête d'affiche de l'UFC on FX 8 au Brésil[7]. Avant ce combat, l'annonce de l'autorisation à Belfort d'un recours à une thérapie de remplacement de testostérone (TRT) par la commission athlétique brésilienne fait réagir Rockhold et la presse[8]. L'Américain considère alors son adversaire comme un « tricheur »[9], mais ne refuse pas l'affrontement[10]. Les deux hommes se rencontrent alors le 18 mai 2013 et Rockhold perd dès le premier round après avoir été envoyé au tapis sur un coup de pied retourné à la tête[11]. Il obtient à nouveau la distinction du KO de la soirée[12]. À la suite de ce combat, certaines rumeurs évoquent un match truqué mettant en cause un léger signe de tête de Rockhold fait avant de recevoir le coup de pied. Cette hypothèse peu vraisemblable est rapidement démenti par l'intéressé[13],[14].

Son combat suivant l'oppose à nouveau à Dan Henderson[15] après une première confrontation en 2006 remporté par décision unanime par l'Américain. Le combat a lieu au Brésil le 9 novembre 2013 en vedette de l'UFC Fight Night 32 et se déroule dans la catégorie des poids mi-lourds. Rapidement, Belfort envoie un puissant uppercut du gauche qui fait s'écrouler le vétéran. Henderson parvient à se relever mais c'est alors qu'il reçoit un coup de pied haut qui l'envoie de nouveau au tapis. L'arbitre arrête alors le combat après un peu plus d'une minute dans le premier round[16]. Vitor Belfort obtient le bonus du KO de la soirée pour la 3e fois consécutive[17] en infligeant son premier KO à Dan Henderson en seize ans de carrière.

Changement de législation sur le dopage[modifier | modifier le code]

Ses dernières performances lui permettent d'obtenir un combat pour la ceinture de champion. Début février 2014, Belfort est annoncé comme le prochain prétendant au titre poids moyens face au nouveau champion Chris Weidman, en tête d'affiche de l'UFC 173, le 24 mai 2014 à Las Vegas[18]. Cependant, la polémique sur les dérogations accordées pour les TRT enfle à l'approche du combat. Belfort, alors utilisateur de ce procédé depuis deux ans risque de ne pas se voir accorder cette exemption par la commission athlétique du Nevada[19]. Son contrôle positif aux stéroïdes anabolisants en 2006 ne plaide pas en sa faveur. Le 27 février 2014, la comission vote à l'unanimité le bannissement définitif des TRT en ne délivrerant désormais plus aucune autorisation[20]. Belfort se retire alors du combat expliquant avoir besoin de plus de temps pour se préparer à une telle échéance avec ces nouvelles règles. Lyoto Machida est alors choisit pour le remplacer[21].

Fin mai, Wanderlei Silva ne se présente pas aux tests médicaux lui permettant d'obtenir une autorisation pour combattre et est alors évincé du programme de l'UFC 175 face à Chael Sonnen. C'est alors Belfort qui est choisi pour le remplacer lors de cet événement du 5 juillet 2014 à Las Vegas[22] malgré quelques doutes sur la possibilité pour lui aussi d'obtenir une autorisation après un récent contrôle antidopage présentant encore un taux de testostérone trop élévé. Mais c'est un contrôle positif de Sonnen qui annule la rencontre[23].

Combat pour le titre des poids moyens[modifier | modifier le code]

Il retrouve finalement une occasion de ravir le titre des poids mi-lourds de l'UFC, programmé pour affronter le champion Chris Weidman lors de l'UFC 181, le 6 décembre à Las Vegas[24]. Le combat est cependant bientôt repoussé à l'UFC 184 du 28 février 2015 à la suite d'une blessure de l'Américain[25], puis annulé lorsque le champion se blesse une seconde fois[26]. La rencontre a finalement bien lieu le 23 mai 2015, en second combat principal de l'UFC 187[27]. Belfort envoie de nombreux coups au champion en début de match mais ce dernier ne tombe pas. Weidman reprend ensuite la main en amenant le Brésilien au sol, il réussit alors à passer en position montée et assener des coups de poing qui finissent par lui offrir la victoire par TKO en un peu moins de trois minutes dans la première reprise[28].

Troisième course au titre[modifier | modifier le code]

C'est ensuite une troisième rencontre face à Dan Henderson qui est programmée en vedette de l'UFC Fight Night 77 du 7 novembre 2015, à Rio de Janeiro[29]. Comme lors de leur précédent combat en novembre 2013, Belfort prend rapidement le dessus et remporte la victoire par KO dès la première reprise. Le Brésilien assomme Henderson d'un coup de pied à la tête et enchaine avec quelques coups de poing sur son adversaire au sol pour ressortir vainqueur en un peu plus de deux minutes[30]. Il remporte également l'un des quatre bonus de performance de la soirée distribué ce jour-là[31].

Le 19 janvier 2016, l'UFC annonce officiellement l’affrontement entre Vitor Belfort et Ronaldo Souza comme combat principal de l'UFC Fight Night 87, qui se déroulera au Brésil le 14 mai 2016[32]. Un combat qui pourrait déterminer le prochain aspirant au titre des poids moyens, Belfort étant à ce moment là classé 3e de la division, alors que Souza se hisse lui à la seconde place.

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
36 combats 25 victoires 11 défaites
Par KO 18 4
Par soumission 3 2
Sur décision 4 5
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 25-11 Drapeau des États-Unis Dan Henderson KO (coups de poing) UFC Fight Night: Belfort vs. Henderson 3 2015-11-077 novembre 2015 1 2:07 São Paulo, Brésil Performance de la soirée.
Défaite 24-11 Drapeau des États-Unis Chris Weidman TKO (coups de poing) UFC 187: Johnson vs. Cormier 2015-05-2323 mai 2015 1 2:53 Las Vegas, Nevada, États-Unis Pour le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 24-10 Drapeau des États-Unis Dan Henderson KO (coup de pied à la tête) UFC Fight Night: Belfort vs. Henderson 2013-11-099 novembre 2013 1 1:17 Goiânia, Brésil Combat en poids mi-lourd.
KO de la soirée.
Victoire 23-10 Drapeau des États-Unis Luke Rockhold KO (coup de pied circulaire retourné et coups de poing) UFC on FX: Belfort vs. Rockhold 2013-05-1818 mai 2013 1 2:32 Jaraguá do Sul, Brésil KO de la soirée.
Victoire 22-10 Drapeau de l'Angleterre Michael Bisping TKO (coup de pied à la tête et coups de poing) UFC on FX: Belfort vs. Bisping 2013-01-1919 janvier 2013 2 1:27 Sao Paulo, Brésil KO de la soirée.
Défaite 21-10 Drapeau des États-Unis Jon Jones Soumission (americana) UFC 152: Jones vs. Belfort 2012-09-2222 septembre 2012 4 0:54 Toronto, Ontario, Canada Pour le titre des poids mi-lourds de l'UFC.
Victoire 21-9 Drapeau des États-Unis Anthony Johnson Soumission (étranglement arrière) UFC 142: Aldo vs. Mendes 2012-01-1414 janvier 2012 1 4:49 Rio de Janeiro, Brésil Combat en poids intermédiaire à 197 lb (90 kg) ; Johnson ne fait pas le poids requis.
Victoire 20-9 Drapeau du Japon Yoshihiro Akiyama KO (coups de poing) UFC 133: Evans vs. Ortiz 2011-08-066 août 2011 1 1:52 Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis KO de la soirée.
Défaite 19-9 Drapeau du Brésil Anderson Silva KO (front kick et coups de poing) UFC 126: Silva vs. Belfort 2011-02-055 février 2011 1 3:25 Las Vegas, Nevada, États-Unis Pour le titre des poids moyens de l'UFC.
Victoire 19-8 Drapeau des États-Unis Rich Franklin TKO (coups de poing) UFC 103: Franklin vs. Belfort 2009-09-1919 septembre 2009 1 3:02 Dallas, Texas, États-Unis Combat en poids intermédiaire à 195 lb (89 kg).
KO de la soirée.
Victoire 18-8 Drapeau des États-Unis Matt Lindland KO (coups de poing) Affliction: Day of Reckoning 2009-01-2424 janvier 2009 1 0:37 Anaheim, Californie, États-Unis
Victoire 17-8 Drapeau des États-Unis Terry Martin KO (coups de poing) Affliction: Banned 2008-07-1919 juillet 2008 2 3:22 Anaheim, Californie, États-Unis Début en poids moyen.
Victoire 16-8 Drapeau de l'Angleterre James Zikic Décision unanime CR 23: Unbelievable 2007-09-2222 septembre 2007 3 5:00 Londres, Angleterre Remporte le titre des poids mi-lourds du Cage Rage.
Victoire 15-8 Drapeau de l'Italie Ivan Serati TKO (coups de poing) CR 21: Judgement Day 2007-04-2121 avril 2007 1 3:47 Londres, Angleterre
Défaite 14-8 Drapeau des États-Unis Dan Henderson Décision unanime Pride 32: The Real Deal 2006-10-2121 octobre 2006 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Belfort contrôlé avec un taux élevé de testostérone et suspendu 9 mois.
Victoire 14-7 Drapeau du Japon Yoshiki Takahashi KO (coup de poing) Pride Critical Countdown Absolute 2006-07-011er juillet 2006 1 0:36 Saitama, Japon
Défaite 13-7 Drapeau des Pays-Bas Alistair Overeem Décision unanime Strikeforce: Revenge 2006-06-099 juin 2006 3 5:00 San José, Californie, États-Unis
Victoire 13-6 Drapeau de la France Antony Réa KO (coups de poing) CR 14: Punishment 2005-12-033 décembre 2005 2 1:30 Londres, Angleterre
Défaite 12-6 Drapeau des Pays-Bas Alistair Overeem Soumission (étranglement en guillotine) Pride Total Elimination 2005 2005-04-2323 avril 2005 1 9:36 Osaka, Japon
Défaite 12-5 Drapeau des États-Unis Tito Ortiz Décision partagée UFC 51: Super Saturday 2005-02-055 février 2005 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 12-4 Drapeau des États-Unis Randy Couture TKO (arrêt du médecin) UFC 49: Unfinished Business 2004-08-2121 août 2004 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Perd le titre des poids mi-lourds de l'UFC.
Victoire 12-3 Drapeau des États-Unis Randy Couture TKO (coupure) UFC 46: Supernatural 2004-01-3131 janvier 2004 1 0:49 Las Vegas, Nevada, États-Unis Remporte le titre des poids mi-lourds de l'UFC.
Victoire 11-3 Drapeau des États-Unis Marvin Eastman TKO (coups de genou et coups de poing) UFC 43: Meltdown 2003-06-066 juin 2003 1 1:07 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 10-3 Drapeau des États-Unis Chuck Liddell Décision unanime UFC 37.5: As Real As It Gets 2002-06-2222 juin 2002 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 10-2 Drapeau des États-Unis Heath Herring Décision unanime Pride 14: Clash of the Titans 2001-05-2727 mai 2001 3 5:00 Yokohama, Japon
Victoire 9-2 Drapeau des États-Unis Bobby Southworth Soumission (étranglement arrière) Pride 13: Collision Course 2001-03-2525 mars 2001 1 4:09 Saitama, Japon
Victoire 8-2 Drapeau du Japon Daijiro Matsui Décision unanime Pride 10: Return of the Warriors 2000-08-2727 août 2000 2 10:00 Tokorozawa, Japon
Victoire 7-2 Drapeau des Pays-Bas Gilbert Yvel Décision unanime Pride 9: New Blood 2000-06-044 juin 2000 2 10:00 Nagoya, Japon
Défaite 6-2 Drapeau du Japon Kazushi Sakuraba Décision unanime Pride 5 1999-04-2929 avril 1999 2 10:00 Nagoya, Japon
Victoire 6-1 Drapeau du Brésil Wanderlei Silva TKO (coups de poing) UFC Ultimate Brazil 1998-10-1616 octobre 1998 1 0:44 São Paulo, Brésil Début en poids mi-lourd.
Victoire 5-1 Drapeau des États-Unis Joe Charles Soumission (clé de bras) UFC Ultimate Japan 1997-12-2121 décembre 1997 1 8:16 Yokohama, Japon
Défaite 4-1 Drapeau des États-Unis Randy Couture TKO (coups de poing) UFC 15: Collision Course 1997-10-1717 octobre 1997 1 8:16 Bay St. Louis, Mississippi, États-Unis Pour déterminer l'aspirant no 1 au titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 4-0 Drapeau des États-Unis Tank Abbott TKO (coups de poing) UFC 13: The Ultimate Force 1997-05-3030 mai 1997 1 0:52 Augusta, Géorgie, États-Unis
Victoire 3-0 Drapeau des États-Unis Scott Ferrozzo TKO (coups de poing) UFC 12: Judgement Day 1997-02-077 février 1997 1 0:43 Dothan, Alabama, États-Unis Remporte le tournoi des poids lourds de l'UFC 12.
Victoire 2-0 Drapeau des États-Unis Tra Telligman TKO (coupure) UFC 12: Judgement Day 1997-02-077 février 1997 1 1:17 Dothan, Alabama, États-Unis Demi-finale du tournoi des poids lourds de l'UFC 12.
Victoire 1-0 Drapeau des États-Unis Jon Hess KO (coups de poing) SuperBrawl 2 1996-10-1111 octobre 1996 1 0:12 Honolulu, Hawaï, États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Phenom est une abréviation en anglais du mot phenomenon signifiant phénomène
  2. (en) « UFCStats – Stats and Records from Inside the Octagon », sur ufcstats.com,‎ (consulté le 26 janvier 2016).
  3. (en) « UFC 13: Belfort vs Abbott », sur ufcstats.com,‎ (consulté le 26 janvier 2016).
  4. (en) « Vitor Belfort (interview) », sur geocities.com,‎ (consulté le 26 janvier 2016).
  5. (en) « Rich Franklin vs. Vitor Belfort, not Dan Henderson, new UFC 103 main event », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 29 octobre 2015).
  6. (en) Greg Savage, « Belfort Beats Franklin at UFC 103 », sur Sherdog,‎ (consulté le 29 octobre 2015).
  7. (en) « 'UFC on FX 8: Belfort vs. Rockhold' set for May 18 in Jaragua do Sul, Brazil », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 28 août 2013).
  8. (en) Jeremy Botter, « UFC on FX 8: Is It Fair That Luke Rockhold Must Face an Enhanced Vitor Belfort? », sur Bleacher Report,‎ (consulté le 28 août 2013).
  9. (en) Ben Fowlkes, « Rockhold: UFC should address Belfort's testosterone use », sur USA TODAY,‎ (consulté le 28 août 2013).
  10. « UFC on FX 8 : Vitor Belfort sous TRT, Luke Rockhold réagit », sur Riddum,‎ (consulté le 28 août 2013).
  11. (en) Steven Marrocco, « UFC on FX 8 results/photos: Vitor Belfort blasts Luke Rockhold via wheel kick », sur MMAJunkie.com,‎ (consulté le 28 août 2013).
  12. Mike Whitman, « UFC on FX 8 Bonuses: Vitor Belfort, ‘Jacare,’ Lucas Martins, Jeremy Larsen Pocket $50K », sur Sherdog,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  13. « Luke Rockhold : Mon combat contre Vitor Belfort n'était pas truqué », sur Riddum,‎ (consulté le 28 août 2013).
  14. (en) « Luke Rockhold addresses bizarre UFC on FX 8 fight-fix conspiracy speculation », sur MMAJunkie.com,‎ (consulté le 28 août 2013).
  15. (en) « UFC targets Vitor Belfort vs. Dan Henderson rematch for Nov. 9 event in Brazil », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  16. (en) Ryan McKinnell, « UFC Fight Night 32 Results: Vitor Belfort Scores Another First-Round KO, Cements Contender Status », sur MMAWeekly,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  17. (en) « UFC Fight Night 32 bonuses: Belfort, Martins, Akhmedov, Perpetuo win $50,000 », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  18. « UFC 173: C’est officiel, Chris Weidman affrontera Vitor Belfort le 24 mai à Las Vegas », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 28 février 2014).
  19. (en) Ken Pishna, « Vitor Belfort Will Fight at UFC 173 in Vegas Even if TUE Denied… or “That Would Be a Problem” », sur MMAWeekly,‎ (consulté le 28 février 2014).
  20. « UFC La commission athlétique du Nevada vient de bannir les « TRT », l’UFC fera de même », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  21. « UFC 173: Vitor Belfort se retire, Lyoto Machida affrontera Chris Weidman le 24 mai à Las Vegas (Vidéo) », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 28 février 2014).
  22. « UFC 175: Wanderlei Silva est out, Chael Sonnen affrontera Vitor Belfort », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 2 juin 2014).
  23. (en) « Vitor Belfort officially pulled from UFC 175 lineup », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  24. « Belfort affrontera Weidman au UFC 181 », sur RDS.ca,‎ (consulté le 28 juillet 2014).
  25. (en) « Chris Weidman vs. Vitor Belfort, Ronda Rousey vs. Cat Zingano official for UFC 184 », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 8 décembre 2014).
  26. « UFC 184: Chris Weidman est blessé, son combat contre Vitor Belfort est annulé, Rousey vs. Zingago en main event », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 26 mai 2015).
  27. (en) « Jones-Johnson, Weidman-Belfort, Cerrone-Nurmagomedov top UFC 187 in May », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 21 mai 2015).
  28. (en) Erik Fontanez, « UFC 187 Results: Chris Weidman TKOs Vitor Belfort in the First Round », sur MMAWeekly,‎ (consulté le 26 mai 2015).
  29. (en) « UFC Fight Night 77 set for Sao Paulo with Vitor Belfort-Dan Henderson trilogy rematch », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 3 novembre 2015).
  30. (en) Marc Raimondi, « UFC Fight Night 77 results: Vitor Belfort knocks out Dan Henderson again in battle of legends », sur MMA Fighting,‎ (consulté le 9 novembre 2015).
  31. (en) « UFC Fight Night 77 bonuses: Who took home $50,000 for their stoppages in Sao Paulo? », sur MMAjunkie,‎ (consulté le 9 novembre 2015).
  32. « ‘Jacare’ Souza affrontera Vitor Belfort le 14 mai au Brésil », sur MMA Nouvelles,‎ (consulté le 26 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :