Aller au contenu

Équipe de France féminine de football au Championnat d'Europe 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Équipe de France féminine de football au championnat d'Europe 2022
Drapeau de la France

Fédération Fédération française de football
Classement FIFA 3e

Organisateur(s) Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Participation 7e
Meilleure performance Quart de finaliste
(en 2009, 2013 et 2017)
Sélectionneur Corinne Diacre
Capitaine Wendie Renard
Maillots

Domicile

Extérieur
Équipe de France féminine de football

L'équipe de France féminine de football participe au Championnat d'Europe de 2022 organisé en Angleterre du 6 au .

Qualification[modifier | modifier le code]

L'équipe de France se qualifie en terminant à la première place de son groupe de qualifications, devant l'Autriche, la Serbie, la Macédoine du Nord et le Kazakhstan. Les Bleues ont remporté sept de leurs huit matchs, ne concédant qu'un match nul en Autriche.

Préparation[modifier | modifier le code]

Maillot[modifier | modifier le code]

En , l'équipementier de l'équipe de France, Nike, dévoile les maillots qu'il a confectionnés pour la compétition. Le maillot domicile est bleu avec des motifs floraux en référence à l’art et à l’architecture néoclassique. Des bandes rouges sont présentes sur les flancs, sur lesquelles sont inscrites le surnom de l'équipe, Les Bleues. À l’intérieur du col figure un badge frappé de l’inscription « Nos différences nous unissent ». Le maillot extérieur est blanc avec des bandes latérales présentant les mêmes motifs que le maillot domicile dans une teinte rose gold[1].

Matchs de préparation[modifier | modifier le code]

Le , la Fédération française de football annonce la tenue de deux matchs amicaux de préparation à la compétition, face au Cameroun (52e au classement FIFA) à Beauvais, puis contre le Viêt Nam (32e au classement FIFA) à Orléans pour la première confrontation entre les deux pays de l'histoire[2].

Pour leur premier match de préparation, les Bleues s'imposent largement face aux Camerounaises sur le score de 4-0. Melvine Malard ouvre le score à la demi-heure de jeu avant que Griedge Mbock ne double la mise moins de dix minutes plus tard. En seconde période, Ouleymata Sarr, entrée en jeu à la mi-temps, inscrit un doublé sur corner en cinq minutes, avant de manquer le triplé en fin de match, sa tentative échouant sur le poteau. Dans le temps additionnel, Hawa Cissoko est expulsée pour l'accumulation de deux cartons jaunes[3]. La gardienne Mylène Chavas honore à l'occasion de ce match sa première sélection en équipe de France[4].

Dans le cadre du second match, les Françaises battent le Viêt Nam par sept buts à zéro. Delphine Cascarino, Kadidiatou Diani (auteure d'un doublé), Sandie Toletti, Marie-Antoinette Katoto, Clara Matéo et Aïssatou Tounkara sont les buteuses du soir[5].


Joueuses et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Le , au journal télévisé de 13h de TF1, la sélectionneuse Corinne Diacre dévoile sa liste des 23 joueuses sélectionnées pour participer à la compétition.

La sélection est marquée par l'absence d'Amandine Henry, ancienne capitaine tenue à l'écart depuis l'hiver 2020 et des critiques à l'encontre de Diacre. Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse de l'histoire des Bleues, et Viviane Asseyi, l'une des joueuses les plus capées sous l'ère Diacre, sont elles aussi absentes de la liste[6]. Kheira Hamraoui, qui est en froid avec des coéquipières en club en raison d'un scandale sur son agression au mois d'octobre 2021[7], où elle a accusé à tort sa potentielle concurrente au milieu de terrain Aminata Diallo d'en être la responsable[8], ne fait pas non plus partie des 23. Au poste d'arrière gauche, Selma Bacha est préférée à sa coéquipière Perle Morroni[6]. Solène Durand est blessée et ne peut pas être sélectionnée[6], à l'instar d'Amel Majri, qui est enceinte[9].

Effectif et encadrement de l'équipe de France féminine pour le Championnat d'Europe 2022[10],[11]
Joueuses     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Chavas, MylèneMylène Chavas  (26 ans) 0 0 Girondins de Bordeaux 2021
16 G Lerond, JustineJustine Lerond  (24 ans) 0 0 FC Metz 2022
21 G Peyraud-Magnin, PaulinePauline Peyraud-Magnin  (32 ans) 25 0 Juventus FC 2019


3 D Renard, WendieWendie Renard Capitaine  (33 ans) 131 33 Olympique lyonnais 2011
4 D Torrent, MarionMarion Torrent  (32 ans) 44 1 Montpellier HSC 2017
5 D Tounkara, AïssatouAïssatou Tounkara  (29 ans) 31 2 Atlético de Madrid 2016
7 D Karchaoui, SakinaSakina Karchaoui  (28 ans) 47 0 Paris Saint-Germain 2016
13 D Bacha, SelmaSelma Bacha  (23 ans) 4 1 Olympique lyonnais 2021
19 D Mbock, GriedgeGriedge Mbock  (29 ans) 65 6 Olympique lyonnais 2013
22 D Périsset, ÈveÈve Périsset  (29 ans) 34 3 Girondins de Bordeaux 2016
23 D Cissoko, HawaHawa Cissoko  (27 ans) 5 0 West Ham United 2017


2 M Palis, EllaElla Palis  (25 ans) 6 0 Girondins de Bordeaux 2021
6 M Toletti, SandieSandie Toletti  (29 ans) 27 1 Levante UD 2013
8 M Geyoro, GraceGrace Geyoro  (27 ans) 49 8 Paris Saint-Germain 2017
10 M Matéo, ClaraClara Matéo  (26 ans) 10 1 Paris FC 2020
14 M Bilbault, CharlotteCharlotte Bilbault  (34 ans) 43 1 Girondins de Bordeaux 2015
15 M Dali, KenzaKenza Dali  (32 ans) 42 9 Everton FC 2014


9 A Katoto, Marie-AntoinetteMarie-Antoinette Katoto  (25 ans) 28 24 Paris Saint-Germain 2018
11 A Diani, KadidiatouKadidiatou Diani  (29 ans) 70 16 Paris Saint-Germain 2014
12 A Malard, MelvineMelvine Malard  (24 ans) 11 3 Olympique lyonnais 2020
17 A Baltimore, SandySandy Baltimore  (24 ans) 13 2 Paris Saint-Germain 2020
18 A Sarr, OuleymataOuleymata Sarr  (28 ans) 15 3 Paris FC 2017
20 A Cascarino, DelphineDelphine Cascarino  (27 ans) 40 9 Olympique lyonnais 2016


Sélectionneur
Préparateur(s) physique(s)
  • Anthony Grech-Anglini
Entraîneur(s) des gardiennes
  • Gilles Fouache
Kinésithérapeute(s)
  • Nathalie Barrusseau
  • Audrey Citton-Gérald
  • Lucie Rubeaux
Médecin(s)
  • Vincent Detaille



Légende


Compétition[modifier | modifier le code]

Format et tirage au sort[modifier | modifier le code]

Les 16 équipes qualifiées pour le Championnat d'Europe sont réparties en quatre chapeaux de quatre équipes. Lors du tirage au sort, quatre groupes de quatre équipes sont formés, les quatre équipes de chaque groupe provenant chacune d'un chapeau différent. Celles-ci s'affrontent une fois chacune : à la fin des trois journées, les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale.

La France est placée dans le chapeau 1, et le tirage au sort réalisé le à Manchester[12] donne alors pour adversaires l'Italie, la Belgique et l'Islande[13]. Ce tirage est alors qualifié d'abordable à première vue, et l'équipe d'Italie est présentée comme l'adversaire le plus coriace des Bleues.

La France retrouve pour la troisième fois l'Italie en Championnat d'Europe après deux victoires en 2001 et 2005[14]. Le constat est le même pour l'Islande, vaincue en 2009 et 2017[15], tandis que la Belgique n'a jamais été rencontrée en phase finale de la compétition[16].

Premier tour - Groupe D[modifier | modifier le code]

Classement du groupe D
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 France 7 3 2 1 0 8 3 +5
2 Belgique 4 3 1 1 1 3 3 0
3 Islande 3 3 0 3 0 3 3 0
4 Italie 1 3 0 1 2 2 7 -5

     Équipes qualifiées ; Pts = points ; J = joués ; G = gagnés ; N = nuls ; P = perdus ;
Bp = buts pour ; Bc = buts contre ; Diff = différence de buts.

France - Italie[modifier | modifier le code]

Pour son premier match de la compétition, la France affronte l'Italie, avec un onze marqué par la présence en défense centrale d'Aïssatou Tounkara à la place de Griedge Mbock[17]. La première grosse occasion de la partie est à mettre au compte des Italiennes dès la 4e minute de jeu, Barbara Bonansea perdant son duel face à sa coéquipière à la Juventus, Pauline Peyraud-Magnin. Au cours d'un début de match animé, c'est la France qui ouvre le score par l'intermédiaire de Grace Geyoro, profitant d'un centre de Diani mal dégagé par Sara Gama. Trois minutes plus tard, Marie-Antoinette Katoto double la mise à la suite d'un centre de Karchaoui dévié par Gama et mal repoussé par la gardienne Laura Giuliani. Au quart d'heure de jeu, Katoto trouve le poteau de la tête. La France parvient tout de même à inscrire le troisième but, Delphine Cascarino faisant trembler les filets d'une frappe de l'extérieur de la surface. En fin de première période, Geyoro inscrit deux autres buts, d'abord en éliminant la portière adverse, bien lancée dans la profondeur par Katoto, puis en reprenant victorieusement un centre de Toletti. La France devient alors la première équipe à inscrire cinq buts en première mi-temps d'un Euro, et Geyoro devient la première joueuse à marquer un triplé en première période d'un Euro. En seconde période, après une intervention en retard sur Geyoro, Sara Gama évite de justesse le carton rouge, transformé en carton jaune après intervention de la VAR. À un quart d'heure du terme, les Italiennes sauvent l'honneur grâce à un but de la tête de Martina Piemonte[18],[19].

Match 8 France 5 - 1 Italie New York Stadium, Rotherham
10 juillet 2022
21h00 HAEC
Geyoro But inscrit après 9 minutes 9e
Katoto But inscrit après 12 minutes 12e
(Karchaoui Passe décisive) Cascarino But inscrit après 38 minutes 38e
(Katoto Passe décisive) Geyoro But inscrit après 40 minutes 40e
(Toletti Passe décisive) Geyoro But inscrit après 45 minutes 45e
(5 - 0) But inscrit après 76 minutes 76e Piemonte (Passe décisive Boattin) Spectateurs : 8 541
Arbitrage : Rebecca Welch
Rapport Averti après 16 minutes 16e Boattin
Averti après 52 minutes 52e Simonetti
Averti après 66 minutes 66e Gama

France

Italie
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 21 Pauline Peyraud-Magnin
22 Ève Périsset
5 Aïssatou Tounkara
3 Wendie Renard Capitaine
7 Sakina Karchaoui Remplacé après 88 minutes 88e
8 Grace Geyoro But inscrit après 9 minutes 9e But inscrit après 40 minutes 40e But inscrit après 45 minutes 45e Remplacé après 67 minutes 67e
14 Charlotte Bilbault
6 Sandie Toletti
11 Kadidiatou Diani Remplacé après 77 minutes 77e
9 Marie-Antoinette Katoto But inscrit après 12 minutes 12e Remplacé après 77 minutes 77e
20 Delphine Cascarino But inscrit après 38 minutes 38e Remplacé après 67 minutes 67e
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Mylène Chavas
Gardien de but 16 Justine Lerond
4 Marion Torrent
13 Selma Bacha Entré après 77 minutes 77e 
19 Griedge Mbock
23 Hawa Cissoko
2 Ella Palis
10 Clara Matéo
15 Kenza Dali Entré après 67 minutes 67e 
12 Melvine Malard Entré après 67 minutes 67e 
17 Sandy Baltimore Entré après 88 minutes 88e 
18 Ouleymata Sarr Entré après 77 minutes 77e 
Sélectionneuse :
Corinne Diacre
Drapeau de l'Italie
ITALIE :
Gardien de but 1 Laura Giuliani
13 Elisa Bartoli
3 Sara Gama Capitaine Averti après 66 minutes 66e
5 Elena Linari
17 Lisa Boattin Averti après 16 minutes 16e
4 Aurora Galli Remplacé après 46 minutes 46e
6 Manuela Giugliano Remplacé après 46 minutes 46e
18 Arianna Caruso Remplacé après 74 minutes 74e
2 Valentina Bergamaschi
10 Cristiana Girelli Remplacé après 58 minutes 58e
11 Barbara Bonansea Remplacé après 81 minutes 81e
Remplaçantes :
Gardien de but 12 Katja Schroffenegger
Gardien de but 22 Francesca Durante
15 Maria Luisa Filangeri
16 Lucia Di Guglielmo
7 Flaminia Simonetti Averti après 52 minutes 52e Entré après 46 minutes 46e 
8 Martina Rosucci Entré après 46 minutes 46e 
23 Martina Lenzini
9 Daniela Sabatino
14 Agnese Bonfantini
19 Valentina Giacinti Entré après 58 minutes 58e 
20 Martina Piemonte But inscrit après 76 minutes 76e Entré après 74 minutes 74e 
Sélectionneuse :
Milena Bertolini

Assistantes :
Sian Massey
Lisa Rashid
Quatrième arbitre :
Lorraine Watson
Arbitre vidéo :
Chris Kavanagh
Assistant arbitre vidéo :
Tiago Martins

Femme du Match :
Grace Geyoro

France - Belgique[modifier | modifier le code]

Le jour de la fête nationale, une première pour une équipe de France, les Bleues disputent le deuxième match de poule face à la Belgique, qui a fait match nul contre l'Islande lors de la journée précédente. Corinne Diacre fait deux changements par rapport à la rencontre face à l'Italie : Griedge Mbock et Clara Matéo remplacent respectivement Aïssatou Tounkara et Sandie Toletti dans le onze de départ[20]. Dès la 6e minute de jeu, Kadidiatou Diani est à la réception d'un centre de Karchaoui pour ouvrir le score. Dix minutes plus tard, Diani voit sa frappe déviée par la gardienne sur le poteau. À la 14e minute, Marie-Antoinette Katoto se blesse au genou sur un appui et doit céder sa place. Pourtant, sur l'unique frappe belge de la première période, les Red Flames égalisent par l’intermédiaire de Janice Cayman. La France reprend tout de même l'avantage cinq minutes plus tard, après un bon travail de Matéo à la droite de la surface belge, dont le centre est repris victorieusement par Griedge Mbock. En seconde période, les Françaises ne parviennent pas à concrétiser ses occasions. En toute fin de match, un penalty, qualifié de peu évident, est sifflé en faveur de la France pour une faute de main de Tysiak sur une frappe de Geyoro, entraînent d'ailleurs l'exclusion de la défenseuse belge pour un second carton jaune. Wendie Renard voit sa frappe repoussée par Evrard, avant de manquer sa reprise devant le but vide. La conjugaison de la victoire française et du match nul entre Italiennes et Islandaises leur assure la première place du groupe[21],[22],[23]. Le lendemain, les examens médicaux passés par Katoto révèlent une fissure du ménisque et une rupture du ligament latéral antérieur, entraînant la fin de sa compétition et une indisponibilité estimée à plusieurs mois[24].

Match 16 France 2 - 1 Belgique New York Stadium, Rotherham
14 juillet 2022
21h00 HAEC
(Karchaoui Passe décisive) Diani But inscrit après 6 minutes 6e
(Matéo Passe décisive) Mbock But inscrit après 41 minutes 41e
(2 - 1) But inscrit après 36 minutes 36e Cayman (Passe décisive Wullaert) Spectateurs : 8 173
Arbitrage : Cheryl Foster
Rapport Carton jaune Carton jauneCarton rouge 82e, 89e Tysiak
Averti après 90+5 minutes 90+5e Delacauw

France

Belgique
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 21 Pauline Peyraud-Magnin
22 Ève Périsset
19 Griedge Mbock But inscrit après 41 minutes 41e
3 Wendie Renard Capitaine
7 Sakina Karchaoui
8 Grace Geyoro Remplacé après 90+1 minutes 90+1e
14 Charlotte Bilbault
10 Clara Matéo Remplacé après 65 minutes 65e
11 Kadidiatou Diani But inscrit après 6 minutes 6e Remplacé après 65 minutes 65e
9 Marie-Antoinette Katoto Remplacé après 17 minutes 17e
20 Delphine Cascarino Remplacé après 90+1 minutes 90+1e
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Mylène Chavas
Gardien de but 16 Justine Lerond
4 Marion Torrent
5 Aïssatou Tounkara
13 Selma Bacha Entré après 65 minutes 65e 
23 Hawa Cissoko
2 Ella Palis Entré après 90+1 minutes 90+1e 
6 Sandie Toletti Entré après 65 minutes 65e 
15 Kenza Dali
12 Melvine Malard Entré après 90+1 minutes 90+1e 
17 Sandy Baltimore
18 Ouleymata Sarr Entré après 17 minutes 17e 
Sélectionneuse :
Corinne Diacre
Drapeau de la Belgique
BELGIQUE :
Gardien de but 1 Nicky Evrard
15 Jody Vangheluwe Remplacé après 46 minutes 46e
19 Sari Kees
18 Laura De Neve Remplacé après 70 minutes 70e
2 Davina Philtjens Remplacé après 59 minutes 59e
10 Justine Vanhaevermaet Remplacé après 59 minutes 59e
6 Tine De Caigny
20 Julie Biesmans
13 Elena Dhont Remplacé après 78 minutes 78e
9 Tessa Wullaert
11 Janice Cayman Capitaine But inscrit après 36 minutes 36e
Remplaçantes :
Gardien de but 12 Diede Lemey
Gardien de but 21 Lisa Lichtfus
4 Amber Tysiak Carton jaune Carton jauneCarton rouge 82e, 89e Entré après 70 minutes 70e 
22 Laura Deloose Entré après 59 minutes 59e 
8 Feli Delacauw Averti après 90+5 minutes 90+5e Entré après 59 minutes 59e 
14 Davinia Vanmechelen
16 Marie Minnaert Entré après 46 minutes 46e 
17 Charlotte Tison
23 Kassandra Missipo
3 Ella Van Kerkhoven
5 Sarah Wijnants
7 Hannah Eurlings Entré après 78 minutes 78e 
Sélectionneur :
Ives Serneels

Assistantes :
Michelle O'Neill
Polyxeni Irodotou
Quatrième arbitre :
Lorraine Watson
Arbitre vidéo :
Tomasz Kwiatkowski
Assistant arbitre vidéo :
Bartosz Frankowski

Femme du Match :
Delphine Cascarino

Islande - France[modifier | modifier le code]

Pour le dernier match de groupes, ayant assuré la première place du groupe, la France se présente avec une équipe remaniée, certains cadres tels que Cascarino, Geyoro, Karchaoui et Périsset débutant sur le banc. Malard est titularisée au poste d'attaquante de pointe, un poste laissé libre après la blessure de Katoto. Sous une forte chaleur, Melvine Malard ouvre le score après seulement 43 secondes de jeu, le but le plus rapide de la compétition, après une combinaison avec Matéo. Jónsdóttir place une tête sur la barre en début de match, puis c'est au tour des Bleues de toucher les montants à deux reprises en seconde période, par Baltimore et Geyoro, sur des frappes déviées. La VAR refuse ensuite deux buts aux Françaises, d'abord à Malard pour hors-jeu, puis à Geyoro pour une main. Au bout du temps additionnel, l'Islande obtient un penalty après une nouvelle intervention de la VAR pour une faute de Sarr sur Jónsdóttir, qui est transformé par Dagný Brynjarsdóttir d'un tir dans la lucarne. Ce match nul stoppe alors une série de seize victoires consécutives de la France[25],[26].

Match 23 Islande 1 - 1 France New York Stadium, Rotherham
18 juillet 2022
21h00 HAEC
Brynjarsdóttir But inscrit après 90+12 minutes 90+12e (pen.) (0 - 1) But inscrit après 1 minutes 1re Malard Spectateurs : 7 392
Arbitrage : Jana Adámková
Þorvaldsdóttir Averti après 38 minutes 38e
Vilhjálmsdóttir Averti après 64 minutes 64e
Rapport Averti après 90+3 minutes 90+3e Karchaoui

Islande

France
Drapeau de l'Islande
ISLANDE :
Gardien de but 1 Sandra Sigurðardóttir
20 Guðný Árnadóttir Remplacé après 88 minutes 88e
4 Glódís Perla Viggósdóttir
6 Ingibjörg Sigurðardóttir
11 Hallbera Guðný Gísladóttir Remplacé après 60 minutes 60e
7 Sara Björk Gunnarsdóttir Capitaine Remplacé après 60 minutes 60e
10 Dagný Brynjarsdóttir But inscrit après 90+12 minutes 90+12e (pen.)
8 Karólína Lea Vilhjálmsdóttir Averti après 64 minutes 64e
23 Sveindís Jane Jónsdóttir Remplacé après 60 minutes 60e
9 Berglind Björg Þorvaldsdóttir Averti après 38 minutes 38e
17 Agla María Albertsdóttir Remplacé après 81 minutes 81e
Remplaçantes :
Gardien de but 12 Telma Ívarsdóttir
Gardien de but 13 Cecilía Rán Rúnarsdóttir
2 Sif Atladóttir
3 Elísa Viðarsdóttir
18 Guðrún Arnardóttir
19 Áslaug Munda Gunnlaugsdóttir Entré après 60 minutes 60e 
5 Gunnhildur Yrsa Jónsdóttir Entré après 60 minutes 60e 
14 Selma Sól Magnúsdóttir
15 Alexandra Jóhannsdóttir
22 Amanda Andradóttir Entré après 81 minutes 81e 
16 Elín Metta Jensen Entré après 88 minutes 88e 
21 Svava Rós Guðmundsdóttir Entré après 60 minutes 60e 
Sélectionneur :
Þorsteinn Halldórsson
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 21 Pauline Peyraud-Magnin
4 Marion Torrent
5 Aïssatou Tounkara
3 Wendie Renard Capitaine
13 Selma Bacha Remplacé après 63 minutes 63e
6 Sandie Toletti Remplacé après 63 minutes 63e
14 Charlotte Bilbault Remplacé après 46 minutes 46e
10 Clara Matéo
11 Kadidiatou Diani Remplacé après 46 minutes 46e
12 Melvine Malard But inscrit après 1 minutes 1re Remplacé après 79 minutes 79e
17 Sandy Baltimore
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Mylène Chavas
Gardien de but 16 Justine Lerond
7 Sakina Karchaoui Averti après 90+3 minutes 90+3e Entré après 63 minutes 63e 
19 Griedge Mbock
22 Ève Périsset
23 Hawa Cissoko
2 Ella Palis Entré après 46 minutes 46e 
8 Grace Geyoro Entré après 63 minutes 63e 
15 Kenza Dali
18 Ouleymata Sarr Entré après 78 minutes 78e 
20 Delphine Cascarino Entré après 46 minutes 46e 
Sélectionneuse :
Corinne Diacre

Assistantes :
Lucie Ratajová
Maria Sukenikova
Quatrième arbitre :
Lorraine Watson
Arbitre vidéo :
Tiago Martins
Assistant arbitre vidéo :
Chris Kavanagh

Femme du Match :
Melvine Malard

Phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

En quart de finale, la France affronte les Pays-Bas, deuxième du groupe C avec deux victoires et un match nul, derrière la Suède qui ne les devance qu'à la différence de buts[27]. Les Néerlandaises, sont finalistes de la Coupe du monde 2019 et tenantes du titre de l'Euro disputé chez elles en 2017. Elles sont privées de leur star Lieke Martens, blessée à un pied au cours du dernier match de poules contre la Suisse[28]. La gardienne et capitaine Sari van Veenendaal a aussi dû déclarer forfait pour le reste de la compétition après une blessure à l'épaule contractée face à la Suède lors du premier match[29].

Ce sont les Bleues qui dominent en début de match. Peu avant la demi-heure de jeu, Delphine Cascarino trouve le poteau de Daphne van Domselaar d'une frappe des 25 mètres. Par la suite, Stefanie van der Gragt sauve son équipes en repoussant sur sa ligne deux tentatives françaises, d'abord sur une frappe de Melvine Malard de près puis sur une tentative de Grace Geyoro. En deuxième période, la gardienne néerlandaise multiplie les parades devant Selma Bacha et Wendie Renard. Sur l'ultime corner du temps réglementaire, Van Domselaar repousse la reprise de la tête de Renard. En prolongations, Dominique Janssen fauche Kadidiatou Diani dans la surface, et un penalty est sifflé en faveur de la France après intervention du VAR. Ève Périsset transforme la sentence même si Van Domselaar est partie du bon côté. Les Françaises parviennent à conserver leur avantage et accèdent aux demi-finales pour la première fois de leur histoire[30].

Quart de finale : France - Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Match 28 France 1 - 0 ap Pays-Bas New York Stadium, Rotherham

21h00 HAEC
Périsset But inscrit après 102 minutes 102e (pen.) (0 - 0, 0 - 0, 1 - 0) Spectateurs : 9 764
Arbitrage : Ivana Martinčić
Rapport Averti après 72 minutes 72e Van der Gragt
Averti après 101 minutes 101e Janssen
Averti après 104 minutes 104e Miedema

France

Pays-Bas
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 21 Pauline Peyraud-Magnin
22 Ève Périsset But inscrit après 102 minutes 102e (pen.) Remplacé après 106 minutes 106e
19 Griedge Mbock
3 Wendie Renard Capitaine
7 Sakina Karchaoui
8 Grace Geyoro Remplacé après 87 minutes 87e
14 Charlotte Bilbault
6 Sandie Toletti Remplacé après 106 minutes 106e
11 Kadidiatou Diani Remplacé après 106 minutes 106e
12 Melvine Malard Remplacé après 62 minutes 62e
20 Delphine Cascarino
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Mylène Chavas
Gardien de but 16 Justine Lerond
4 Marion Torrent Entré après 106 minutes 106e 
5 Aïssatou Tounkara
13 Selma Bacha Entré après 62 minutes 62e 
23 Hawa Cissoko
2 Ella Palis Entré après 106 minutes 106e 
10 Clara Matéo Entré après 87 minutes 87e 
15 Kenza Dali
17 Sandy Baltimore
18 Ouleymata Sarr Entré après 106 minutes 106e 
Sélectionneur :
Corinne Diacre
Drapeau des Pays-Bas
PAYS-BAS :
Gardien de but 16 Daphne van Domselaar
5 Lynn Wilms Remplacé après 115 minutes 115e
3 Stefanie van der Gragt Averti après 72 minutes 72e
20 Dominique Janssen Averti après 101 minutes 101e
18 Kerstin Casparij Remplacé après 106 minutes 106e
14 Jackie Groenen
10 Daniëlle van de Donk Remplacé après 72 minutes 72e
8 Sherida Spitse Remplacé après 106 minutes 106e
7 Lineth Beerensteyn Remplacé après 46 minutes 46e
9 Vivianne Miedema Capitaine Averti après 104 minutes 104e
12 Victoria Pelova
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Jacintha Weimar
Gardien de but 23 Barbara Lorsheyd
2 Aniek Nouwen Entré après 106 minutes 106e 
4 Merel van Dongen
15 Caitlin Dijkstra
6 Jill Roord Entré après 46 minutes 46e 
19 Marisa Olislagers
21 Damaris Egurrola Entré après 115 minutes 115e 
13 Renate Jansen
17 Romée Leuchter Entré après 106 minutes 106e 
22 Esmee Brugts Entré après 72 minutes 72e 
Sélectionneur :
Mark Parsons

Assistantes :
Sanja Rodjak-Karšić
Staša Špur
Quatrième arbitre :
Marta Huerta de Aza
Arbitre vidéo :
Tiago Martins
Assistant arbitre vidéo :
Luis Godinho
Tomasz Kwiatkowski

Femme du Match :
Selma Bacha

Demi-finale : Allemagne - France[modifier | modifier le code]

En demi-finales, la France est opposée à l'Allemagne, qui a bénéficié de 48 heures de repos supplémentaires, mais qui est privée de son ailière Klara Bühl, positive au Covid-19[31]. À la vingtième minute de jeu, Alexandra Popp oblige Pauline Peyraud-Magnin à réaliser une horizontale sur coup franc. Ensuite, à cinq minutes de la pause, Popp trompe cette fois-ci la gardienne des Bleues en reprenant de volée un centre de Svenja Huth. Les Françaises égalisent juste avant la mi-temps à la suite d'une frappe depuis l'extérieur de la surface de Kadidiatou Diani qui heurte le montant droit de la gardienne allemande Merle Frohms avant de rebondir sur le dos de la portière et de finir sa course au fond des filets. Les Allemandes encaissent alors leur premier but de la compétition. En seconde période, Selma Bacha, entrée en jeu au retour des vestiaires, bute sur l'arrêt de Frohms. Sur le corner qui suit, Frohms est contrainte de réaliser un arrêt réflexe sur la reprise de la tête de Wendie Renard. À un quart d'heure du terme, Alexandra Popp reprend victorieusement de la tête un centre de Svenja Huth et fait reprendre l'avantage à ses coéquipières. Par la suite, la tentative lointaine Selma Bacha manque le cadre de peu, puis Linda Dallmann voit sa frappe déviée par Karchaoui au moment de conclure, et ce sont les Allemandes qui se qualifient pour le neuvième finale de championnat d'Europe[32],[33].

Match 30 Allemagne 2 - 1 France Stadium MK, Milton Keynes

21h00 HAEC
(Huth Passe décisive) Popp But inscrit après 40 minutes 40e
(Huth Passe décisive) Popp But inscrit après 76 minutes 76e
(1 - 1) But inscrit après 44 minutes 44e (csc) Frohms Spectateurs : 27 445
Arbitrage : Cheryl Foster
Gwinn Averti après 74 minutes 74e
Oberdorf Averti après 90+4 minutes 90+4e
Rapport Averti après 21 minutes 21e Toletti
Averti après 56 minutes 56e Bacha

Allemagne

France
Drapeau de l'Allemagne
ALLEMAGNE :
Gardien de but 1 Merle Frohms But inscrit après 44 minutes 44e (csc)
15 Giulia Gwinn Averti après 74 minutes 74e
3 Kathrin Hendrich
5 Marina Hegering Remplacé après 81 minutes 81e
17 Felicitas Rauch
20 Lina Magull Remplacé après 68 minutes 68e
6 Lena Oberdorf Averti après 90+4 minutes 90+4e
13 Sara Däbritz Remplacé après 68 minutes 68e
9 Svenja Huth Remplacé après 90+1 minutes 90+1e
11 Alexandra Popp Capitaine But inscrit après 40 minutes 40e But inscrit après 76 minutes 76e
22 Jule Brand
Remplaçantes :
Gardien de but 12 Almuth Schult
Gardien de but 21 Ann-Katrin Berger
2 Sophia Kleinherne
23 Sara Doorsoun Entré après 81 minutes 81e 
4 Lena Lattwein
8 Sydney Lohmann Entré après 68 minutes 68e 
10 Laura Freigang
16 Linda Dallmann Entré après 68 minutes 68e 
7 Lea Schüller
14 Nicole Anyomi
18 Tabea Waßmuth Entré après 90+1 minutes 90+1e 
Sélectionneur :
Martina Voss-Tecklenburg
Drapeau de la France
FRANCE :
Gardien de but 21 Pauline Peyraud-Magnin
22 Ève Périsset
19 Griedge Mbock
3 Wendie Renard Capitaine
7 Sakina Karchaoui
14 Charlotte Bilbault
6 Sandie Toletti Averti après 21 minutes 21e Remplacé après 80 minutes 80e
8 Grace Geyoro
11 Kadidiatou Diani
12 Melvine Malard Remplacé après 46 minutes 46e
20 Delphine Cascarino Remplacé après 61 minutes 61e
Remplaçantes :
Gardien de but 1 Mylène Chavas
Gardien de but 16 Justine Lerond
4 Marion Torrent
5 Aïssatou Tounkara
13 Selma Bacha Averti après 56 minutes 56e Entré après 46 minutes 46e 
23 Hawa Cissoko
2 Ella Palis
10 Clara Matéo Entré après 61 minutes 61e 
15 Kenza Dali
17 Sandy Baltimore
18 Ouleymata Sarr Entré après 80 minutes 80e 
Sélectionneuse :
Corinne Diacre

Assistantes :
Michelle O'Neill
Guadalupe Porras Ayuso
Quatrième arbitre :
Lina Lehtovaara
Arbitre vidéo :
Tomasz Kwiatkowski
Assistant arbitre vidéo :
Bartosz Frankowski
Tiago Martins

Femme du Match :
Alexandra Popp

Temps de jeu des joueuses[modifier | modifier le code]

Joueuses Total
Gardiennes de but
Mylène Chavas 0
Justine Lerond 0
Pauline Peyraud-Magnin 97 100 105 127 95 524
Défenseures
Selma Bacha 20
Entré après 77 minutes 77e 
35
Entré après 65 minutes 65e 
66
Remplacé après 63 minutes 63e
65
Entré après 62 minutes 62e 
50
Entré après 46 minutes 46e 
236
Hawa Cissoko 0
Sakina Karchaoui 88
Remplacé après 88 minutes 88e
100 39
Entré après 63 minutes 63e 
95 322
Griedge Mbock 100
But inscrit après 41 minutes 41e
127 95 322
Ève Périsset 97 100 110
But inscrit après 102 minutes 102e (pen.)
Remplacé après 106 minutes 106e
95 402
Wendie Renard 97 100 105 127 95 524
Marion Torrent 105 17
Entré après 106 minutes 106e 
122
Aïssatou Tounkara 97 105 202
Milieux de terrain
Charlotte Bilbault 97 100 48
Remplacé après 46 minutes 46e
127 95 467
Kenza Dali 30
Entré après 67 minutes 67e 
30
Grace Geyoro 67
But inscrit après 9 minutes 9e But inscrit après 40 minutes 40e But inscrit après 45 minutes 45e
Remplacé après 67 minutes 67e
96
Remplacé après 90+1 minutes 90+1e
39
Entré après 63 minutes 63e 
87
Remplacé après 87 minutes 87e
95 384
Clara Matéo 70
Remplacé après 65 minutes 65e
105 40
Entré après 87 minutes 87e 
34
Entré après 61 minutes 61e 
249
Ella Palis 4
Entré après 90+1 minutes 90+1e 
57
Entré après 46 minutes 46e 
17
Entré après 106 minutes 106e 
78
Sandie Toletti 97 35
Entré après 65 minutes 65e 
66
Remplacé après 63 minutes 63e
110
Remplacé après 106 minutes 106e
80
Remplacé après 80 minutes 80e
388
Attaquantes
Sandy Baltimore 9
Entré après 88 minutes 88e 
105 114
Delphine Cascarino 67
But inscrit après 38 minutes 38e
Remplacé après 67 minutes 67e
96
Remplacé après 90+1 minutes 90+1e
57
Entré après 46 minutes 46e 
127 61
Remplacé après 61 minutes 61e
408
Kadidiatou Diani 77
Remplacé après 77 minutes 77e
70
But inscrit après 6 minutes 6e
Remplacé après 65 minutes 65e
48
Remplacé après 46 minutes 46e
110
Remplacé après 106 minutes 106e
95 400
Marie-Antoinette Katoto 77
But inscrit après 12 minutes 12e
Remplacé après 77 minutes 77e
17
Remplacé après 17 minutes 17e
94
Melvine Malard 30
Entré après 67 minutes 67e 
4
Entré après 90+1 minutes 90+1e 
82
Remplacé après 79 minutes 79e
62
Remplacé après 62 minutes 62e
45
Remplacé après 46 minutes 46e
223
Ouleymata Sarr 20
Entré après 77 minutes 77e 
83
Entré après 17 minutes 17e 
23
Entré après 79 minutes 79e 
17
Entré après 106 minutes 106e 
15
Entré après 80 minutes 80e 
158

Audiences télévisuelles[modifier | modifier le code]

Jour de diffusion Match Compétition Diffuseur Téléspectateurs Part d'audience Références
Dimanche France – Italie Euro 2022
(Groupe D)
TF1 et Canal+ 4 950 000 27,6 % [34]
Jeudi France - Belgique 4 049 000 25,5 % [35]
Lundi Islande - France 4 299 000 24,2 % [36]
Samedi France – Pays-Bas Euro 2022
(¼ de finale)
4 460 000 28,7 % [37]
Mercredi Allemagne – France Euro 2022
(½ finale)
6 230 000 32,6 % [38]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Équipe de France féminine dévoile ses maillots pour l'Euro 2022 » Accès libre, sur www.footpack.fr, (consulté le )
  2. « Équipe de France féminine. Le Cameroun et le Vietnam pour préparer l’Euro 2022 » Accès libre, sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  3. Léo Tourbe, « Les Bleues dévorent les Lionnes indomptables » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  4. R. R., « Les Bleues ont de la ressource » Accès libre, sur www.fff.fr, (consulté le )
  5. Léo Tourbe, « Les Bleues cartonnent le Viêt Nam » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  6. a b et c Pierre Guyon, « Équipe de France féminine. Découvrez la liste des 23 joueuses qui participeront à l’Euro 2022 » Accès libre, sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  7. « Hamraoui, la revanche de Diallo » Accès libre, sur www.sports.fr, (consulté le )
  8. Jessica Gajderowicz, « Agression de Kheira Hamraoui : Aminata Diallo, innocentée, brise le silence pour la première fois - Voici » Accès libre, sur www.voici.fr, (consulté le )
  9. « OL féminin : Amel Majri annonce sa grossesse » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  10. Tara Britton, « Équipe de France féminine. Qui sont les 23 Bleues sélectionnées par Corinne Diacre pour l’Euro ? » Accès libre, sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  11. « Staff Équipe de France féminine », sur FFF.fr (consulté le )
  12. « Euro 2022 : tirage le 28 octobre » Accès libre, sur www.fff.fr, (consulté le )
  13. « Euro 2022 (tirage au sort) : La France avec l’Italie et la Belgique, tirage explosif pour l’Allemagne » Accès libre, sur www.coeursdefoot.fr, (consulté le )
  14. (en) « France-Italy | UEFA Women's EURO 2022 » Accès libre, sur UEFA (consulté le )
  15. (en) « Iceland-France | UEFA Women's EURO 2022 » Accès libre, sur UEFA (consulté le )
  16. (en) « France-Belgium | UEFA Women's EURO 2022 » Accès libre, sur UEFA (consulté le )
  17. M. Ba., « Bleues : Aïssatou Tounkara à la place de Griedge Mbock pour affronter l'Italie » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  18. A. Cl., « La France lance parfaitement son Euro en écrasant l'Italie » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  19. Julien Duez, « La France en état de Grace face à l'Italie » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  20. N. G., M. Ba. et Sy. D., « Euro : Griedge Mbock et Clara Mateo titulaires pour France-Belgique » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  21. Nelson Thomas, « La France se qualifie pour les quarts de l'Euro féminin grâce à sa victoire sur la Belgique » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  22. Tom Binet, « La France maîtrise la Belgique et se qualifie pour les quarts » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  23. « Les Bleues qualifiées pour les quarts de finale de l'Euro » Accès libre, sur www.huffingtonpost.fr, (consulté le )
  24. N. G., Sy. D. et M. Ba., « Euro terminé pour Marie-Antoinette Katoto, sérieusement blessée au genou droit » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  25. « Les Bleues accrochées in extremis par l'Islande à l'Euro féminin » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  26. Julien Duez, « La France frustrée par l'Islande » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  27. Loris Belin, « Euro 2022 : les Françaises affronteront les Néerlandaises, championnes d'Europe en titre, en quarts de finale » Accès libre, sur www.francetvinfo.fr, (consulté le )
  28. Julien Absalon, « Euro 2022: la star des Pays-Bas, Lieke Martens, forfait face aux Bleues et pour le reste du tournoi » Accès libre, sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le )
  29. « La gardienne et capitaine des Pays-Bas Sari van Veenendaal forfait pour le reste de l'Euro » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  30. Julien Duez, « Dans la douleur, l'équipe de France se qualifie pour les demi-finales » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  31. Julien Duez, « Allemagne-France : une demie et une pression » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  32. « Battue par l'Allemagne, la France échoue aux portes de la finale de l'Euro » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  33. Adrien Candau, « La France capitule face à l'Allemagne » Accès libre, sur www.sofoot.com, (consulté le )
  34. « Euro féminin : 4,95 millions de téléspectateurs devant France-Italie » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  35. « Audiences TV prime (jeudi 14 juillet 2022) : TF1 étrille Le meilleur pâtissier (M6) avec les Bleues, le Concert de Paris au top sur France 2 » Accès libre, sur www.toutelatele.com, (consulté le ).
  36. « Audiences TV Prime (lundi 18 juillet 2022) : Cauchemar en cuisine et Philippe Etchebest renversés, Les Bleues leader sur TF1 » Accès libre, sur www.toutelatele.com, (consulté le ).
  37. « Audiences : Meilleure audience de l'Euro pour les Bleues, Fort Boyard résiste bien » Accès libre, sur www.ozap.com, (consulté le ).
  38. « Euro 2022 : 7 millions de téléspectateurs devant Allemagne-France » Accès libre, sur www.lequipe.fr, (consulté le ).