Julien Stéphan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julien Stéphan
Image illustrative de l’article Julien Stéphan
Julien Stéphan sous les couleurs du RC Strasbourg lors d'une conférence de presse (2021).
Biographie
Nationalité Drapeau de la France Français
Naissance (42 ans)
Rennes (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1999 - 2008
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
1995-1996Drapeau de la France Olympique lyonnais
1997Drapeau de la France Girondins de Bordeaux
1998-1999Drapeau de la France Paris Saint-Germain
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1999-2001Drapeau de la France Paris Saint-Germain rés.006 0(0)
2001-2002Drapeau de la France Toulouse FC004 0(0)
2002-2003Drapeau de la France RC France019 0(1)
2003-2005Drapeau de la France Stade briochin051 0(3)
2005-2008Drapeau de la France FC drouais
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2001Drapeau de la France France -21 ans004 0(0)
2003Drapeau de la France France universitaire
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2005-2008Drapeau de la France FC drouais U19
2008-2010Drapeau de la France LB Châteauroux U15
2010-2012Drapeau de la France FC Lorient U17
2012-2015Drapeau de la France Stade rennais FC U19
2015-2018Drapeau de la France Stade rennais FC rés.24v 16n 20d
2018-2021Drapeau de la France Stade rennais FC49v 24n 37d
2021-2023Drapeau de la France RC Strasbourg19v 20n 18d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 23 janvier 2022

Julien Stéphan, né le à Rennes (Ille-et-Vilaine), est un footballeur français reconverti entraîneur. Fils de Guy Stéphan, il est l'entraîneur de l'équipe première du Stade rennais FC entre et , club avec lequel il remporte la Coupe de France 2018-2019 face au Paris Saint-Germain le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Fils de Guy Stéphan, Julien Stéphan naît à Rennes, en Ille-et-Vilaine, le , alors que son père dispute son unique saison au Stade rennais FC. Il commence le football à l'âge de 7 ans dans le ville de Montceau-les-Mines alors que son père est l'entraîneur du FC Montceau Bourgogne[1]. Suivant les déplacements familiaux au gré des postes occupés par son père, il fréquente successivement les centres de formation de l'Olympique lyonnais entre 1995 et 1996, des Girondins de Bordeaux en 1997, avant d’intégrer celui du Paris Saint-Germain entre 1998 et 1999. Milieu de terrain, il y termine sa formation, et dispute quelques rencontres en CFA.

À l', laissé libre par le Paris Saint-Germain, il quitte la capitale pour rejoindre le Toulouse FC, tout juste relégué en National[2]. En , il est sélectionné par Pierre Mankowski avec l'équipe de France des moins de 21 ans (distincte de la sélection espoirs) pour disputer les Jeux Méditerranéens à Tunis, en compagnie notamment de Sébastien Squillaci, Florent Balmont et Nicolas Douchez. Il joue 4 matches dont 3 titulaires et termine à la 3e place de la compétition[3]. Lors de cette saison, il dispute quelques rencontres avec son club, et est marqué par la catastrophe d’AZF, qui perturbe la saison des Violets. Il passe ensuite par le Racing Club de France. Lors de ses deux saisons au Stade briochin, il passe aussi sa maîtrise de sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) à l'université Rennes 2[4]. À cette occasion, il est sélectionné en équipe de France universitaire (FFSU). Il finit sa carrière de joueur en 2008 au Football Club drouais.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Au Football Club drouais, en continuant à jouer en CFA 2, il commence à passer ses diplômes, tout en entraînant les U19 pendant trois saisons. Après l'arrêt de sa carrière de joueur, il entraîne des équipes de jeunes successivement à la Berrichonne de Châteauroux, auprès des U15, puis au FC Lorient, dont il dirige les U17 durant deux saisons. En 2012, Julien Stéphan retrouve Rennes, sa ville natale, et devient l’entraîneur des U19 du Stade rennais FC, en succédant à Régis Le Bris. Il fait rapidement ses preuves et, à l’été 2015, il succède à Laurent Huard au poste d’entraîneur de l’équipe réserve, avec succès puisque, dès sa première saison, il fait remonter l'équipe réserve en CFA[5], notamment en y lançant plusieurs jeunes du centre de formation[6]. En , ses pairs l'élisent meilleur entraîneur du groupe A de CFA 2[7].

Stade rennais FC (2018-2021)[modifier | modifier le code]

Le , au lendemain d'une défaite sur le score de 1-4 face au RC Strasbourg au Roazhon Park, le Stade rennais FC décide de mettre à pied Sabri Lamouchi et de nommer en intérim Julien Stéphan. La période d'intérim se passe idéalement avec deux victoires sur le score de 2-0, face à l'Olympique lyonnais et le Dijon Football Côte-d'Or, poussant ainsi le club à lui offrir, le , un contrat jusqu'en .

Le lendemain, le club gagne à nouveau 2-0 grâce à un doublé d'Ismaïla Sarr face au FK Astana, offrant ainsi au Stade rennais FC la première qualification de son histoire en seizième de finale de la Ligue Europa. Le néo-entraîneur de Ligue 1 gagne le son quatrième match consécutif en remportant le derby contre le FC Nantes (2-1) et en qualifiant le Stade rennais FC pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (que le Stade rennais FC perdra aux tirs au but face à l'AS Monaco)[8]. Pour sa cinquième victoire consécutive, le club pulvérise le Nîmes Olympique, promu et surprise du début de saison, sur le score de 4-0 avec des buts de Benjamin André, Benjamin Bourigeaud et un doublé de Jordan Siebatcheu.

Le , après que le Stade rennais FC est mené 0-2 à domicile par le Stade brestois 29 grâce à un doublé de Gaëtan Charbonnier, les Rouge et Noir reviennent rapidement au score (2-2) et remporte le match à la suite d'une séance de tirs au but dantesque qualifiant ainsi le club pour les seizièmes de finale de la Coupe de France, permettant ainsi au club d'être pour la première fois de son histoire encore en lice dans 4 compétitions différentes (Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Ligue Europa)[9].

Le , il remporte son troisième derby et le deuxième contre le FC Nantes, en battant les hommes de Vahid Halilhodžić 1-0 dans leur stade de la Beaujoire[10], une performance que le Stade rennais FC n'avait pas réalisée depuis le et un doublé de Kamil Grosicki[11]. Le , il permet au Stade rennais FC de réaliser une première dans son histoire européenne en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa en éliminant le Real Betis Balompié (3-3, puis 1-3)[12].

Le , le Stade Rennais FC bat l'équipe d'Arsenal en huitième de finale sur le score de 3-1 et prend une bonne option pour la qualification en quart de finale mais sans pouvoir concrétiser au match retour (défaite 3-0). Le , Julien Stéphan fait sensation en remportant la Coupe de France face au Paris Saint-Germain (2-2, 6-5 t.a.b), quadruple tenant du titre. Le club remporte sa troisième Coupe de France, quarante-huit ans après la dernière en 1971. Il devient alors le deuxième entraîneur du club à réaliser cet exploit, derrière Jean Prouff[13]. Il permet ainsi au Stade Rennais FC de décrocher un billet pour la phase de groupes de la Ligue Europa.

Lors de la saison 2019-2020 et malgré un parcours décevant en Ligue Europa (4e du groupe), il arrive à faire hisser le club à la 3e place du championnat, pour la première fois de son histoire. Durant la saison, en , Olivier Létang alors président exécutif du Stade rennais FC, est démis de ses fonctions par la famille Pinault, propriétaire du club. Cette dernière lui reproche notamment « son bras de fer avec le coach Julien Stéphan et son omniprésence dans toutes les composantes du club ». Le championnat est arrêté à la mi-mars en raison du confinement appliqué en France et de l'interdiction des manifestations sportives jusqu'en . Cette 3e place acquise par le Stade rennais FC est synonyme de phase de groupe de la Ligue des champions à la suite des qualifications de l'Inter Milan, de Manchester United, du Séville FC et du Chakhtar Donetsk pour les demi-finales de la Ligue Europa. C'est une première dans l'histoire du club[14],[15].

Le , il démissionne de son poste d'entraîneur du Stade rennais FC à la suite de mauvais résultats acquis depuis le début de l'année[16],[17]. En effet, depuis le , l'équipe reste sur une mauvaise série avec un seul match gagné toutes compétitions confondues.

RC Strasbourg (2021-2023)[modifier | modifier le code]

Le , Julien Stéphan est nommé entraîneur du RC Strasbourg en y paraphe un contrat de trois ans[18],[19],[20]. Le début de saison est assez compliqué avec une défaite initiale à domicile contre le SCO d'Angers (0-2) où le nouvel entraîneur de Strasbourg avait tenté un premier système en 4-4-2[21]. Après des défaites contre le Paris Saint-Germain et l'Olympique lyonnais, Julien Stéphan adopte un 5-3-2 plus pragmatique mais qui convient bien mieux aux joueurs, d'autant plus que la défense se voit renforcée des arrivées de Maxime Le Marchand et surtout de Gerzino Nyamsi (en provenance du Stade rennais FC, que Stéphan a bien connu et qui se révèlera comme le nouveau patron de la défense). Sa première victoire est acquise le lors de la 4e journée sur le score de 3-1 contre le Stade brestois 29 à la Meinau.

Le RC Strasbourg enchaîne alors les bons résultats tout au long de la première partie de saison, jusqu'à se hisser à une surprenante 4e place au soir de la 21e journée de championnat le à la suite d'une victoire contre le Clermont Foot 63 (0-2)[22]. Entre et , l'équipe est la 2e meilleure attaque du championnat (juste derrière le Paris Saint-Germain) avec son duo de feu composé de Ludovic Ajorque et de Habib Diallo (18 buts à eux deux). Ils sont suivis par Adrien Thomasson (7 buts) et Kevin Gameiro (6 buts). L'équipe de Julien Stéphan enchaîne 3 victoires consécutives à l'extérieur sans encaisser de buts, ce qui est une première dans l'histoire du RC Strasbourg en 61 saisons en Ligue 1[23]. De la 6e à la 21e journée de championnat, le RC Strasbourg engrange 31 points (seul le Paris Saint-Germain fait mieux sur la même période)[24] et compte 35 points à la 21e journée, soit sa meilleure demi-saison depuis le titre en 1978-1979. Il faut enfin remonter à la saison 1996-1997 pour retrouver le RC Strasbourg aussi haut dans le classement à ce stade de la compétition.

Finalement, pour sa première saison à la tête de l'équipe, Julien Stéphan hisse le RC Strasbourg à une exceptionnelle 6e place, se battant pour l'Europe jusqu'aux dernières minutes du dernier match (défaite 4-0 à l'Olympique de Marseille). Avec 63 points, le RC Strasbourg réalise là l'une des meilleures saisons de son histoire en Ligue 1. Il faut remonter à la saison 1979-1980 pour retrouver le RC Strasbourg aussi haut dans le classement (5e). Toutes les statistiques de cette saison 2021-2022 font partie des meilleures réalisées par le club ces 40 dernières années, avec un total de 17 victoires, 12 nuls et seulement 9 défaites (seul le Paris Saint-Germain compte moins de défaites sur la saison (4) et à égalité avec l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco (9)). En cours de saison, le RC Strasbourg a enchainé 11 matchs consécutifs sans défaite (seul le Paris Saint-Germain fait mieux sur la saison).

Au terme de la saison 2021-2022, Julien Stéphan est nommé meilleur entraîneur de Ligue 1 selon les notes moyennes du journal L'Équipe. Il arrive notamment devant Bruno Génésio. L'entraîneur alsacien est également nominé parmi les meilleurs entraîneurs de Ligue 1 par ses pairs aux trophées UNFP. C'est finalement Bruno Génésio, l'entraîneur du Stade rennais FC, qui est élu meilleur entraîneur de la saison[25]. Antoine Kombouaré (FC Nantes), Christophe Galtier (OGC Nice) et Jorge Sampaoli (Olympique de Marseille) étaient également nommés pour ce titre.

Le 9 janvier 2023, Julien Stephan est mis à pied par le Racing Club de Strasbourg à la suite de ses mauvais résultats depuis le début de la saison et d'une élimination dès les 32es de finale de la Coupe de France par le SCO d'Angers.[26]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques de Julien Stéphan (mise à jour : 13/08/2022)[27]
Saison Club Division Matchs Victoires Nuls Défaites % Victoires Points Points par match
2018-2019 Drapeau de la France Stade rennais FC Ligue 1 36 19 9 8 52,77 66 1,83
2019-2020 Ligue 1 41 20 6 15 48,78 66 1,61
2020-2021 Ligue 1 33 10 9 14 30,30 39 1,18
Sous-total 110 49 24 37 43,95 171 1,55
2021-2022 Drapeau de la France RC Strasbourg Ligue 1 40 18 12 10 45,00 66 1,65
2022-2023 Ligue 1 5 0 3 2 0,00 3 0,6
Sous-total 41 18 12 11 43,90 66 1,61
Total sur la carrière 151 67 36 48 44,37 237 1,57

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Stade rennais FC

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ma Vie d'Amateur : rencontre avec Julien Stéphan ! » (consulté le )
  2. « TFC-joueurs : le torchon brûle », sur ladepeche.fr (consulté le )
  3. « France - U-23 - International Results - Details », sur www.rsssf.com (consulté le )
  4. « Stade Rennais. Julien Stéphan, coach né », dans Le Télégramme, le 29 juillet 2015, consulté sur www.letelegramme.fr le 14 août 2020
  5. « Fiche de Julien Stéphan », sur stade-rennais-online.com (consulté le )
  6. Monaco-Strasbourg: Diop prêt à retrouver son mentor Stéphan, rmcsport.bfmtv.com, 28 novembre 2021, par Clément Brossard
  7. « Julien Stéphan, Meilleur entraîneur de CFA2 Groupe A : L’interview », sur Foot National, (consulté le )
  8. Marion Poidevin, « Monaco se qualifie pour les demi-finales de Coupe de la Ligue après une séance de tirs au but interminable ! », sur Programme-tv.net, (consulté le )
  9. « Stade Rennais. Une première dans l'histoire des Rouge et Noir », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  10. « Ligue 1. Rennes poursuit sa série en s’offrant le derby à Nantes », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  11. « Statistiques de Nantes et Rennes (stats, resultats, scores, historique, classement) », sur matchendirect.fr (consulté le )
  12. « Ligue Europa : Rennes réussit l'exploit sur le terrain du Betis Séville », sur lequipe.fr, (consulté le )
  13. « Julien Stéphan, qui dit mieux? A part Jean Prouff », sur Une saison Rouge et Noire, (consulté le )
  14. « Après les victoires de l'Inter et de Manchester, Rennes se rapproche de la qualification directe en Ligue des champions - Foot - C1 », sur L'Équipe (consulté le )
  15. « Rennes directement qualifié pour la Ligue des champions - Foot - C1 », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « Le Stade rennais F.C. a pris acte de la démission de Julien Stéphan. » Accès libre, sur staderennais.com, (consulté le )
  17. « L'entraîneur de Rennes Julien Stéphan a démissionné », sur L'Équipe (consulté le )
  18. « Julien Stéphan, nouvel entraîneur du Racing » (consulté le )
  19. « Julien Stéphan nouvel entraîneur de Strasbourg », sur L'Équipe (consulté le )
  20. « Strasbourg : Julien Stéphan nouvel entraîneur », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  21. « Tactique : Racing Club en pleine bourre », sur SOFOOT.com (consulté le )
  22. « Lille enfonce Lorient, Strasbourg enchaîne, Troyes se réveille en Ligue 1 », sur L'Équipe (consulté le )
  23. « https://twitter.com/1racingdatabase/status/1484097215719256071 », sur Twitter (consulté le )
  24. « RCS », sur racingstub.com (consulté le )
  25. « Bruno Genesio (Rennes) élu meilleur entraîneur de Ligue 1 aux trophées UNFP », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Julien Stéphan mis à pied par Strasbourg », sur L'Équipe (consulté le )
  27. « Julien Stéphan - Données de performance détaillées », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]