Michel Der Zakarian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Der Zakarian
Image illustrative de l’article Michel Der Zakarian
Michel Der Zakarian en octobre 2015
Biographie
Nationalité Arménien
Français
Nat. sportive Arménien
Naissance (59 ans)
Erevan (URSS)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 1980-1998
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1969-1974 Vivaux-Marronniers Sports
1974-1979 AS Mazargues
1979-1980 FC Nantes
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1980-1988 FC Nantes166 0(2)
1988-1997 Montpellier HSC263 (16)
1980-1997Total429 (18)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1980 France juniors0
1996-1997 Arménie005 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1998-1999 Montpellier HSC C
1999-2000 Montpellier HSC B
2001-2006 Montpellier HSC B
2007-2008 FC Nantes25v 18n 18d
2009-2012 Clermont Foot47v 38n 39d
2012-2016 FC Nantes65v 47n 59d
2016-2017 Stade de Reims14v 13n 13d
2017-2021 Montpellier HSC63v 51n 47d
2021-2022 Stade brestois 2916v 12n 23d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 11 octobre 2022

Michel Der Zakarian (en arménien : Միքայել Տեր–Զաքարյան), né le à Erevan en Arménie, est un footballeur puis entraîneur franco-arménien. Il effectue sa carrière de joueur au poste de défenseur central au sein du club du FC Nantes, avec lequel il remporte le championnat de France en 1983, puis du Montpellier HSC. International junior français, il choisit en 1996 de défendre les couleurs de l'Arménie. Il dispute cinq rencontres avec la sélection.

Devenu entraîneur, il dirige le FC Nantes puis le Clermont Foot avant de retourner à la tête du FC Nantes de 2012 à 2016. Il occupe de à le poste d'entraîneur du Stade de Reims. Il dirige par la suite le Montpellier HSC de 2017 à 2021. Lors de la saison 2021-2022, il réalise une belle saison avec le Stade brestois 29 en finissant 11ème de Ligue 1 Uber Eats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les années FC Nantes[modifier | modifier le code]

Michel Der Zakarian découvre le football au Vivaux-Marronniers Sports, club du dixième arrondissement de Marseille où ses parents se sont installés après sa naissance[1]. Il rejoint en 1974 l'AS Mazargues et remporte la coupe nationale minimes en 1977 avec la ligue de Méditerranée. Repéré par le FC Nantes, il signe chez les Canaris en 1979. Il remporte, en 1980 avec la réserve nantaise, le championnat de France de troisième division groupe Centre-Ouest, associé en défense centrale à Seth Adonkor[2]. Il est en fin de saison appelé en équipe de France juniors et dispute le championnat d'Europe juniors en Allemagne de l'Est. L'année suivante, il dispute de nouveau cette compétition en Allemagne de l'Ouest. Michel Der Zakarian et ses coéquipiers terminent troisième de la compétition après une victoire aux tirs au but face à l'Espagne[3]. Il compte au total environ 25 sélections en équipes de France de jeunes.

Il débute en équipe première lors de la huitième journée du championnat 1981-1982 face à l'AS Monaco. L'entraîneur Jean Vincent le fait entrer en remplacement de Patrice Rio à la vingtième minute de la rencontre remportée sur le score de trois buts à un[4]. Il dispute au total dix-huit matchs au côté de Maxime Bossis lors de cette saison. L'année suivante, il participe à l'obtention du titre de champion en 1983 même s'il ne dispute qu'un seul match de championnat[5].

Il ne s'impose véritablement comme stoppeur qu'en 1984-1985 à la suite du départ de Patrice Rio et du décès de Seth Adonkor. Il termine deux fois vice-champion de France de D1 en 1985 et en 1986. Il atteint également les quarts de finale de Coupe de l'UEFA avec les Nantais en 1986. Lors de cette campagne européenne, il marque d'ailleurs son unique but en Coupe d'Europe lors du quart de finale retour[6] opposant le FC Nantes à l'Inter Milan. Après neuf ans sous le maillot nantais, il rejoint en 1988 le Montpellier HSC.

Dix ans au Montpellier HSC[modifier | modifier le code]

Au Montpellier HSC, Michel Der Zakarian est associé en défense centrale à Júlio César. La saison suivante, le recul de Laurent Blanc en défense le pousse vers le banc des remplaçants et il ne participe pas à la finale gagnée en coupe de France[5]. En 1990-1991, il est mis en concurrence avec Jean-Manuel Thétis, il dispute néanmoins vingt matchs en championnat et trois matchs en coupe des vainqueurs de coupe. Lors du quart de finale face à Manchester United à Old Trafford, il est victime d'une rupture des ligaments du genou mais refuse de quitter le terrain[7].

Après le départ de Laurent Blanc au SSC Naples, Michel Der Zakarian devient le nouveau capitaine du club montpelliérain et en fin de saison, il remporte avec ses coéquipiers la Coupe de la Ligue, alors compétition estivale, en battant en finale le SCO Angers sur le score de trois à un. En 1994, le MHSC atteint la finale de la Coupe de France après s'être imposé, en demi-finale, face au RC Lens, au stade Félix-Bollaert, (2-0). Les Montpelliérains sont battus par l'AJ Auxerre dans un match à sens unique (0-3)[8]. Le club termine la saison à la 7e place en championnat puis, dispute en juillet 1994, sa seconde finale de coupe de la Ligue face au RC Lens, qui remporte le trophée sur le score de trois à deux. La saison suivante s'avère difficile, le club termine 17e du championnat et premier non-relégable. En 1996, le MHSC termine 6e du championnat mais échoue en demi-finale de la coupe de France face aux voisins nîmois alors en National. Il obtient sa première sélection nationale avec l'équipe d'Arménie le face au Portugal mais doit sortir au bout de neuf minutes de jeu dans ce match de qualification pour la Coupe du monde 1998[9]. Cette saison est marquée par de nombreuses blessures et il ne dispute que trois rencontres de championnat avec son club. Il arrête sa carrière professionnelle en fin de saison.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

À la fin de sa carrière sportive, il intègre le staff technique du Montpellier HSC. Il est responsable de l'équipe C de Montpellier HSC en 1998 puis responsable de l'équipe de CFA l'année suivante[10]. En 2000, Il devient entraîneur adjoint de l'équipe première puis reprend en 2001 la responsabilité de l'équipe de CFA, poste qu'il occupe jusqu'en 2006.

Retour au FC Nantes[modifier | modifier le code]

Il retourne au FC Nantes en pour prendre en charge les joueurs non retenus en équipe première. En , il devient l'adjoint de Georges Eo qui vient de remplacer Serge Le Dizet[11]. Le , Michel Der Zakarian devient coentraîneur du club avec Japhet N'Doram, directeur sportif du club[12].

Malgré la relégation du club en Ligue 2, les dirigeants Rudi Roussillon puis Luc Dayan lui font confiance pour continuer à entraîner le FC Nantes. Lors du changement de propriétaire du club, Waldemar Kita envisage un moment de le remplacer avant de se raviser[13].

Le club remonte en Ligue 1, le FC Nantes terminant second de Ligue 2. Il est remercié le , après seulement trois journées de championnat[14].

Clermont Foot[modifier | modifier le code]

En juin 2009 il rejoint le Clermont Foot où il succède à Didier Ollé-Nicolle. Pour sa première saison, le club termine 6e en frôlant même l'accession en Ligue 1 au terme d'un dernier match de championnat décisif, perdu face à Arles-Avignon. Lors de sa troisième année au club, durant la saison 2011-2012, Clermont Foot est à nouveau tout proche d'accéder à l'élite après avoir été sacré champion d'automne, mais termine finalement 5e avec 58 points, meilleur bilan de l'histoire du club en Ligue 2. Il est élu meilleur entraineur de Ligue 2 sur l'année 2011 par le magazine France Football, et nommé aux Trophées UNFP 2011-2012 dans la catégorie meilleur entraineur de Ligue 2.

Nouveau retour au FC Nantes[modifier | modifier le code]

Après trois saisons passées au Clermont Foot, Michel Der Zakarian retrouve à nouveau le FC Nantes, le [15]. Il remplace Landry Chauvin pour la saison 2012-2013, avec l'objectif de faire remonter le club qu'il avait déjà fait monter en 2008. Sous ses ordres, le club retrouve la Ligue 1 après une victoire un but à zéro face au CS Sedan Ardennes le . La saison suivante, Der Zakarian permet au FCN de terminer à la 13e place, ce qui lui permet d'enchaîner une deuxième saison consécutive en Ligue 1.

La saison 2014-2015, marquée par une interdiction de recrutement au mercato 2014, démarre bien et est marquée par une série de neuf matchs sans défaite entre septembre et . La seconde partie de saison est plus difficile et le club termine à la quatorzième place du championnat avec la sixième meilleure défense et la dernière attaque[16],[17]. Après une saison 2015-2016 conforme à la précédente, en fin de contrat et entretenant de fraîches relations avec le président Waldemar Kita, il quitte le club en fin de championnat.

Stade de Reims[modifier | modifier le code]

Sa nomination à la tête du Stade de Reims est officialisée le [18]. Il se voit alors confier une mission qu'il connait bien : faire accéder le club à la Ligue 1 à la suite de sa relégation[19]. Il quitte le club à la fin de la saison après que le club reste en ligue 2.

Montpellier HSC[modifier | modifier le code]

Le , il devient l'entraineur du Montpellier HSC[20].

Il parvient à stabiliser le club dans la première moitié du championnat. Montpellier termine 10e en 2017-18, 6e en 2018-19, 8e en 2019-20 et en 2020-2021[21].

Après 4 saisons sur le banc Montpelliérain , il quitte le club en fin de saison 2020-2021[22],[23].

Stade Brestois[modifier | modifier le code]

Le Stade Brestois a officialisé son arrivée pour entrainer le club à partir de la saison 2021-2022, il a signé un contrat de deux ans + un an en option[24].

Pour sa 1ere saison a Brest, il l'amène à une honorable 11e place.

Le 11 octobre 2022, Michel Der Zakarian est limogé à la suite du debut de saison manqué du club brestois (20e de la Ligue 1 avec 6 points en 10 matches (1 seule victoire pour 3 nuls et 6 défaites).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe de France Juniors[modifier | modifier le code]

En équipe d'Arménie[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Michel Der Zakarian durant sa carrière de joueur professionnel.

Statistiques de Michel Der Zakarian [5],[28]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Arménie Total
Division M. B. M. B. Comp. M. B. M. B. M. B.
1981-1982 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 15 0 1 0 C3 2 0 - - 18 0
1982-1983 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 1 0 1 0 - - - - - 2 0
1983-1984 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 3 0 2 0 - - - - - 5 0
1984-1985 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 34 0 7 0 - - - - - 41 0
1985-1986 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 36 0 1 0 C3 8 1 - - 45 1
1986-1987 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 31 0 0 0 - - - - - 31 0
1987-1988 Drapeau de la France FC Nantes Division 1 21 1 3 0 - - - - - 24 1
Sous-total 141 1 15 0 - 10 1 - - 166 2
1988-1989 Drapeau de la France Montpellier PSC Division 1 32 0 2 0 - - - - - 34 0
1989-1990 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 24 0 2 0 - - - - - 26 0
1990-1991 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 20 0 0 0 C2 3 0 - - 23 0
1991-1992 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 32 2 2 0 - - - - - 34 2
1992-1993 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 32 2 4 1 - - - - - 36 3
1993-1994 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 31 3 5 0 - - - - - 36 3
1994-1995 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 33 3 7 0 - - - - - 40 3
1995-1996 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 26 5 5 0 - - - - - 31 5
1996-1997 Drapeau de la France Montpellier HSC Division 1 3 0 - - - - - 5 0 8 0
Sous-total 233 15 27 1 - 3 0 5 0 268 16
Total sur la carrière 374 16 42 1 - 13 1 5 0 434 18

But en coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe UEFA 1985-1986, Michel Der Zakarian marque son unique but en Coupe d'Europe lors du quart de finale retour[6] opposant Nantes à l'Inter Milan.

But en coupe d'Europe
Date Lieu Adversaire Score Détail des buts
Stade de la Beaujoire, Nantes Inter Milan 3-3 Der Zakarian (9e)[6], Halilhodzic (36e), Le Roux (41e) pour Nantes
Altobelli (32e, 65e), Brady (59e ) pour Milan

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Michel Der Zakarian compte cinq sélections en équipe d'Arménie de football.

Sélections en équipe nationale d'Arménie
Sélection Date Lieu Adversaire Résultat Compétition Note
1. [9] Stade Hrazdan, Erevan Portugal 0-0 Qualifications pour la Coupe du monde 1998 Sorti à la 9e min
2. [29] Stade Hrazdan, Erevan Allemagne 1-5 Qualifications pour la Coupe du monde 1998 Joue le match en entier
3. [30] Stade Boris Paichadze, Tbilissi Géorgie 0-7 Match amical Sorti à la 45e min
4. [31] Stade Hrazdan, Erevan Irlande du Nord 0-0 Qualifications pour la Coupe du monde 1998 Joue le match en entier
5. [32] Kiev Ukraine 1-1 Qualifications pour la Coupe du monde 1998 Joue le match en entier

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Arménie-Adversaire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alors militaire au bataillon de Joinville, il joue 15 minutes lors de la 37e journée contre le RC Lens

Références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Sinet, Il était une fois La Paillade…, Montpellier, Éditions MHSC, , 126 p. (ISSN 1276-7794), p. 55
  2. collectif, « Division III », L’Équipe football 81, L’Équipe,‎ , p. 143 (ISSN 0153-1069)
  3. (es) Nolan Duran, « La seleccion espanǒla imbatida y sin medalla », El Mundo Deportivo,‎ , p. 14 (lire en ligne, consulté le )
  4. « NANTES - MONACO 3-1 », sur footballstats.fr (consulté le )
  5. a b et c « Fiche de Michel Der Zakarian », sur footballdatabase.eu
  6. a b et c « Quelques parcours en UEFA », sur www.fcnantes.com (consulté le ).
  7. Jacques Thibert, L'album 91 du football, Paris, Les éditions du sport, , 237 p. (ISBN 2-7404-0095-0), p. 96
  8. « Saison 1993-1994 Vainqueur Auxerre », sur www.om4ever.com (consulté le )
  9. a et b (en) « Arménie-Portugal », sur http://footballdatabase.eu (consulté le )
  10. Hervé Galand, « Michel Der Zakarian : « Les valeurs du travail » », sur www.aefoot.com (consulté le )
  11. « Nantes - Der Zakarian adjoint », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le )
  12. « Eo démis de ses fonctions », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le )
  13. « Der Zakarian remplacé ? », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le )
  14. Franck Dubray, « Der Zakarian remercié, Larièpe à l'intérim », sur www.ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le )
  15. « Der Zakarian redevient entraineur du FC Nantes », sur ouest-france, Ouest-France, (consulté le )
  16. Julien Soyer, « FC Nantes. Un bilan positif selon MDZ », sur ouest-france, Ouest-France, (consulté le )
  17. Ronan Boscher, « Ce qu'il faut retenir de la saison du FC Nantes », sur sofoot.com, So Foot, (consulté le )
  18. « Stade de Reims : Michel Der Zakarian nommé entraîneur (officiel) », sur www.lequipe.fr, Lequipe.fr, (consulté le )
  19. « Michel Der Zakarian : « Ramener le SDR en L1... et le plus vite possible ! » », sur stade-de-reims.com,
  20. [1]
  21. « Classement ligue 1 Uber Eats 2020-2021 : Championnat de France - Football », sur L'Équipe (consulté le )
  22. « Der Zakarian va quitter Montpellier | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le )
  23. Jules Grange-Gastinel, « La clef c'est de s'adapter aux qualités de ses joueurs », Caviar Magazine,‎ , Pages 102 à 107
  24. « Ligue 1 : Michel Der Zakarian officiellement nommé entraîneur de Brest », sur Eurosport, (consulté le )
  25. « Der Zakarian et Rivière récompensés », sur clermontfoot.com, (consulté le )
  26. « Budzynski : «Der Zakarian, c'est de la dynamite» », sur clermontfoot.com, (consulté le )
  27. « Trophées UNFP : 3 clermontois représentés », sur clermontfoot.com, (consulté le )
  28. « Fiche de Michel Der Zakarian », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le )
  29. (en) « Arménie-Allemagne », sur footballdatabase.eu (consulté le )
  30. (en) « Georgie-Arménie », sur footballdatabase.eu (consulté le )
  31. (en) « Arménie-Irlande du Nord », sur footballdatabase.eu (consulté le )
  32. « Feuille du match Ukraine - Arménie », sur footballdatabase.eu,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]