Julien Baumgartner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baumgartner.

Julien Baumgartner (né le 23 septembre 1976) est un comédien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son diplôme d'architecture, Julien Baumgartner se forme à la comédie au TJP de Strasbourg (1994-97), au Cours Florent (1997-2000) et au Conservatoire de Paris (CNSAD, 2000-01). Il joue ainsi Kafka, Racine, Pinter, et monte lui-même La Gnose en 2000, compilation d'auteurs et de création. Plus tard, il sert On purge bébé de Feydeau et Petits meurtres en famille de François Roux.

Invité du court métrage La Chambre des Parents : un nouvel amour de Pascale Breton (2001), puis d'un moyen métrage projeté au Festival de Cannes en 2002 puis au cinéma pour la première fois dans Sexy Boys de Stéphane Kazandjian (2002), et en héros troublé du film À cause d'un garçon de Fabrice Cazeneuve (2002), il enchaîne les partitions dans le court métrage Un beau jour, un coiffeur de Gilles Bindi en 2003, Soir Bleu d'Arnaud Bénoliel en 2007, Passagers de Samuel Feller en 2008, et dans Comme une image d'Agnès Jaoui (2004) et Le temps d'un regard d'Ilan Flammer (2004), et à la télévision.

Il joue régulièrement pour Jean-Louis Lorenzi, notamment dans La Tranchée des espoirs (2003), puis viennent Le bal des célibataires en 2004, Chat bleu, chat noir en 2006, et Épuration en 2007. On le voit traverser les séries Paris, enquêtes criminelles (Le Justicier de l'ombre) avec Vincent Pérez, Les Petits Meurtres d'Agatha Christie (Am Stram Gram), et il apparaît dans des téléfilms tels que Les Amants du Flore d'Ilan Duran Cohen en 2005, où il seconde Lorànt Deutsch/ Sartre et Anna Mouglalis/ Beauvoir.

Ilan Duran Cohen le propulse au devant de la scène dans la comédie d'espionnage Le Plaisir de chanter en 2009, rôle qui lui permet de faire partie des révélations meilleurs espoirs aux César 2009. Au même moment, il apparaît dans la fantaisie Hello Goodbye de Graham Guit (2008), aux côtés de Gérard Depardieu et Fanny Ardant.

Depuis il a tourné dans des long-métrages : Toulouse de Lionel Baier en 2010, dans The Tourist de Florian Henckel von Donnersmarck, aux côtés de Bruno Wolkowitch et d'Angelina Jolie, et tient le rôle principal dans 4 garçons dans la nuit d'Edwin Baily, pour lequel il reçoit le Prix d'interprétation masculine au Festival du film de télévision de Luchon en 2010, puis dans Assis Debout Couché d'Edgard F.Grima.

En 2012, il est à l'affiche de Le noir (te) vous va si bien de Jacques Bral avec Thierry Lhermite, Elise Lhomeau, Grégoire Leprince-Ringuet, Salim Kechiouche et Sofiia Manoucha.

En 2013, il est à l'affiche de Chez nous c'est trois !, comédie de Claude Duty, et sur le petit écran dans Un petit bout de France de Bruno Le Jean.

En 2014, on le voit dans L'Art de la fugue de Brice Cauvin, puis dans Félix et les Loups, premier long métrage de Philippe Sisbane, dans lequel il incarne le personnage principal.

Il a été choisi pour être l'un des héros de Origines, série policière diffusée en septembre et octobre 2014 sur France 3.

En 2014, il tourne pour le réalisateur belge Antoine Cuypers, dans Préjudice, aux côtés de Nathalie Baye, Thomas Blanchard, Arno Hintjens, Ariane Labed et Éric Caravaca.

En 2015, la cinéaste Coline Serreau réalise Pierre Brossolette ou les Passagers de la lune, dans lequel Julien Baumgartner incarne le résistant Pierre Brossolette pour la première fois sur les écrans.

Parcours artistique[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Un Doux Reniement - pièce radiophonique de Christophe Pellet : François.
  • 2006 : Petit Meurtre en Famille (François Roux) - m.e.s. François Roux : Louis, le fils.
  • 2002 : On purge bébé (Georges Feydeau) - m.e.s. Valéry Warnotte : Follavoine.
  • 2000 : Hot House (Harold Pinter) - m.e.s. Jérémie Lelouët.
  • 2000 : Canevas (Julie Desbruères) - m.e.s. Julie Desbruères.
  • 2000 : Mithridate (Jean Racine) - m.e.s. Julien Kosellek : Xipharès.
  • 1999 : Théâtres- m.e.s. Stéphane Auvray-Nauroy.
  • 1999 : Beaumarchais (Michèle Harfaut) - m.e.s. Michèle Harfaut : Chérubin et Léon d'Astorga.
  • 1997 : Mon corps habillé (d'après Kafka) - m.e.s. Josiane Fritz.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]