Pascal Cervo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pascal Cervo
Description de cette image, également commentée ci-après
Pascal Cervo en novembre 2017
Naissance (43 ans)
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur

Pascal Cervo, né en 1977, est un acteur et réalisateur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Révélé au cinéma en 1994 par Les Amoureux de Catherine Corsini après avoir été repéré à 15 ans lors d'un casting sauvage, Pascal Cervo retrouve la réalisatrice[2] l'année suivante avec Jeunesse sans dieu, une adaptation du roman d’Ödön von Horváth, puis avec le téléfilm Denis dans lequel il interprète un lycéen amoureux d’une femme mariée. Entre temps, il tourne dans À toute vitesse, premier long métrage de Gaël Morel.

Plus qu'hier moins que demain, en 1999, marque le début d'une collaboration avec Laurent Achard[3]. Elle se poursuit avec Le Dernier des fous, dans lequel Pascal Cervo interprète Didier, le grand frère poète et alcoolique du jeune Martin, Dernière séance dans lequel il incarne un projectionniste meurtrier, et Le Tableau, moyen métrage réalisé en 2013.

En 2012, il tourne Faux Accords de Paul Vecchiali, puis en 2014, avec le même cinéaste, Nuits blanches sur la jetée, adaptation d'une nouvelle de Fiodor Dostoïevski, puis C'est l'amour, Le Cancre, Les Sept Déserteurs et Train de vies. Au cinéma, il travaille aussi avec Hélène Angel, Jean-Claude Biette, Pierre Léon, Jérôme Reybaud et Élise Girard.

Au théâtre, il suit l’enseignement et joue sous la direction de Maurice Bénichou (Dom Juan, Knock) et joue sous la direction d'Arthur Nauzyciel. En , il joue dans la première pièce de Valérie Mréjen, Trois hommes verts, aux côtés d'Adèle Haenel, Gaëtan Vourc’h et Marie Losier, au théâtre de Gennevilliers. La pièce est reprise au Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre, au Centre Pompidou à Paris et au festival Automne en Normandie.

À la télévision, il joue Loïc, le jeune résistant de La Bicyclette bleue réalisé par Thierry Binisti, et Thomas Vernet, le prêtre de la mini-série Quatre garçons dans la nuit réalisée par Edwin Baily, pour lequel il reçoit le Prix d'interprétation masculine au Festival du film de télévision de Luchon en 2010.

En 2008, Pascal Cervo réalise son premier court-métrage Valérie n’est plus ici pour lequel Michèle Moretti reçoit le prix d’interprétation féminine au festival Côté court de Pantin. Il réalise Monsieur Lapin en 2013. Hugues, son troisième court-métrage, est récompensé par le Grand prix fiction et le prix d'interprétation masculine pour Arnaud Simon au festival Côté court de Pantin 2017[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Pascal Cervo, troiscouleurs.fr, 2 mars 2016
  2. « Avec elle, j'ai découvert le cinéma français », déclare-t-il à Florence Maillard : « Pascal Cervo, l'ombre et la lumière », Cahiers du cinéma, no 708, février 2015, p. 48.
  3. Olivier Séguret, Libération, article du 7 décembre 2011
  4. Palmarès 2017, festival Côté Court de Pantin
  5. a b et c Fiche filmographique
  6. « Pascal Cervo - Débordements », sur www.debordements.fr (consulté le 12 avril 2018)
  7. Fiche unifrance.org
  8. vodkaster.com : Enfant chéri
  9. Fiche du film
  10. Rencontre avec Pascal Cervo (YouTube), 5 septembre 2014
  11. Présentation du film, festival du cinéma de Brive, juin 2017, Daily Motion
  12. Synopsis du film

Liens externes[modifier | modifier le code]