Jouy-sous-Thelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jouy.
Jouy-sous-Thelle
La mairie.
La mairie.
Blason de Jouy-sous-Thelle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Chaumont-en
Intercommunalité Communauté de communes du Vexin Thelle
Maire
Mandat
Hervé Lefèvre
2014-2020
Code postal 60240
Code commune 60327
Démographie
Population
municipale
1 051 hab. (2014 en augmentation de 13,5 % par rapport à 2009)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 05″ nord, 1° 58′ 14″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 219 m
Superficie 12,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Jouy-sous-Thelle

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Jouy-sous-Thelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jouy-sous-Thelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jouy-sous-Thelle

Jouy-sous-Thelle est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom apparaît sous la forme Gaudiacum vers 1115. Il désigne un domaine gallo-romain, le nom d'homme Gaudius, dérivé du latin gaudium « joie », avec le suffixe d'appartenance gallo-romain -acum.

L'appellation sous Thelle se réfère à sa localisation en Pays de Thelle[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les restes d'un théâtre antique ont été retrouvés au lieu-dit La Chair à Loup, à côté d'une chapelle, en limite de la commune, sur le territoire d'Hardivillers-en-Vexin. Une voie romaine de Paris à Beauvais via Petromantalum longeait l'actuel le territoire de la commune à cet endroit[2].

La commune fut desservie par une ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique du réseau des chemins de fer départementaux de l'Oise reliant Méru à Labosse de 1905 à 1934.
On voit ici un train mixte devant la gare de Jouy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Michel Vallier    
mars 2008 2014 Hervé Lefèvre   Entrepreneur en bâtiments
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2014, la commune comptait 1 051 habitants[Note 1], en augmentation de 13,5 % par rapport à 2009 (Oise : +2,14 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
734 815 852 814 860 848 808 808 813
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
778 755 740 722 720 721 686 648 591
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
624 591 603 556 560 544 507 455 455
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
458 469 466 604 742 817 875 1 028 1 051
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 13 %, 30 à 44 ans = 24,7 %, 45 à 59 ans = 25,8 %, plus de 60 ans = 12,8 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 25,8 %, 45 à 59 ans = 21,9 %, plus de 60 ans = 17 %).
Pyramide des âges à Jouy-sous-Thelle en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,7 
3,1 
75 à 89 ans
5,1 
9,7 
60 à 74 ans
11,2 
25,8 
45 à 59 ans
21,9 
24,7 
30 à 44 ans
25,8 
13,0 
15 à 29 ans
16,3 
23,6 
0 à 14 ans
19,1 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

L'église.

Jouy-sous-Thelle compte deux monuments historiques sur son territoire.

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

Chapelle de la Chaire à Loup.
  • Le chapelle de la Chaire-à-Loup est une chapelle du milieu du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Delaville né à Jouy-sous-Thelle (1763-1841), sculpteur, grand prix de Rome en 1798.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Lebègue, Les noms des communes du département de l'Oise, Amiens, Société de Linguistique Picarde, , p. 119
  2. Georges-Pierre Woimant, Carte archéologique de la Gaule. L'Oise, Paris, Editions de la Fondation Maison des sciences de l'Homme, (ISBN 2-87754-039-1), p. 270
  3. « Jouy-sous-Thelle », Cartes de France (consulté le 8 septembre 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. « Évolution et structure de la population à Jouy-sous-Thelle en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  10. « Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul », notice no PA00114722, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Château de Théribus », notice no PA60000071, base Mérimée, ministère français de la Culture.